Nous suivre

Cyclisme

Le Samyn : Tim Merlier conclut le travail de Mathieu van der Poel

Emilien Descampiaux

Publié

le

Cyclisme - Le Samyn - Tim Merlier conclut le travail de Mathieu van der Poel
Photo Cor Vos

CYCLISME – En ce mardi 2 mars 2021, les courses cyclistes ont enfin débuté en Wallonie deux jours après le week-end d’ouverture en Flandre. Le Samyn ouvrait également la Coupe de Belgique de cyclisme. Après 205 kilomètres d’une course animée, Tim Merlier (Alpecin Fenix) s’est montré le plus rapide au sprint.

Ce sont d’abord quatre coureurs qui ont constitué l’échappée matinale avec Enzo Leijnse (Development Team DSM), Jan-Willem van Schip (BEAT Cycling), Joey Rosskopf (Rally Cycling) et Thimo Willems (Sport Vlaanderen – Baloise). Comme d’habitude, les équipes des favoris n’ont laissé aucune marge de manœuvre aux échappés. Au moment d’attaquer le circuit final autour de Dour, l’avance des quatre fuyards a fortement diminué pour s’approcher de la minute.

Par la suite dans le peloton, un groupe d’une vingtaine de coureurs avec de jolis noms s’est formé en chasse derrière l’échappée matinale dans le deuxième des quatre tours de circuit. Des coureurs dangereux comme Sep Vanmarcke (Israel Start-Up Nation), Jempy Drucker (Cofidis), Tim Merlier (Alpecin Fenix) ou encore Timothy Dupont (Bingoal – Wallonie Bruxelles) étaient présents dans ce groupe, obligeant de nombreuses équipes à réagir au sein du peloton.

Van der Poel au service de Merlier

Alors que nombreuses chutes ont eu lieu dans le peloton, le groupe de chasse a repris les quatre attaquants matinaux à 56 kilomètres du terme. Ce groupe de 24 coureurs a obtenu au mieux une minute d’avance. Mais, Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) a décidé de faire la sélection dans le peloton pour revenir sur le groupe de tête. Par la suite, ils n’étaient plus qu’une trentaine de coureurs à pouvoir jouer la victoire sur ce 53ème Le Samyn à l’entame du dernier tour. Victor Campenaerts (Team Qhubeka ASSOS) est sorti seul mais le rouleur belge a été repris à 14 kilomètres de l’arrivée.

Puis, c’était au tour de l’équipier de Campenaerts, Łukasz Wiśniowski, de tenter sa chance en solitaire à moins de 10 kilomètres de la fin. Mais le Polonais est repris par Florian Sénéchal (Deceuninck – Quick Step) et Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) dans le dernier secteur pavé. Finalement, après un regroupement général et dans l’ultime ligne droite, Rasmus Tiller (Uno-X Pro Cycling Team) a lancé le sprint mais le Norvégien a été vite débordé par Tim Merlier (Alpecin Fenix). Le champion de Belgique 2019 a devancé sur la ligne Tiller et Andrea Pasqualon (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux). Merlier peut dire merci à son leader Mathieu van der Poel qui a réalisé un gros travail dans les derniers kilomètres. À noter la 5ème place d’Hugo Hofstetter, vainqueur en 2020.

Emilien Descampiaux


Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?