Nous suivre

Top 14 2021-2022

Top 14 : Le Stade Français démarre 2022 du bon pied en dominant l’USAP

Nicolas Mezine

Publié le

Top 14 : Le Stade Français démarre 2022 du bon pied en dominant l'USAP
Photo Icon Sport

TOP 14 – En manque de confiance et en besoin de points, le Stade Français s’est donné un bol d’air au classement après sa victoire face à Perpignan 27-17, pour le premier match de l’année civile. Après près de 20 jours sans jouer et deux matchs reportés, les Parisiens ont acquis leur succès grâce aux talents individuels, notamment de Waisea Nayacalevu, et à la botte de Joris Segonds. Les Catalans regretteront leur indiscipline sur cette rencontre, ce qui n’a pas permis de ramener le moindre point de ce déplacement dans la capitale. 

Pour débuter l’année 2022, notre bon vieux Top 14 nous offrait un duel entre deux équipes de bas de tableau. Parisiens et Catalans avaient donc l’honneur de lancer le bal de cette nouvelle année sur une rencontre préparée dans des conditions atypiques. Touchés par le virus avant leur rencontre à Toulouse, les joueurs de Gonzalo Quesada n’ont pu s’entra$iner qu’à deux reprises cette semaine après dix jours de coupure et d’isolement. En face, les Catalans, qui se sont inclinés face à Castres à Aimé Giral, voulaient faire un coup en misant sur le manque de fraicheur du club parisien.

La réussite au pied de Joris Segonds

Même si le manque de rythme se faisait sentir dans les rangs parisiens, ce sont bien les coéquipiers de Marcos Kremer qui ont eu le monopole du ballon et pris les devants au score dans ce match, pour ne jamais le lâcher. Joris Segonds a passé deux pénalités ainsi qu’un drop en face des perches, le capitaine Waisea Nayacalevu a inscrit le premier essai de cette première période, suite à une belle attaque au large. Pris dans l’entame de match, l’USAP a tout de même réussi à coller au score grâce à un essai de son 3/4 Lucas Dubois après une belle passe à rebond de Mathieu Acebes. A la pause, le score était donc de 16 à 10 pour le Stade Français, et Patrice Arlettaz pouvait regretter l’occasion manquée par Nino Seguela.

Le numéro de Waisea

Par la suite, les Parisiens ont enfoncé le clou, toujours grâce à l’initiative de son 3/4 fidjien, Waisea Nayacalevu. Sur l’aile gauche, le Fidjien a réalisé un numéro d’équilibriste pour ne pas toucher la ligne de d’en-but, avant de remettre intérieur pour son centre Alex Arraté, qui lui a remis le cuir à quelques encablures de la ligne d’essai (24-10, 55′). Alors que la mi-temps de cette deuxième période fut plutôt équilibrée et malgré les quelques erreurs techniques commises de part et d’autre, l’USAP avait le plus grand mal à créer du danger dans le camp parisien.

À plusieurs moments, l’ouvreur catalan Tristan Tedder n’a eu d’autres choix que d’occuper au pied par manque d’avancée du paquet d’avants. A un quart d’heure de la fin, Perpignan a trouvé les ressources pour réagir par l’intermédiaire de son pilier remplaçant Sacha Lotrian, après une pénalité rapidement jouée à la maison par Matteo Rodor (24-17, 67′). A 10 minutes de la fin, alors que les Catalans avaient encore de l’espoir, l’ouvreur parisien Joris Segonds continuait son festival au pied et donnait 10 points d’avance à son équipe après une nouvelle pénalité réussie (27-17, 70′).

Après ce succès, le sixième de la saison, les Parisiens sont désormais 8èmes du classement, un classement dont certains matchs reportés (notamment du RCT et du Racing) doivent être pris en compte. L’USAP enchaine une deuxième défaite consécutive, et reste coincée à la 13ème place, à un point du dernier de la classe, le Biarritz Olympique.

À lire aussi


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une