Nous suivre

Actualités

Le tennis, un éternel recommencement

Nico

Publié

le

À chaque mois de janvier, c’est la même excitation et la même curiosité qui montent dans les esprits de tous les fans de tennis de la planète. Après un petit mois de vacances, les plus grandes stars de la petite balle jaune sont de retour (tout comme les joueurs anonymes des tournois méconnus du circuit ATP), et chacun y va de son petit pronostic pour l’année à venir.

On pourrait donc croire que chaque année apporte son lot de surprises, que des tennismen encore quasi-inconnus vont sortir de nulle part pour rafler des titres et que les joueurs un peu anciens vont enfin prendre du recul sur les nouvelles générations. Pourtant, et cela fait plus de dix ans que ça dure, la question reste toujours la même : qui de Nadal ou Federer gagnera le plus de titres cette année ?

Trois hommes, une même légende

Nul ne sait combien d’années de tennis ont encore dans les jambes ces deux monstres sacrés du sport, mais qui aurait pu croire, fin 2016, quand les deux champions, minés par les problèmes physiques et des résultats en chute libre, étaient au bord de la retraite sportive, qu’ils seraient de retour au top en 2017 et qu’ils auraient continué sur leur lancée en 2018 pour le début d’une saison 2019 dont ils auront encore une fois de fortes chances d’être des acteurs majeurs. Federer vient de remporter la Hopman Cup, comme d’habitude, et paraît affuté comme s’il avait toujours 20 ans pour le début de l’Open d’Australie dont il est tenant du titre. Nadal a fini la saison avec un peu plus de problèmes et n’est pas encore au top physiquement, mais son niveau de tennis est lui toujours à son maximum tout comme son mental d’acier.

Dans ces conditions, un seul homme paraît encore pouvoir contester leur suprématie, un homme qui lui aussi est revenu d’une saison quasi-blanche en 2017 pour remporter les deux derniers Grands Chelems de 2018, Novak Djokovic. À l’inverse, Andy Murray et Stan Wawrinka ne semblent plus en mesure d’inquiéter ces 3 champions. Triple vainqueurs de Grand Chelem, leur âge et les blessures les ont aussi atteints, mais ils n’ont pas su les surmonter comme les autres. À l’exception de Cilic en 2014 et Del Potro en 2009, aucun autre joueur que ces cinq là n’ont gagné de Grand Chelem depuis Marat Safin en janvier 2005.

Mieux encore, il faut remonter à 2002, soit 17 ans (!), pour retrouver trace d’une saison sans au moins un Grand Chelem remporté par Federer, Nadal ou Djokovic. Une longévité hallucinante, inégalée dans aucun autre sport, que ce soit Schumacher en F1, Armstrong en cyclisme ou Bolt en athlétisme.

© Richard Thaddeo

Et derrière ?

La question qui se pose est de savoir si 2019 sera la fin de cette série mais, même si les certitudes de cette année ne seront pas forcément celle de l’année précédente, il y a fort à parier que ce début de saison confirme les prévisions des plus grands spécialistes du tennis mondial qui ne voient encore personne capable de rivaliser avec ce trio (qui occupe toujours les trois premières places du classement ATP).

Zverev a beau être quatrième, il est toujours apparu trop tendre lors des Grands Chelems. Kevin Anderson et Marin Cilic ont encore un bon potentiel pour atteindre les demies, voire la finale avec un peu de réussite, mais une victoire ultime paraît inatteignable. Un Del Potro en pleine bourre paraît le seul obstacle plausible, à moins que Karen Khachanov ou Stefanos Tsitsipas, les derniers phénomènes de la Next Gen ne tiennent leurs nerfs lors des affrontements en 3 sets gagnants, qui tournent souvent à l’avantage des joueurs les plus expérimentés.

Enfin, côté français, la seule certitude est que les joueurs ne pourront faire pire que l’an passé, avec un terrible zéro pointé dans quasiment tous les domaines, et avec en plus la fin de la Coupe Davis, dernière compétition où ils parvenaient à briller. Mais là encore, ce sont les noms connus Gasquet, Simon et Monfils, plus le retour de Tsonga, qui sont les premiers représentants du tennis tricolore, comme depuis 10 ans, puisque Lucas Pouille est en chute libre. En bref, il est fort probable que cette saison de tennis masculin ressemble comme deux gouttes d’eau aux précédentes, pour le plus grand plaisir des fans traditionnels.

Pour ceux qui recherchent plus de surprises et de coups d’éclat, c’est du côté du tennis féminin qu’il faudra se tourner.

Nicolas Jacquemard


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Quiz

Quiz rugby : Êtes-vous incollable sur le Stade Rochelais ?

Nico

Publié

le

Par

Dicodusport

QUIZ RUGBY – Fans de rugby et supporters du Stade Rochelais, testez vos connaissances sur le club varois. Réaliserez-vous le 10/10 ?

Vous avez une minute et trente secondes pour montrer que vous êtes incollable sur le Stade Rochelais. Bonne chance !

Dicodusport


Lire la suite

Rugby à XV

Manu Tuilagi entre le Top 14, Béziers et le XIII

Nico

Publié

le

Par

Icon Sport

RUGBY – Manu Tuilagi, star du XV de la Rose, a été libéré par son club de Leicester après avoir refusé de baisser son salaire, suite à la crise sanitaire. 

C’était dans l’air du temps ces derniers jours. Manu Tuilagi et les Tigers se séparent après onze années de collaboration. À 29 ans, le centre anglais (43 sélections) a encore de belles années devant lui. Plusieurs pistes semblent s’offrir à lui. Le Top 14 lui fait les yeux doux depuis un moment et Jacky Lorenzetti n’a jamais caché sa volonté de le recruter. Le Racing 92 pourrait donc être une option crédible pour Manu Tuilagi.

La deuxième possibilité serait crédible si le projet Dominici est confirmé à la tête de Béziers. Les investisseurs apporteraient une somme conséquente en cash et pourraient se payer plusieurs gros joueurs. Cela pourrait être, en quelque sorte un remake de la venue de Tana Umaga à Toulon, toutes proportions gardées.

Cap sur le XIII ?

La troisième option serait  le rugby à XIII. Le Toronto Wolfpack a depuis longtemps exprimé sa volonté de faire venir la star anglaise, après avoir réussi à convaincre Sonny Bill Williams. Même si la franchise canadienne a plutôt de gros moyens, la crise a frappé de plein fouet la Super League, qui a vu sa saison mise en pause pendant 5 mois, après seulement 7 matchs joués. Pas sûr que Toronto prenne le risque de mettre autant d’argent sur un joueur qui n’a jamais joué à XIII.

L’aspect financier va de toute manière être prépondérant sur ce dossier. A priori, le futur Béziers semble être le club le mieux armé sur ce point-là. 

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Tour de France : Il y a 4 ans, le départ du Mont-Saint-Michel et le maillot jaune de Cavendish

Avatar

Publié

le

Par

Jeff Pachoud / AFP

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans le rétro de la Grande Boucle. Il y a quatre ans jour pour jour, le Tour partait du Mont-Saint-Michel, avec la victoire de Mark Cavendish à Utah Beach, synonyme de premier maillot jaune pour le Britannique.

La première étape du Tour de France 2016 n’est pas restée dans les annales sur le plan sportif. Seule péripétie de ces 188 km entre le Mont-Saint-Michel et Utah Beach, la lourde chute d’Alberto Contador (Tinkoff), qui donne alors le ton d’un Tour apocalyptique pour l’Espagnol, jusqu’à son abandon lors de la 9ème étape.

Ce samedi 2 juillet, c’est un certain Mark Cavendish (Dimension Data) qui s’impose au sprint, devant Marcel Kittel (Etixx-Quick Step) et Peter Sagan (Tinkoff). Le sprinteur de l’île de Man signe alors sa 27ème victoire sur la Grande Boucle, le premier maillot jaune de sa carrière en prime, tout en émotion. Cette année-là, le Cav‘ lèvera les bras à quatre reprises sur les routes françaises.

Dicodusport


Lire la suite

Rugby à XIII

NRL : Le Storm au bout du suspense face aux Roosters

Avatar

Publié

le

Par

Fox Sports

NRL – Lors du choc ouvrant le 8ème round, le Storm l’a emporté au golden point face aux Roosters (27-25), au terme d’un incroyable match.

Dans une première période relativement équilibrée, les doubles champions en titre virent en tête. Kyle Flanagan marque le premier essai de la rencontre pour les Roosters, après une perte de balle du Storm (11′, 0-6). Trois minutes plus tard, les visiteurs sont punis de la même façon. Melbourne presse Sydney et à la récupération, Josh Addo-Carr met les gazs sur 50m pour marquer (15′, 6-6).

Il faut attendre la toute fin du premier acte pour que la situation évolue à nouveau au tableau d’affichage. En coin, Josh Morris donne l’avantage aux Roosters, juste avant la pause (39′, 6-12), au terme de quarante premières minutes où les deux équipes auront fait preuve de maladresse.

Les Roosters aux deux visages

Au retour des vestiaires, les joueurs de Sydney sont cueillis à froid. Cette fois, c’est Jarhome Hughes qui va à dame pour le Storm. Les locaux égalisent (43′, 12-12) et dominent alors les débats durant les dix premières minutes de la seconde m-temps (60% de possession). Moment choisi par les doubles tenants du titre pour accélérer de nouveau.

En bout de ligne et après un joli mouvement, Brett Morris aplatit et redonne l’avantage aux siens (12-18, 55′). Sans aucune solution et face à une défense de fer, le Storm cède une quatrième fois face à la vitesse des Roosters. Josh Morris s’offre en effet un doublé et permet à Sydney de prendre le large (12-22, 69′).

Coups pour coups

Pourtant, Melbourne réagit dans la foulée. Jarhome Hughes y va lui aussi de son doublé. La transformation de Cameron Smith permet au Storm de revenir à quatre points avant le money-time (73′, 18-22). Mieux encore pour les locaux, ces derniers passent devant à cinq minutes de la fin de la rencontre. Paul Momirovski marque le quatrième essai de son équipe, une nouvelle fois transformé par un Smith en feu face aux perches (75′, 24-22).

Mais dans les deux dernières minutes, Kyle Flanagan sur pénalité (79′) et Luke Keary (80′) sur un drop pensent donner la victoire aux Roosters (24-25). Sur le renvoi, Ryan Papenhuyzen égalise grâce à un drop bien senti (20′). À la fin des 80 minutes, Storm 25, Roosters 25. Comme un symbole, Cameron Smith donne la victoire à Melbourne sur pénalité lors du golden point (86′). Le Storm bat Sydney 27-25 au terme d’un match fou. What a game !

Dicodusport


Lire la suite

Formule 1

Mick Schumacher : « Aujourd’hui, je n’ai absolument aucun problème à porter ce nom si prestigieux »

Nico

Publié

le

Par

Hoch Zwei / Icon Sport

FORMULE 1 – Mick Schumacher, fils de Michael, s’est exprimé dans les colonnes de Sportbild sur le nom qu’il porte. Un nom qui n’a pas toujours été facile à porter, mais qu’il assume. 

Alors que Lewis Hamilton pourrait revenir cette saison à hauteur de son père, Michael, avec 7 titres de champion du monde, Mick s’est exprimé sur cet héritage. Celui qui s’approche chaque année un peu plus de la Formule 1 avoue que cet héritage n’est plus un problème. Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas.

La déclaration de Mick Schumacher

J’ai commencé le Karting à 7-8 ans. Alors que j’avais douze ans, je savais que je voulais absolument devenir un jour pilote professionnel. Afin de passer incognito et éviter toute pression inutile, j’ai utilisé différents noms en compétition à cette époque-là. Je souhaitais également pouvoir progresser et franchir les échelons en toute discrétion en me donnant les meilleures chances de réussite. Je ne voulais en aucun cas être vu comme « le fils de ». Aujourd’hui, je n’ai absolument aucun problème à porter ce nom si prestigieux. La pression, elle vient seulement de moi et pas de l’extérieur, je me la mets moi-même afin de réaliser une belle carrière. – Propos rapportés par L’Équipe

Alors que l’état de santé de son père est toujours un secret bien gardé, Mick Schumacher explique aussi que l’humilité est la valeur la plus importante transmise par son père.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

QuizIl y a 11 minutes

Quiz rugby : Êtes-vous incollable sur le Stade Rochelais ?

QUIZ RUGBY - Fans de rugby et supporters du Stade Rochelais, testez vos connaissances sur le club varois. Réaliserez-vous le...

Rugby à XVIl y a 1 heure

Manu Tuilagi entre le Top 14, Béziers et le XIII

RUGBY - Manu Tuilagi, star du XV de la Rose, a été libéré par son club de Leicester après avoir...

CyclismeIl y a 3 heures

Tour de France : Il y a 4 ans, le départ du Mont-Saint-Michel et le maillot jaune de Cavendish

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans...

Rugby à XIIIIl y a 4 heures

NRL : Le Storm au bout du suspense face aux Roosters

NRL - Lors du choc ouvrant le 8ème round, le Storm l'a emporté au golden point face aux Roosters (27-25),...

Formule 1Il y a 6 heures

Mick Schumacher : « Aujourd’hui, je n’ai absolument aucun problème à porter ce nom si prestigieux »

FORMULE 1 - Mick Schumacher, fils de Michael, s'est exprimé dans les colonnes de Sportbild sur le nom qu'il porte....

TriathlonIl y a 7 heures

Pierre Le Corre : « Le triathlon est un sport dans l’ère du temps »

TRIATHLON - Confinement, calendrier, JO, médiatisation de son sport, Pierre Le Corre a répondu à nos questions. Champion d'Europe en...

Rugby à XVIl y a 8 heures

La Russie lance un programme de naturalisation de rugbymen étrangers

RUGBY - Le 25 juin dernier, le Conseil Suprême de la Fédération Russe de Rugby a entériné la mise en...

CyclismeIl y a 9 heures

Julian Alaphilippe sera aussi au départ de Milan-San Remo

CYCLISME - Selon les informations de CyclingNews, Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick-Step) prendra part à Milan-San Remo (8 août), une...

FootballIl y a 22 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Real Madrid – Getafe

LIGA - Le Real Madrid reçoit Getafe pour un derby dans le cadre de la 33ème journée. Notre pronostic pour...

HandballIl y a 23 heures

Ligue des Champions 2020/2021 : les clubs français fixés

Le tirage au sort pour les phases de groupes des Ligues des Champions féminine et masculine a eu lieu à...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés