Nous suivre

Football

Leeds, le tube de l’été ?

Publié le

Leeds, le tube de l'été
Photo Icon Sport

PREMIER LEAGUE – Quelques mois après s’être sauvé de justesse d’une relégation, Leeds United débute parfaitement sa saison avec 7 points en trois rencontres, dont un carton à domicile face à Chelsea, 3-0. Le début de saison rêvé, et celui d’un renouveau, sous le projet américain de Jesse Marsch. 

Les supporters de Leeds n’en croient pas leurs yeux. Dans un Elland Road plein à craquer, leurs joueurs viennent d’infliger un cinglant 3-0 au Chelsea de Thomas Tuchel. Une bénédiction pour les Whites, quand on sait qu’à la même période l’an dernier, les joueurs de Marcelo Bielsa étaient 17èmes du championnat après un 5-1 et un 3-0 infligés par Manchester United et Liverpool. Aujourd’hui, les deux ennemis vont s’affronter dans le derby d’Angleterre, mais pointent respectivement à la 20ème et 15ème place du championnat. Une résurrection pour Leeds qui est à la 3ème place du classement, derrière Arsenal, vainqueur de toutes ses rencontres, et le géant Manchester City, qui vient de concéder le nul à Saint James Park contre Newcastle.

Aujourd’hui, le début d’une nouvelle ère, avec le projet du coach américain Jesse Marsch, est en marche. L’ancien entraîneur de la galaxie Red Bull qui aura connu New York, Salzbourg et Leipzig est arrivé en février dernier, avec douze matchs à disputer pour tenter de sauver Leeds de la relégation, alors 18ème au classement. Un exploit qu’il va réussir lors de la dernière journée du championnat grâce à une victoire face à Brentford à la 94ème minute et la défaite de Burnley contre Newcastle. En l’espace de quelques mois, le coach originaire du Wisconsin – un état plus connu pour ses équipes de football américain et de basket-ball que de football – a su mettre en place un projet de jeu, une patte bien à lui forgée par ses expériences dans les différents clubs Red Bull. Marsch a su faire le deuil des supporters de Leeds envers Marcelo Bielsa.

Remplacer des grosses pertes

Car oui, l’Argentin était un véritable dieu pour les supporters des Peacocks. Il était difficile d’oublier comme ça, l’entraîneur qui les a fait monter en Premier League, 16 ans après la relégation. Mais Jesse Marsch ne veut faire oublier personne, encore moins un entraîneur aussi emblématique et marquant que Marcelo Bielsa. Non, il veut juste écrire sa propre histoire, et reconstruire une équipe à sa manière. Cela passe donc par les idées de jeu, et surtout un mercato rondement mené.

Malgré les mauvais résultats de l’équipe la saison passée, quelques joueurs se sont distingués. Et le board de Leeds United savait qu’il serait difficile de garder leurs joueurs cadres face aux offres des cadors européens. Alors oui, Leeds a laissé filer le chouchou de Marcelo Bielsa et véritable révélation d’El Loco, le milieu défensif Kalvin Phillips. Né et formé à Leeds, c’est un enfant du club qui aura fait rayonner le jeu de son équipe en Championship et en Premier League. La pièce maîtresse des Peacocks a même disputé l’Euro 2020 avec l’Angleterre en étant titulaire sur l’intégralité des rencontres, c’est dire l’impact du joueur. Mais avec une offre de 48 millions d’euros de la part de Manchester City, Andrea Radrizzani, président du club, ne pouvait pas refuser une telle proposition.

Ce fut le même cas pour Raphinha, l’ailier brésilien qui fut un temps convoité par Arsenal. Ce dernier a finalement signé à Barcelone, dans un contexte économique très controversé. Arraché deux saisons auparavant au Stade Rennais pour seulement 18M€, les dirigeants de Leeds ont su faire monter les enchères jusqu’à 58M€ pour leur ailier, meilleur buteur de l’équipe en championnat avec 11 réalisations. Perdant donc deux de ses meilleurs joueurs, Leeds devait donc remplacer et compenser ces pertes avec de la qualité. Grâce à un peu plus de 107M€ de vente réalisés cet été, les Peacocks avaient une belle enveloppe à débourser sur le marché des transferts. Ce qui est sûr, c’est que les nouvelles recrues ont une certaine influence américaine.

Le début du rêve américain ?

Qui dit coach américain, passé par les trois plus gros clubs de la galaxie Red Bull, et biberonné aux principes de jeu de cette institution, dit forcément des recrues qu’il a bien connues. Tout d’abord, Brenden Aaronson, pépite de Salzbourg, originaire des Philadelphia Union et acheté pour 32M€. Le milieu offensif qui aura connu Jesse Marsch lors de ses six derniers mois en Autriche, a déjà prouvé son impact sur le jeu lors des trois premiers matchs. Placé ailier droit lors de ses deux premières rencontres, il a véritablement ébloui le choc face à Chelsea en étant placé derrière l’attaquant, à son poste de prédilection. Véritable adepte du pressing de Salzbourg, il a même prouvé qu’il ne rechignait pas à la tâche dans le domaine du pressing, en pressant Edouard Mendy et en inscrivant le premier but de la rencontre.

Plein de promesses, le natif du New Jersey s’est très vite adapté au rythme de la Premier League, et a la totale confiance de son entraîneur qui l’a fait jouer quasiment l’intégralité des trois rencontres. Si Leeds a investi beaucoup sur lui, c’est parce que le club croit qu’il peut devenir une pièce maîtresse du jeu des Whites. Pour continuer à renforcer leur milieu de terrain, les dirigeants ont recruté un autre joueur américain, Tyler Adams (23 ans). Arraché pour 17M€ à Leipzig, autre club de la galaxie Red Bull par où Jesse Marsch est passé, le natif de l’état de New York va être coaché pour la troisième fois dans sa jeune carrière par Marsch. Lui qui aura joué aux Red Bull New York et RB Leipzig va connaître une nouvelle aventure sous les ordres du même coach. Titulaire et jouant les 270 minutes des trois matchs, le milieu défensif est déjà un indétrônable de cette nouvelle équipe.

De la cohérence dans les choix

À ses côtés, c’est une autre recrue du championnat allemand qui évolue au milieu. L’Espagnol Marc Roca, acheté 12M€ au Bayern Munich, vit une véritable résurrection en terre anglaise. Le joueur de 25 ans, qui n’a joué que 24 matchs en deux saisons du côté de la Bavière, profite de la pleine confiance de son entraîneur pour aligner les rencontres et les matchs solides. Placés dans un 4-2-3-1, les deux anciens de Bundesliga forment une colonne vertébrale intéressante au milieu de terrain et remplacent à leur manière le départ de Kalvin Phillips.

Pour compenser la blessure de Luke Ayling au poste d’arrière droit, la cellule de recrutement a encore une fois identifié un ancien joueur passé sous les ordres du coach, Rasmus Kristensen. Récupéré à Salzbourg pour 13M€, le joueur de 25 ans est une des belles promesses du football danois. Encore en concurrence à ce poste avec Daniel Wass en sélection, il n’en a pour le moment aucune avec son club, tant il est déjà indéboulonnable. Enfin, la dernière recrue du club est le Colombien Luis Sinisterra. Recruté pour 25M€ au Feyenoord après une très belle Ligue Europa Conférence l’an dernier, l’homme aux 23 buts et 14 passes décisives et l’une des seules recrues qui n’a pas joué contre ou sous les ordres de Jesse Marsch. C’est peut-être la raison pour laquelle il n’est pas encore titulaire, lui qui était blessé lors du premier match de championnat, avant de débuter les deux suivants sur le banc, entrant en jeu à chaque fois. Disputant seulement 26 minutes, il est encore difficile de se faire une idée sur son passage, mais dans l’esprit des dirigeants, c’est un véritable remplaçant de Raphinha. À lui désormais de se faire une place au sein du onze de départ.

Hier, les Peacocks ont démontré leur nouveau principe de jeu, avec une base très solide et quasiment la même défense que la saison dernière. Mais Leeds n’est plus aussi friable que les saisons passées. Renforcés par un nouveau milieu de terrain, d’un attaquant à nouveau prolifique en la personne de Rodrigo (4 buts en 3 matchs, meilleur buteur du championnat), les Whites n’ont fait qu’une bouchée de Chelsea dimanche. C’est peut-être eux le tube de l’été, que l’on espère pas éphémère comme une histoire d’amour d’été, mais plutôt qu’elle continue durant toute la saison. Car oui, cette équipe de Leeds est séduisante, et peut pourquoi pas, se permettre de viser plus haut et de titiller les plus grands pour l’Europe.

Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une