Nous suivre

Insolite

Les notes de l’épisode 8 de Top Chef

JMPPMJ

Publié

le

Capture d'écran M6

Huitième semaine du concours gastronomique de M6. Top Chef a mis la barre encore très haut cette semaine avec une légende des fourneaux et des plats de pâtes. Voici nos notes.

Diego (10) : Le transfuge bleu qui cuisine désormais dans la brigade de Michel Sarran a atomisé la concu’. A l’image de sa sauce qu’il a éclaté dans l’assiette et des papilles du chef Maximin. Il a été choisi au visuel et au goût. Un carton plein. 10.

Mallory (9) : Jacques Maximin est le Arrigo Sacchi de la cuisine. L’Italien a inventé la défense de zone, le Français le dressage au cercle. Mallory n’a eu que des compliments de la part du chef Maximin qui lui a préféré l’audace de Diego. Qualifié ensuite face à Gratien dans l’épreuve des pâtes grâce à sa sauce 4 fromages, il réussit une semaine quasi parfaite.

Martin (7) : C’est une machine technique. Le gars sait tout faire mais manque de cette touche de folie qui font les plus grands joueurs. Sa sauce manquait d’épices dans la première épreuve mais il a fait un headshot avec son raviolo de champignons. 7 pour le chef Beckenbauer.

David (7) : Il est le seul chef étoilé du concours. Il est revenu mettre sa réputation en jeu contre des rookies comme Bielsa est allé à Leeds. Sa première assiette manquait de lisibilité. Pour son plat de pâtes, il a tout misé sur la Toscane et l’épinard. Bien vu quand on a en face de soi un Italien et un chef végétal.

Gratien (6) : Le Petit Poucet du concours fait 1m80 et pèse son quintal. N’empêche, l’amateur tient la dragée haute aux meilleurs chefs. Cette semaine, il n’est pas passé loin de se qualifier grâce à ses pâtes soufflées et son écume de fromage. On aimerait le voir en finale comme Calais.

Mory (5) : Paul Pairet avait donné un gel jaune à sa brigade pour leur offrir une endurance à toute épreuve. Le problème, c’est qu’ils s’épuisent. Cette semaine, Mory est à la base du plat vainqueur de la première épreuve, mais pêche dans un dressage trop dispersé. Dans la seconde, il n’est pas allé au bout de son idée et de ses goûts.

Adrien (4) : Adrien est arrivé dans la seconde épreuve comme Maradona dans certains stades : avec une technique divine mais en s’en battant les cacahuètes. Résultat : son plat est délicieux, mais il ne va pas au bout de son geste et ne la met pas au fond. Pourvu qu’on retrouve l’injouable Adrien la semaine prochaine dans Top Chef.

JMPPMJ


Talking Heads et Pannetone

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Insolite

Top chef épisode 11 : David au top, Diego éliminé

JMPPMJ

Publié

le

Par

Capture d'écran M6

Dans ce 11e épisode de Top Chef se décidait les qualifiés pour les 1/4 de finale de l’épreuve. David qualifié sur l’épreuve du pithiviers, Diego éliminé en dernière chance. Voici nos notes de Top Chef !

David (10) : La cheffe Darroze a mis dans la première épreuve au défi les candidats de revisiter un de ses plats « madeleine de Proust ». Question Pithiviers, c’est David qui réalise un headshot et récolte l’unanimité avec sa recette de canard foie gras et poires.

Adrien (8) : Il a sublimé les fruits de mer chez Mauro Colagreco. Sa salade de fruits de mer était mal partie mais grâce aux conseils de Paul « Artista » Pairet, il a sorti un coup de cœur. Avec la décontraction de Mario Balotelli. Grande rougador des notes de Top Chef.

Mallory (7) : On a lui a demandé de faire un pithiviers. Il a 22 ans et il est Belge. Autant demander aux Espagnols de jouer le catenaccio. Le kid a pourtant sorti un pithiviers qui a séduit la cheffe Darroze et sa brigade. Avec le chef Colagreco et ses fruits de mer, il a encore marqué des points grâce à sa recette de chipiron. Wonderkid.

Martin (5) : Mais qu’arrive-t-il à Tinmar « Zizou » Ferragus ? Le candidat le plus technique du concours n’en finit plus de faillir sur des épreuves à sa mesure. Son Pithiviers n’était pas lisible. Son plat de fruits de mer était trop marqué. Il se rattrape grâce à son cabillaud. Mais attention Martin, attention ! Muscle ton jeu Martin !

Diego (20) : Son Pithiviers a passé haut la main l’épreuve de la découpe mais pas assez pour l’emporter. Son plat de fruits de mer lui aussi a reçu de beaux compliments mais son dressage raté lui a coûté la qualif. Le vrai coup de cœur de Diego cette semaine, c’était incontestablement sa sœur Linda. Cœur sur elle.

Rendez-vous la semaine prochaine pour les quarts-de-finale avec le fort sympathique Yannick Alleno.

JMPPMJ


Lire la suite

Insolite

Top Chef épisode 10 : les notes de la soirée

JMPPMJ

Publié

le

Par

Capture d'écran M6

Qui dit nouvel épisode, dit nouvelles notes de Top Chef. Une émission de nouveau écourtée avec une épreuve autour du chocolat et une autre autour des agrumes.

Il a é-cla-té la concu

Adrien (9) : la semaine dernière il a reçu un coup de cœur pour une assiette autour de la salade. Cette semaine, face à l’ancien basketteur professionnel Alexandre Mazzia, il a fait bim bam boum. Son assiette à base de chocolat et aubergine a ébloui le chef deux étoiles. Au jeu des statistiques, il ne sera pas loin de la première place du classement des notes de Top Chef. 9.

Il a éclaté les palais des chefs

Martin (7) : il a mis le GOAT à terre. Il a retiré son marteau à Philippe « Thor » Etchebest. Il lui a servi un mole mexicain si pimenté qu’il a failli arracher la bouche du boss. Pour le chef Mazzia, cuisinier de l’année 2019, il a néanmoins sorti une assiette qui a reçu beaucoup de compliments grâce à ses gambas cuites et crues.

Il a éclaté la dernière chance

Mory (5) : bon il n’a pas tant que ça éclaté la dernière chance. Mais on n’avait pas d’autres vannes. Mory confirme sa tendance depuis les dernières semaines à prendre des directions qui ne sont pas les bonnes. Avec un saumon pas assez cuit, et une sauce agrumes trop grasse, le sous-chef de Thierry Marx commet des erreurs inhabituelles. Cette fois ça passe, la prochaine fois…

Il s’est éclaté sur la dernière chance

Jean-Philippe (3) : c’est le Thiago Silva du concours. Dès qu’il y a un match à enjeux, il choke. Deux dernières chances, deux éliminations. Il faut dire qu’avec une chips de citron vert cramé, il y avait peu de chances que ça passe. Merci au revoir.

JMPPMJ


Lire la suite

Insolite

Les notes de Top Chef épisode 9 – La boîte noire

JMPPMJ

Publié

le

Par

Trois légendes ce soir : Pierre Gagnaire, la boîte noire et le retour des anciens candidats. Voici, une nouvelle fois nos notes de Top Chef !

Ils ont dead ça

La boîte noire (10) : L’épreuve reine. La Ligue des Champions. Le Mont Ventoux. C’est l’épreuve que tous les candidats veulent gagner et pour cause. Reconstituer une assiette, qui plus est de Pierre Gagnaire, uniquement au goût, ça relève du sublime. 10 pour la GOATesse.

David, Mallory et Diego (9) : Il y avait la BBC, la MVP ou la MCN, il y aura désormais la MD2. Réunis sous la bannière orange de Michel Sarran et Hélène Darroze, ils ont triomphé. Ils ont régalé la légende Pierre « Pierrot » Gagnaire. BANG BANG !

Adrien (8) : Venu en pantoufles la semaine dernière dans l’épreuve des pâtes, Adrien a décidé de troquer son costume de Diego Maradona pour celui d’Eric Cantona. Le philosophe du concours a donné une masterclass digne du King dans l’épreuve la dernière chance. Son plat de sucrine fumée a reçu un immense coup de cœur unanime.

Ça passe mais…

Mory (6) : Il a pris beaucoup de risques dans sa dernière chance et finalement il livre une promesse iodée non tenue. Il prend la deuxième place de l’épreuve, mais on avait l’impression de voir le Barça de Pep gagner 1-0 sur une tête de Piqué. Dans la boîte noire, il n’a pas aidé ses camarades avec cette sombre histoire de maïs. On attend tellement plus de lui.

Martin (6) : Il est sans doute le candidat le plus technique de cette saison. Il n’a pas su exprimer à plein son potentiel cette semaine. Comme si Zizou avait joué arrière droit. Oui on sait, ça fait mal.

Jean-Philippe (7) : Il a fait toutes les grandes maisons, il cuisine dans un palace monégasque. Ça ne l’a pas empêché de se faire éliminer en 2ème semaine, comme une vulgaire France 2002. Il revient à la faveur d’une laitue braisée. Son organisation dans l’épreuve de la boîte noire a bien failli offrir la victoire aux bleu-violet.

Ils sont éliminés de Top Chef

Gratien (10000000) : Il était le seul candidat amateur du concours. Il est arrivé en 9ème semaine et est éliminé sur un plat de salade. Pas étonnant vu le gaillard… Mais qu’importe, Gratien restera dans nos cœurs, et dans celui du chef Etchebest. 10000000 pour le chouchou des notes de Top Chef.

Justine (0) : On a commencé les notes de Top Chef après son élimination. Alors c’est pas fair-play mais ça soulage. 0 pour la candidate la plus gênante de l’histoire du concours.

JMPPMJ


Lire la suite

Insolite

Top Chef : les notes de l’épisode 7

JMPPMJ

Publié

le

Par

Capture d'écran M6

Dans un monde privé de compétitions sportives, Top Chef nous éclaire encore de ses feux. Voici nos notes de l’épisode 7.

Ils ont passé la première épreuve

Mory (10) : Formé à l’école de Thierry Marx, Mory s’est imposé encore cette semaine comme l’un des plus créatifs. Mis en difficulté dans l’épisode 6, il s’est qualifié en compagnie d’Adrien face à Philippe Etchebest. Qui plus est en prenant le lead de la recette à base de pastèque et homard. Quand tu bats le GOAT de Top Chef t’as 10. Pas plus pas moins.

Adrien (8) : Coéquipier de luxe de Mory cette semaine, il s’est laissé entraîner dans son univers à base de pastèque. Il lui a fait confiance en lui laissant les clefs du camion. On avait l’impression de voir Lance Armstrong se mettre au service d’Alberto Contador.

Gratien (8) : On a tellement envie de le voir aller au bout de Top Chef… Comptable à la ville, il a été repéré par Etchebest pour intégrer le concours. Chaque semaine, il écoute, il applique, il apprend. Un rookie au top.

Martin (10) : Pour régaler à base de concombre faut être solide. Pas de problème pour celui à qui l’on doit la seconde recette qui a battu Philippe Etchebest. Semaine après semaine, il prend Gratien dans sa roue pour l’emmener toujours plus haut. Comme Hinault emmenait Greg LeMond dans l’Alpe d’Huez.

Philippe Etchebest (5) : On ne sait pas ce qu’il s’est passé. Même les plus grands joueurs peuvent passer à côté, mais ça ne lui était jusqu’ici jamais arrivé. Philou a été battu sous les yeux de son mentor Gilles Goujon par 4 candidats. Dont ceux de sa brigade. Un tournant dans l’histoire de Top Chef.

Ils ont évité la dernière chance

David (6) : Il a planté la recette lors de la première épreuve en n’écoutant pas Gilles Goujon. Sa raita était bien trop épicée. Total : la brigade rouge récolte la lanterne de la même couleur. Il se rattrape dans les prolongations face à Stéphanie Le Quellec en lui servant un beau rouget. Le penalty de la gagne, ça vaut 6.

Diego (4) : Il arrivait face à Philippe Etchebest comme Sam Etoo face à Guardiola avec l’Inter en 2010. Fraîchement bougé de brigade par le chef le plus charismatique de Top Chef, Diego voulait lui prouver de quoi il était capable. Il n’a pas la même réussite que Big Sam et ne doit son salut qu’à Michel Sarran qui ne l’envoie pas en dernière chance.

Ils sont allés en dernière chance de Top Chef

Nastasia (2) : On pensait que la semaine dernière, son coup de cœur lui aurait servi de déclic. Hélas, ni face à Philippe Etchebest ni face à Stéphanie Le Quellec elle ne réussit à séduire complètement. Pire, elle ne passe pas à la dégustation son rouget face à la cheffe qu’elle admire. Elle est éliminée en dernière chance alors qu’elle était la dernière représentante de la brigade jaune historique. Une sale semaine.

Mallory (3) : Le jeune belge est talentueux, mais il s’égare dans des gestes parfois mal contrôlés. Il doit se concentrer sur l’essentiel et ne pas oublier les fondamentaux : le goût, une cuisson juste et une technique irréprochable. Planté par David et sa raita en première épreuve, il n’a pas su séduire Stéphanie Le Quellec sur le goût de son rouget. Sauvé en dernière chance sur un plat sans audace, Mallory doit faire attention et écouter Mémé.


Lire la suite

Insolite

6 streakers qui ont choqué, agacé ou amusé le monde entier

JMPPMJ

Publié

le

Par

BBC

Ils sont le supplément d’âme du sport. Les streakers amusent ou agacent, ils ne laissent personne indifférent.e. Tour d’horizon de ceux qui ont le plus amusé, choqué ou marqué les esprits.

Kinsey comment ?

Des images qu’on aimerait voir plus souvent sur un terrain de football. Lors de la dernière finale de Ligue des Champions qui a opposé Liverpool à Tottenham, Kinsey Wolanski s’est fait un devoir de traverser à moitié nue le terrain.

À moitié seulement puisque l’instagrameuse était seulement vêtue d’un t-shirt (?) noir sur lequel on pouvait lire : « Vitality Uncensored ». On peut reconnaître à la jeune femme une certaine forme de vitalité. Ainsi qu’à son compte Instagram qui a grimpé de 250.000 abonnés à plus de 2 millions de suiveurs. N’y voyez aucune forme de publicité mal venue pour la mannequin russe qui a justifié son streaking par ces mots sibyllins « life is for living ». Et « Instagram is for making money » manifestement Kinsey.

Kinsey Wolansky, streaker.e

Kinsey Wolansky, streaker.e – AFP

Snooker streakers

On a l’image d’un sport feutré, certes viril mais toujours correct. Des joueurs mis sur leur 31, et des arbitres itou. Pourtant, en mai 2003 lors d’un match entre Ronnie O’Sullivan et Greame Dott comptant pour l’Embassy World Snooker Final, un streaker est venu troubler cette ambiance entre gentlemen. Pour ajouter au comique de situation, l’homme arborait son meilleur dentier de pochette surprise. Peut-être pour distraire l’attention…

Le Braam Streaker du snooker a frappé !

Le Braam Streaker du snooker a frappé ! – AP

« Rooney is an ⬇️⬇️ »

On peut reconnaître à ce streaker d’avoir le mérite de la clarté. Ce jeune homme plein d’humour est un fan de Liverpool. Il pénètre sur le terrain d’Anfield lors d’un match de Premier League entre son club fétiche et West Ham. Il veut faire lire au monde entier ce qu’il pense du jeune prodige de l’autre club de le Mersey. Voici donc son message.

Ce streaker a Liverpool dans la peau et Rooney ailleurs

Ce streaker a Liverpool dans la peau et Rooney ailleurs – BBC

Balles neuves

Le streaking, malgré une idée reçue, n’est pas une invention anglaise. Ils doivent cette idée à leurs cousins américains. Force est de reconnaître que les Britanniques ont acquis une maîtrise impressionnante de la discipline jusqu’à en faire une fierté nationale.

Quoi donc de plus normal que d’exhiber un trésor national lors d’un événement national de l’importance de Wimbledon. C’est ce qu’a dû se dire ce streaker qui a déboulé lors de la finale de Wimbledon entre Hewitt et Nalbandian.

Streaker sur le terrain de Wimbledon

Coin coin Crédits – Talk Sport

Streakers à la pelle

Gareth Southgate est un homme plein de surprises. Bon défenseur central de Premier League, capitaine exemplaire et courage, il est l’homme qui a redoré le blason des Three Lions lors du dernier Mondial.

Toujours tiré à quatre épingles avec son célèbre gilet, on l’imagine mal capable de fantaisie ou d’écart de conduite. Et pourtant… Cela ne l’a pas empêché d’embrasser un streaker qui se présentait un soir de décembre 1998 sur le terrain d’Aston Villa. Sa façon à lui de saluer l’audace d’un homme capable de braver le froid britannique. Le streaker n’en demandait certainement pas tant.

Southagate embrasse un streaker

Le baiser de la mort ? – DR

Mauvaise conduite mais bonne conduite de balle

Parmi les streakers, on peut distinguer deux grandes écoles. Les streakers qui déboulent pieds nus et ceux qui gardent l’intimité de leurs pieds pour eux. Il existe néanmoins des originaux qui quant à eux gardent carrément leurs chaussures.

C’est le cas de ce streaker qui est entré sur le terrain d’une finale de Coupe UEFA entre Porto et le Celtic Glasgow en 2003. Le bougre s’offre même le luxe de conduire, assez habilement, le ballon jusqu’au but de Vitor Baia. L’homme manquera de lucidité dans le dernier geste et le portier, amusé, arrêtera finalement le ballon assez facilement.

JMPPMJ


Lire la suite

Fil Info

FootballIl y a 4 minutes

Football – Bundesliga : notre pronostic pour Hoffenheim – Cologne

BUNDESLIGA - Duel de milieu de tableau dans le championnat allemand, Cologne se déplace à Hoffenheim. Notre pronostic.

FootballIl y a 12 heures

[Vidéo] Le bijou de Joshua Kimmich face à Dortmund

BUNDESLIGA - Alors que Dortmund a dominé la première période sans concrétiser, Joshua Kimmich (Bayern Munich) est venu cueillir les...

CyclismeIl y a 14 heures

Deux ascensions du Mont Chauve pour le Mont Ventoux Dénivelé Challenges

CYCLISME - Ce mardi, les organisateurs du Mont Ventoux Dénivelé Challenges ont dévoilé le parcours de la deuxième de l'épreuve...

Rugby à XVIl y a 14 heures

Top 14 2020/2021 – Transferts : le point sur le mercato de Castres

Mercato Top 14 2020/2021 - La saison actuelle n'est pas encore terminée, que l'on s'active déjà en coulisses pour la...

FootballIl y a 15 heures

Football – Bundesliga : notre pronostic pour RB Leipzig – Hertha Berlin

BUNDESLIGA - Pour le compte de la 28ème journée, Leipzig accueille le Hertha Berlin. Notre pronostic pour cette rencontre. 

TennisIl y a 15 heures

En 2009, Rafael Nadal était malade lors de sa défaite à Roland-Garros face à Robin Söderling

TENNIS - Mardi après-midi, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga sont revenus sur des grands moments de Roland-Garros. Ils ont notamment...

Rugby à XVIl y a 16 heures

Top 14 2020/2021 – Transferts : le point sur le mercato de l’ASM Clermont

Top 14 2020/2021 - La saison 2019-2020 n'est pas encore achevée, que la prochaine se profile déjà. Le mercato et...

CyclismeIl y a 17 heures

Quiz cyclisme : Retrouvez les 20 premiers au général du Tour de France 2014

QUIZ CYCLISME - Le Tour de France 2014 a vu disparaître rapidement Chris Froome et Alberto Contador, les deux grands...

Rugby à XVIl y a 17 heures

Christophe Dominici nouvel homme fort de Béziers, ce serait fait à 99%

PRO D2 - Christophe Dominici tient la corde. L'ancien international (65 sélections) serait en passe de devenir le nouveau patron...

FootballIl y a 19 heures

Borussia Dortmund – Bayern Munich, un « Klassiker » historique

À 18h30, le Borussia Dortmund reçoit le Bayern Munich dans un match qui s’annonce décisif dans la quête du titre...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés