Les régates de Médias Aviron #8 : en avril, les victoires ne se remportent pas sur le fil


Chaque mois, retrouvez « Les régates de Médias Aviron », votre tour d’actualité de la sphère aviron en quelques lignes et réalisé par une équipe de spécialistes. Pour ce huitième volet, retour sur les championnats de France bateaux courts qui ont eu lieu à Cazaubon.

Comme tous les ans, les rameuses et rameurs français avaient rendez-vous à Cazaubon pour les championnats de France bateaux courts, dernière étape pour la sélection en équipe de France.

Le Gers : ses spécialités à base de canard, ses croustades, son Armagnac, son pousse rapière… et son lac de l’Uby ! Le traditionnel rendez-vous à la digue pour les rameurs hexagonaux qui viennent tenter à Cazaubon leur qualification pour l’équipe de France. Les juniors, séniors et athlètes para-aviron qui ont passé le cap des championnats de zones ont donc pris la route, direction le Gers, pour s’affronter sur les eaux gersoises, le Lucerne de l’aviron français.

Une ébauche de la hiérarchie avait commencé à se dessiner l’an passé, en début d’olympiade. Elle continue à s’affiner sans vraiment se bouleverser cette année, avec toutefois quelques surprises dans quelques courses. Mais un fait est notable, dans la quasi-totalité des disciplines : les vainqueurs sont vraiment les premiers, maîtrisant les écarts avec leurs poursuivants.

Côté juniors, on a pu assister à l’émergence de nouveaux talents, mais aussi à la confirmation de ceux qui avaient commencé à faire parler d’eux en 2017. En deux sans barreur féminin, Pauline Tollard-Rossignol et sa nouvelle coéquipière Juliette Lunatti ont remporté l’or. En skiff masculin, deux Aixois – Anthony Girerd et Baptiste Savaete – s’emparent des deux premières places. Une course très disputée avec un renversement de situation dans les derniers mètres avant la ligne !

Chez les séniors, là encore peu de surprises. Marie Le Nepvou, en deux sans barreur féminin avec Myriam Goudet, remporte son 36e titre, tous championnats confondus. Toujours chez les femmes, la bagarre fut rude en skiff, avec la domination de la Chalonnaise Marie Jacquet, qui a toutefois cédé la première place à Hélène Lefebvre dans les 150 derniers mètres. Chez les hommes, pas de surprise en deux sans barreur avec les frangins Valentin et Théophile Onfroy pour qui remporter le titre fut une véritable promenade de santé. En skiff poids léger, Pierre Houin s’empare tout logiquement du fanion tricolore et prend le leadership du secteur. En toutes catégories, Matthieu Androdias récupère le titre de champion de France devant son coéquipier du deux de couple français Hugo Boucheron. Dans cette catégorie, la surprise est surtout venue de la non-qualification pour la grande finale de Thibaut Verhoeven, qui a fini à la deuxième place de la finale B.

Deux semaines plus tard, direction Mantes-la-Jolie pour la coupe de France des régions. Un peu moins pittoresque que le Gers, mais une épreuve qui offre aux rameurs de clubs une compétition en équipe, mais de ligues cette fois. La grande gagnante de la compétition reste la ligue Auvergne Rhône-Alpes, suivie de la ligue Ile-de-France et du Grand Est. Même tiercé que l’an passé, avec une inversion des deuxième et troisième.
Un mois d’avril chargé en rebondissements et en compétitions nationales… Place dans les semaines à venir aux premières échéances internationales, avec une équipe de France qui vient d’achever son premier stage de préparation.

Médias Aviron

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des