Nous suivre

Football

Ligue 1 : Burak Yilmaz, symbole du LOSC

Publié

le

Ligue 1 - Burak Yilmaz, symbole du LOSC
Photo AFP

Auteur d’une immense prestation hier face à Lyon (2-3), le Turc Burak Yilmaz impressionne la Ligue 1 à presque 36 ans. Icône en Turquie, l’attaquant du LOSC emmène Lille vers un potentiel titre en fin de saison.

Adaptation éclaire pour Burak Yilmaz

Pour seulement sa deuxième expérience hors Turquie (après une première réussie en Chine en 2016/2017 avec le Beijing Guoan), Burak Yilmaz impressionne au LOSC. Arrivé libre début août en provenance du Besiktas, l’attaquant et capitaine de la Turquie est sorti de son cadre pour se lancer un nouveau défi dans le Nord de la France avec Lille. S’il a tout connu ou presque en Turquie (+ de 200 buts marqués dans le championnat turc avec notamment Galatasaray, Besiktas et Trabzonspor), Burak Yilmaz montrait déjà son caractère en prenant le risque de rejoindre la Ligue 1 à 35 ans.

Du côté du LOSC, l’arrivée du natif d’Antalya n’était pas si anodine, dans l’optique d’apporter de l’expérience à un groupe très jeune, mais aussi de gagner avec un homme qui respire la compétition et l’envie de vaincre.

Leader sportif, grinta et fort caractère

Son deuxième doublé de la saison hier face à Lyon dans un match à rebondissements et à enjeux a montré l’impact de Burak Yilmaz dans la saison lilloise. Avec 12 buts et 5 passes décisives en 23 rencontres, l’attaquant des Dogues se mue en véritable chef de file vers le titre pour la jeunesse du LOSC : « Burak Yilmaz est passé dans les grands clubs et a gagné des titres. Il est focus sur la compétition dans sa préparation. Il a été l’une des locomotives dans notre match » confiait le coach du LOSC Christophe Galtier après le match.

Tout au long de la rencontre d’hier, comme sur tous les autres matchs, Burak Yilmaz a prouvé son fort caractère et son envie de gagner en ne lâchant jamais rien sur le terrain, même quand le LOSC était mené 2-0. Son magnifique coup franc juste avant la mi-temps viendra juste rappeler qu’il n’est pas seulement un leader par l’attitude, mais aussi par sa technique et justesse devant le but.

 


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une