Nous suivre

Football

Lyon – Lille : les notes du match

Publié le

Lyon - Lille - Les notes du match
Photo Twitter Ligue 1 Uber Eats

LIGUE 1 – 34ÈME JOURNÉE – Mené 2-0, Lille s’est finalement imposé à Lyon (2-3). Découvrez les notes du match.

Les notes de Lyon face à Lille

Lopes (5) : Rien à faire avant le coup de canon de Yilmaz en première mi-temps. Il ne peut rien non plus sur le but de David.

Dubois (6) : Qui a dit qu’il ne savait pas faire un centre ? Remplacé par Djameleddine Benlamri à la 79è minute.

Marcelo (4) : Il a régulièrement été pris dans le dos par les Lillois. Conséquence : les Nordistes en mettent un troisième et Lyon dit au revoir au titre.

De Sciglio (6) : Ses relances ont fait un bien fou au jeu lyonnais. Son jeu défensif a été très sérieux.

Bard (6) : Formation lyonnaise garantie : dégradé saignant et gros volume de jeu.

Caqueret (8) : Il fait tout : il anticipe, il récupère, il élimine, il casse des lignes, il casse des reins, il casse des bouches. Remplacé par Houssem Aouar à la 79ème minute.

Mendes (6) : Le joueur attachiant : il met toujours le petit taquet en soum-soum mais on ne peut pas s’empêcher de l’aimer.

Ekambi (5) : Il a la technique footballistique de Gérard Larcher. Remplacé à la 73è minute par Kadawere.

Paqueta (5) : Redondo 2.0, boulette ou pas on l’aimera toujours. Remplacé à la 64è minute par Guimaraes (5) qui n’a pas apporté ce que Garcia devait espérer.

Depay (7) : Il va manquer infiniment à Lyon l’an prochain.

Slimani (6) : DZ Pippo Inzaghi. Remplacé à la 73è minute par Cornet.

Les notes de Lille


Journaliste/rédacteur depuis mai 2018 - Dans mon sang coule à la fois le feu des penne à l'arrabiata et la glace du Grand Colombier. Amoureux des belles lettres et des Talking Heads, je supporte un club olympique. Intéressé par les relations qu'entretient le sport avec la société, je m'intéresse autant à Marc Cécillon qu'à Pep Guardiola, à Tonya Harding qu'à Philipp Roth. Enfant des 90's, on ne me fera pas croire qu'il y a eu plus beau à voir depuis Zinédine Zidane, Marco Pantani et Pete Sampras. La béchamel est une invention du diable, la Super Ligue aussi.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une