Nous suivre

Football

Ligue 1 : La 31ème journée à la loupe

Julien Correia

Publié le

Ligue 1 La 31ème journée à la loupe
Photo Icon Sport

LIGUE 1 2021-2022 – Alors que la 31ème journée de Ligue 1 débute ce vendredi soir, la rédaction vous propose un petit tour d’horizon sur ce qu’il ne faudra pas rater de cette journée.

Vous avez prévu de suivre la Ligue 1 ce week-end ? Mais vous n’avez pas encore pris connaissance de son programme en détail ? Suivez le guide. On vous propose un petit tour des différents enjeux et ce qu’il ne faudra pas rater ce week-end.

Le choc : Strasbourg – Olympique Lyonnais

C’est sans aucun doute l’équipe révélation de la saison face à l’une des déceptions à l’heure actuelle. Le RC Strasbourg de Julien Stéphan détonne quand l’Olympique Lyonnais alterne le show et l’effroi. Quatrième à l’heure actuelle, les Alsaciens restent sur 8 matchs sans défaite. Mieux encore, suite à leur victoire face à Lens la semaine dernière, ils pointent à seulement 2 points du podium. Le RCS pourrait bien valider un ticket européen en fin de saison et cela serait amplement mérité.

Le podium, c’est un objectif avoué des hommes du président Aulas chaque saison. Et après deux saisons sans disputer la plus prestigieuse des compétitions européennes, les Gones, qui possèdent 8 points de retard sur Rennes, pourraient bien confirmer l’adage. Avec un effectif de qualité et des renforts de poids cet hiver, et même ce printemps avec Tetê, l’OL est très loin de répondre aux attentes. Tout le contraire de Strasbourg donc.

Le joueur à suivre : Kylian Mbappé

Qui d’autres que lui ? Auteur d’une prestation de haute volée avec les Bleus face à l‘Afrique du Sud, le numéro 7 du PSG a remis cela en Ligue 1. Face à Lorient, Kylian Mbappé aura non seulement inscrit un doublé, mais également adressé 3 passes décisives ! S’il est toujours devancé au classement des buteurs par Ben Yedder (18 contre 17), le leader d’attaque de l’équipe parisienne occupe la tête de celui des passeurs. Avec 13 offrandes à son actif, il prouve une nouvelle fois son altruisme et qu’il possède plus d’une corde à son arc.

Outre ses statistiques impressionnantes, Mbappé épate par la faculté qu’il a à faire la différence lors de chacune de ses rencontres ou presque. Après la rencontre face à Lorient, le coach des Merlus était admiratif. Christophe Pélissier admet en effet « C’est une chance de l’avoir à Paris et qu’il soit français ». Un privilège que tous les fans de football français et plus particulièrement les supporters du club de la capitale, rêvent de le voir prolonger.

L’équipe : L’ESTAC

Qui aurait misé sur l‘ESTAC il y a encore quelques semaines ? Bruno Irles, était le symbole (ou la tête de turc), d’un club qui semblait avoir perdu le cap. Dirigé par un commandant de bord en la personne de Laurent Battles jusqu’à la trêve, son remplacement avait pu étonner. Tout comme il faut le dire, les Aubois étonnent depuis quelques semaines. Invaincus depuis 5 rencontres, ils ont pris 11 points sur cette période. Soit un tiers de leurs points depuis le début de la saison. Réussissant des performances de choix face à des adversaires directs, les Troyens se sont donnés un petit peu d’air. Opposés à Monaco ce week-end, il s’agira d’un retour aux sources pour leur coach. Une occasion pour le technicien et ses joueurs de prouver qu’ils ont les épaules pour s’inscrire dans la durée en Ligue 1.

Le match de la peur : FC Lorient – ASSE

Ils ne sont pas dans le bon wagon. Et si ces deux clubs ne souhaitent pas voir le train de la Ligue 1 partir sans eux, il va falloir réagir. Défaits lourdement face au PSG la semaine dernière (5-1), les Merlus vont devoir montrer un autre visage face aux Verts. Les hommes de Pascal Dupraz, quant à eux, ont connu également une défaite assez large face à Marseille sur le score de 4 à 2 dans leur Chaudron. Malgré tout, les Verts, qui étaient au fond du trou cet hiver, se sont donnés un espoir de maintien depuis quelques semaines en inversant une courbe de résultats très négative. Lors de cette rencontre, si vainqueur il y a, il fera une très bonne affaire. Le perdant lui, en revanche, pourrait bien rester à quai.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une