Nous suivre

Actualités

Ligue 1 : la mascarade russo-monégasque

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Thierry Henry va déjà prendre la porte à Monaco. Le club de la Principauté va faire revenir Leonardo Jardim, trois mois après l’avoir mis dehors. La valse des entraîneurs continue sur le Rocher, alors que la direction, elle, reste en place.

Il y a plusieurs mois et alors que la saison commençait à peine et que Jardim était toujours en poste, notre rédaction émettait déjà des doutes sur le modèle mis en place par les Russes qui était en train de s’essouffler. Force est de constater quelques mois plus tard, que ce soit sous la houlette du Portugais ou du Français, les limites évoquées se sont bel et bien confirmées dans les faits.

Jardim est parti en octobre remplacé par Thierry Henry, qui va lui même être détrôné par Jardim. Les dirigeants russes nous proposent une mascarade sans même se remettre en cause eux-mêmes. Le problème n’a jamais été Jardim en début de saison, et son successeur a fait face, avec son peu d’expérience à ce poste, à un groupe décimé par les blessures, marqué par un début de saison raté et qualitativement bien inférieur aux saisons précédentes.

On peut lire dans Goal que les méthodes du technicien français ne passaient plus dans le vestiaire monégasque. Or, celles du Portugais en début de saison ne passaient déjà plus. Facile de toujours mettre en porte-à-faux les entraîneurs alors que les véritables responsables sont Rybolovlev et Vasilyev, ou plutôt le système qu’ils ont mis en place. Un club de football est un savant équilibre entre le sportif et le business, l’AS Monaco et ses dirigeants russes ne l’ont pas trouvé.

Privilégiant l’aspect « entreprise » ou business et faisant d’énormes plus-values sur la revente de joueurs, le club s’est retrouvé avec un effectif qualitativement moyen et surtout avec un changement perpétuel qui complique la tâche du staff, quand on sait à quel point la stabilité est importante dans le football. L’exemple du Real Madrid et de ses trois Champions League consécutives avec un onze de départ quasi identique est frappant.

En attendant, le technicien portugais va revenir et probablement sauver Monaco de la descente mais sur le long terme, si le club du Rocher veut rejouer les premiers rôles en France, voire en Europe, c’est la stratégie globale du club qui doit être revue.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une