Nous suivre

Football

Ligue 1 : Soir de première pour Pochettino et Domenech

Julien Correia

Publié le

Ligue 1 - Soir de première pour Pochettino et Domenech
Photos Getty Images et AFP

Après la trêve de Noël, la Ligue 1 reprend ses droits ce soir. Et pour cette 18ème journée, on sera attentif aux premières de Mauricio Pochettino et Raymond Domenech. Deux baptêmes, pour deux techniciens qui sont attendus.

Le mercato hivernal a ouvert ses portes le 2 janvier dernier. Souvent décrié, de nombreuses voix s’élèvent chaque année pour le voir disparaître. Cependant, certains clubs vont en profiter pour tenter de se renforcer et inverser une courbe de résultat négative par exemple. Et pour instaurer une nouvelle dynamique certains clubs ont décidé de miser sur de nouveaux coachs.

Domenech et le Kita Circus

Comme souvent, si on peut le dire ainsi, c’est le FC Nantes qui a décidé de changer d’entraîneur. En effet depuis le rachat du club par Waldemar Kita en 2007, ce ne sont pas moins de… 15 coachs qui se sont succédés sur le banc des Canaris ! Le dernier en date aura donc été Christian Gourcuff, remercié début décembre. Pour le remplacer, le président nantais a une nouvelle fois surpris son monde. C’est en effet nul autre que Raymond Domenech qui sera en charge de remettre à flot le navire nantais. Une décision loin de faire l’unanimité auprès des supporters. À peine arrivée, un échange avec le community manager du club refaisait déjà surface. C’était en 2017 après une lourde défaites du FC Nantes face au PSG (4/1).

Le technicien français faisait allusion à la stratégie ultra défensive des Canaris en utilisant l’image du bus. On vous laisse imaginer l’effet boomerang qui s’en est suivi ! Depuis 2010 et le fiasco de Knysna, Raymond Domenech est pour ainsi dire devenu persona non grata en France. Lui qui n’a plus coaché depuis plus de 10 ans, retrouvera donc un banc de Ligue 1 pour la première fois depuis… 1993 ! Celui qui est aussi président de l’UNECATEF véhicule le fait de ne pouvoir exercer à plus de 65 ans. Pour rappel, le Lyonnais de naissance est lui âgé de 68 ans. Une arrivée loin d’être simple donc. Et pour illustrer ceci, on peut bien entendu faire référence à sa prise de poste officielle. Pour son premier entraînement à la tête du club, Raymond Domenech a reçu un accueil mouvementé de la part des ultras. Enceinte posée sur le bord du terrain, musique de cirque et un message audio  « Mesdames et Messieurs, bienvenue au Kita Circus ». Une façon de protester contre l’arrivée du technicien et bien entendu les choix du président polonais.

Retour aux sources pour Pochettino

Cela a pu être perçu comme un cadeau de Noël pour bon nombre de supporters. Alors que le club de la capitale connaît un début de saison compliqué et balbutiait son football, Thomas Tuchel avait été remercié un 24 décembre. Si ses jours apparaissaient comptés chez les Rouges et Bleus le timing a pu surprendre. Quoi qu’il en soit, c’est une nouvelle ère qui débute pour les Parisiens. Et pour tenter de retrouver un certain élan et une identité de jeu, l’état major a misé sur un ancien de la maison. C’est en effet Mauricio Pochettino qui a été choisi pour faire grandir encore davantage le projet du club. Capitaine et ayant disputé 95 matchs entre 2001 et 2003, l’Argentin connaît bien la maison.

Et au contraire de son homologue nantais, son arrivée est saluée par les supporters. Bien entendu, la seule vérité sera celle du terrain et le technicien sera jugé comme ses prédécesseurs. Mais celui qui comme Tuchel reste sur une finale de Ligue des Champions avec Tottenham, compte bien gagner avec style. « Il faut gagner bien sûr, mais avec la manière. Les joueurs sont quelques-uns des meilleurs ici, ce sont les acteurs principaux et ils doivent aimer ce qu’ils font sur le terrain, c’est un aspect très important. »  Voilà ce qu’avait notamment affirmé le Sud-Américain lors de sa présentation. De la parole aux actes, il n’y a qu’un pas. Et si on ne pourra se faire un avis définitif dès ce soir, on pourra en avoir un léger aperçu.

Le Chaudron pour Pochetttino

Pour son 1er match, l’Argentin et ses joueurs se déplacent dans le Chaudron. Si les hommes de Claude Puel connaissent un début de saison compliqué, ils restent sur 6 matchs sans défaite. Si Pochettino pourra compter sur les retours de Sarabia ou Diallo, il devra composer une nouvelle fois avec de nombreux absents. Bernat, Florenzi, Icardi, Kimpembe, Kurzawa, Neymar, Paredes, Danilo Pereira et Rafinha sont en effet forfaits. Quoi qu’il en soit, il devrait mettre au goût du jour une défense à 4 éléments dès ce soir. S’il ne souhaite pas parler de système de jeu mais plus d’animation, le technicien souhaitera sans doute mettre en place un pressing important et une forte possession de balle. Autre nouveauté attendue, le placement de Marco Verratti. Le petit hibou devrait se voir confier les clés du jeu parisien en évoluant un cran plus haut sur le terrain. Cela sera également l’occasion de retrouvailles entre Puel et Pochettino qui avaient pu s’affronter en Premier League. Match à suivre sur Téléfoot à 21h.

Un derby pour Domenech

Pour un premier match, Domenech sera tout de suite dans le bain. Si le huis clos ne permettra pas de ressentir toute l’atmosphère d’un derby, on aura connu plus facile comme mise en route. Seizièmes et aux bords de la zone rouge, les Canaris affrontent les voisins Rennais qui eux montent en puissance. C’est également l’affrontement entre le plus vieil entraîneur de Ligue 1, Domenech (68 ans), et le plus jeune, Stéphan (40 ans). Présent hier en conférence de presse, Domenech a insisté sur la notion de plaisir. « L’objectif, c’est donner du plaisir, offrir quelque chose de cohérent à cette équipe. » Un plaisir simple serait déjà sans doute l’acquisition des 3 points pour les Nantais. Eux qui n’ont plus goûté à la victoire depuis 8 rencontres désormais. Match à suivre sur Téléfoot 4 à 19h.

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une