Nous suivre

Football

Ligue des Champions : Encore stratosphérique, Benzema met le Real sur une voie royale face à Chelsea

Julien Correia

Publié le

Ligue des Champions Encore stratosphérique, Benzema met le Real sur une voie royale face à Chelsea
Photo Icon Sport

LIGUE DES CHAMPIONS 2021-2022 – Pour la suite des quarts de finale de la Ligue des Champions, Chelsea, tenant du titre, affrontait le spécialiste de l’épreuve, le Real Madrid, à Stamford Bridge. L’objectif des deux équipes étaient le même, marquer son territoire en vue du match retour. Et c’est le Real et Karim Benzema qui ont tiré leur épingle du jeu en s’imposant sur le score de 3 buts à 1.

Second duel entre un club anglais et un club espagnol ce soir en Ligue des Champions. Et après le très ennuyeux Manchester City – Atlético Madrid, on était en droit d’espérer autre chose ce soir. Et il n’aura pas été nécessaire d’attendre longtemps pour se dire que l’on allait passer une bien meilleure soirée.

De deux coups de tête, Benzema met celle des Blues sous l’eau

Terrassés ce week-end sur leur pelouse face à Brentford (1-4), les hommes de Thomas Tuchel avaient à cœur de se racheter. Disposés en 3-4-2-1 avec notamment James et Azpilicueta en rôle de piston, les Londoniens effectuaient un pressing acharné d’entrée sur les Madrilènes. Mais malgré cela, ce sont bien les Merengues qui allaient se montrer les premiers dangereux. Suite à une contre-attaque lancée par Benzema, Valverde, placé plus haut qu’à son habitude sur le terrain trouvait Vinicius. Le Brésilien, d’un crochet, éliminait son compatriote Thiago Silva avant de voir son tir s’écraser sur la barre (10e). Jouée sous une pluie battante, cette partie disputait  surtout sur un rythme plaisant.

Alors que Militão était proche de se faire exclure à la 14e minute, la Casa Blanca allait casser la baraque quelques minutes plus tard. Le joueur décisif ? On vous le donne en mille. Karim Benzema bien entendu. D’équipe banale sans son numéro 9, le Real est redoutable avec le joueur qui n’a jamais semblé aussi fort que l’année de ses 35 ans. Tout d’abord à la 21ème après un une-deux avec Vincius, le Tricolore trompa Mendy d’une superbe tête. Trois minutes plus tard, rebelote. Cette fois, c’est Modric qui était à la baguette, pour la même conclusion de la tête, petit filet de Benzema. une situation qui rappelle étrangement ce qu’il s’était passé en 8eème face au PSG.

Havertz redonne espoir aux siens

Déboussolés à l’image de Thiago Silva ou d’Antonio Rüdiger, les Blues ont toutes les peines du monde à se montrer dangereux. Si précieux au milieu de terrain habituellement, N’Golo Kanté éprouve également de grandes difficultés en ce début de match. Mais petit à petit, Chelsea tente de revenir dans le match. Et juste avant la mi-temps, cela allait payer. Jorginho trouvait à la 41e, la tête d’Havertz dans la surface. Et l’Allemand faisait trembler les filets, malgré le pied haut de Carvajal. Courtois, au passage, n’était pas totalement irréprochable sur cette action. La mi-temps était sifflée sur ce score, malgré une grosse occasion de Benzema (42e). Ceci laissait présager d’un second acte excitant.

La bourde de Mendy, le triplé pour Benzema

Dès la reprise, Tuchel faisait des choix forts. Ziyech remplaçait Kanté et Kovacic substituait Christensen. Mais parfois, tous les changements imaginables sont vains face à des erreurs grossières. Et cela allait être le cas à la 46e minute. Après avoir contrôlé, au niveau de ses trente mètres, la très longue relance de Casemiro, Édouard Mendy commettait une bourde assez grossière. Sa passe à destination de Rüdiger était totalement ratée. Et qui allait en profiter ? Karim Benzema qui pressait l’Allemand marquait pour la 3e fois. Le 11ème but du Français dans la compétition qui revient à une longueur de Lewandowski.

Chelsea pousse, Courtois repousse

Auteurs de 10 clean sheets en 15 matchs de Ligue des Champions sous les ordres de Tuchel, les Blues étaient jusqu’à ce jour très solides. Mais désormais, la révolte devait être lancée. Et c’est le capitaine londonien, Azpilicueta qui d’une frappe puissante, obligeait Courtois à réaliser un superbe arrêt (50e). Prenant le contrôle du jeu, Chelsea n’a plus le choix et doit réduire le score. En ce sens, Lukaku et Loftus-Cheek faisaient leur entrée. Sûrs de leur force, les Madrilènes quant à eux tentaient de casser le rythme de cette seconde mi-temps qui était plus hachée.

Malgré des occasions de Lukaku et Mount (68e et 70e), Chelsea ne trouvait pas la faille. Les derniers assauts des Londoniens allaient manquer de justesse pour revenir au score et inquiéter davantage Courtois. A l’image des tentatives d’Havertz ou James à 10 minute du terme. A la 93e, iZyech n’était pas plus en réussite et voyait sa volée fuir le cadre. Le score allait en rester là. Il faudra un exploit aux Blues pour renverser le Real et Benzema à Bernabeu.


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une