Nous suivre

Actualités

Ligue des Champions féminine : l’OL en route pour l’histoire

Publié

le

Au terme d’une rencontre maîtrisée, les Lyonnaises se sont qualifiées pour les demi-finales de la Ligue des Champions. L’Olympique Lyonnais est triple tenant du titre.

L’histoire d’amour entre les Fenottes et la plus prestigieuse des compétitions européennes va donc se poursuivre pour quelques temps encore. En quart de finale de la Ligue des Champions féminine version 2018/2019, les Lyonnaises ont su se sortir d’un tirage au sort peu clément. Opposées aux Allemandes de Wolfsburg, les joueuses de Reynald Pedros retrouvaient ainsi leurs meilleures ennemies des dernières éditions de la Ligue des Champions.

Les joueuses de l’OL, triples tenantes du titre en Ligue des Champions – AFP

Lyon face à Wolfsburg, l’affiche des finales de la plus prestigieuse des compétitions européennes des éditions 2015/2016 et 2017/2018 se profilait donc nettement plus tôt cette fois. Face à une formation allemande contre laquelle les Rhodaniennes avaient toujours eu besoin de plus de 90 minutes pour l’emporter (aux tirs au but il y a 3 ans et aux prolongations l’an dernier), la tâche ne s’annonçait pas simple. La tendance se confirmait après la courte victoire des Lyonnaises chez elles à l’aller (2-1), laissant en vie les Allemandes avant ce match retour.

Wolfsburg, de sacrés souvenirs pour les Lyonnaises ces dernières années – AFP

Une qualification décrochée en patronnes

Les grandes équipes aiment être présentes dans les grands rendez-vous, et les joueuses de l’Olympique Lyonnais ont confirmé cette formule. Dans une rencontre retour de tous les dangers, les Lyonnaises se sont rapidement mises en confiance par l’intermédiaire de Marozsan sur coup franc, après seulement 8 minutes de jeu. Et la tendance venait à se confirmer après le penalty obtenu par Ada Hegerberg, le premier Ballon d’Or féminin, à la 25ème minute de jeu, et converti par la capitaine lyonnaise, Wendie Renard. Un scénario idéal au moment de la pause pour les Lyonnaises.

Parce que Wolfsburg n’a pas été finaliste de la précédente édition pour rien, les Allemandes sont revenues en deuxième période avec d’autres intentions, concrétisées par Harder, auteure d’un doublé en quelques minutes seulement (2-2, 56ème minute). C’est finalement Eugénie Le Sommer, l’attaquante lyonnaise, qui viendra refroidir tout un stade grâce à son doublé et offrir à Lyon une prestigieuse victoire 4 à 2 en Allemagne, pour continuer à rêver d’une quatrième couronne européenne consécutive.

https://twitter.com/OLfeminin/status/1110991896862707714

Pour réaliser cet exploit, les joueuses du président Aulas devront se défaire en demi-finale des joueuses de Chelsea, tombeuses quelques minutes plus tard du Paris Saint-Germain. A l’image de leurs homologues masculins face à Manchester United, c’est dans le temps additionnel que les Parisiennes ont vu leurs espoirs de qualification s’envoler. Aux Lyonnaises donc de venger leurs compatriotes face aux Anglaises.

Bastien Pitte


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une