Nous suivre

Football

Ligue des Champions : Liverpool assume son statut face à Villarreal

Julien Correia

Publié le

Ligue des Champions Liverpool assume son statut face à Villarreal
Photo Icon Sport

LIGUE DES CHAMPIONS – Après la sublime confrontation entre Manchester City et le Real Madrid hier, la Ligue des Champions remettait le couvert avec Liverpool face à Villarreal. À l’issue d’un match moins spectaculaire, les Reds ont pris un avantage en vue du match retour, en l’emportant sur le score de 2 buts à 0.

The show no must go on

Avec la pluie de buts lors de la rencontre d’hier, nous étions restés sur notre petit nuage. Et si cette 2ème demi-finale mettait également aux prises une équipe anglaise face à une espagnole, la comparaison s’arrêtait là. Invité surprise de ce dernier carré, le Villarreal d’Unai Emery se présentait dans un 4-4-2 classique avec notamment Coquelin et Capoue comme titulaires. Avec 3000 supporters présents à Anfield, dont le club avait pris en charge la moitié du coût du déplacement, les Espagnols allaient avoir un soutien de poids. Et si la Juventus et le Bayern ont été croqués par le sous-marin jaune lors des tours précédents, ce contingent n’allait pas être de trop à Anfield face à ce Liverpool là. Car les Reds sont en effet en course pour remporter 4 trophées cette saison. Dans un système en 4-3-3 où Luis Diaz aura notamment été préféré à Jota, les hommes de Klopp avaient la faveur des pronostics. Mais comme les précédents adversaires des Espagnols…

Villarreal résiste, Liverpool touche du bois

66. C’est le nombre de tirs subis par Villarreal lors des tours précédents. Pour seulement 2 buts encaissés. Habitués à évoluer en bloc bas et à subir, les Espagnols n’ont pas dérogé à leur tactique de jeu. En face, les Reds ont eu sans surprise la possession du ballon, mais également un déchet assez conséquent. Avec 12 tirs dans le 1er acte, les coéquipiers d’Henderson n’ont cadré qu’à 2 reprises. 2 grosses situations auront cependant donné des frissons à l’arrière-garde espagnole. A la 12ème minute, Salah centrait en direction de Mané. Aux six mètres, le Sénégalais ne réussissait cependant pas à cadrer sa tête. 30 minutes plus tard, Thiago Alcantara était tout proche de délivrer les siens. D’une frappe lumineuse de 25 mètres, le milieu de terrain trouvait l’arête gauche de Rulli. Entre-temps, Salah et Arnold ont bien tenté leur chance, mais là encore sans réussite. En face, les Espagnols n’ont eu qu’une tentative à se mettre sous la dent. Et les contres n’étaient jamais menés à bon terme jusque-là.

Le sous-marin jaune coule en 2 minutes

Vous l’aurez compris, il nous fallait d’autres ingrédients pour que cette rencontre soit digne d’une demi-finale de C1. Et visiblement, le message avait été passé chez les Reds. Après une première alerte et un but refusé pour hors-jeu à Fabinho, Liverpool allait ouvrir le score peu de temps après. Alors que les Espagnols laissaient les côtés relativement libres, Henderson était trouvé côté droit. Son centre dévié trompait Rulli qui avait anticipé. 120 secondes plus tard, le duo infernal Salah-Mané allait frapper. Après un service remarquable du premier, le second à la limite du hors-jeu, poussait le cuir au fond du filet. 10 minutes de jeu en seconde période, et le break était fait. Il fallait alors réagir du côté espagnol pour ne pas sombrer.

La fête de trop pour Villarreal ?

Peu à leur avantage, et sans réelles idées, les Espagnols ont été dépassés durant cette rencontre. La marche cette fois, du moins lors de cette rencontre aller, aura semblé bien trop haute. Les vagues rouges se faisaient de plus en plus pressante au fil des minutes. Et le score de 2 buts à 0 peut presque paraître flatteur à la lecture des statistiques et du visage montré par les coéquipiers de Lo Celso. S’ils avaient montré une solidité défensive lors des tours précédents, les pensionnaires de la Liga avaient également montré une certaine qualité de jeu. Mais face à un Liverpool affamé de titres, ces derniers n’ont vraiment rien pu faire. Les deux buts inscrits, en dépit de la rentrée de Jota notamment n’auront pas été suivis d’un 3ème. Quoi qu’il en soit, les Reds sont en bonne posture pour rejoindre le Stade de France et Clément Turpin qui a été désigné pour arbitrer la finale. Pour Villarreal, cette défaite est désormais faite, et si quoi qu’il en soit on ne pourra parler de fiasco car son parcours aura été réussi, les hommes d’Emery devront montrer un autre visage au retour pour entretenir un espoir de qualification.


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une