Nous suivre

Football

Ligue des Champions : Solide, le PSG s’offre (enfin) Manchester City

Publié

le

Ligue des Champions Solide, le PSG s’offre (enfin) Manchester City
Photo Icon Sport

LIGUE DES CHAMPIONS – Dans le choc de cette deuxième journée de LDC, Paris a résisté à Manchester City grâce à une merveille de Gueye et un bijou de Messi (2-0). A l’issue d’un match de haute voltige, le PSG a fait mieux que rivaliser face au défi proposé par Guardiola, en s’offrant une première victoire contre le club mancunien. Paris prend la tête du groupe A.

Dans un Parc des Princes bouillant, le choc des titans a tenu toute ses promesses. L’occasion ce soir de voir deux des meilleurs trios de la galaxie football avec Messi, Neymar, Mbappé d’un côté, et Grealish, Sterling, Mahrez de l’autre. Derrière sa MNM, Paris pouvait compter sur un Idrissa Gueye étincelant depuis la reprise, et d’un Verratti sur le retour. Côté City, pas de surprises dans le 4-3-3 de Guardiola.

City dominateur, Paris réaliste

Le début de match tourne en la faveur des Citizens qui monopolisent le ballon et se jettent à l’assaut du but de Donnarumma. Mais le PSG a bien entendu des arguments à faire valoir. Et il ne faut pas beaucoup d’occasions pour punir les Skyblues. Sur un bon travail de Mbappé à droite, Neymar rate le cuir aux six mètres, avant que Gueye ne fracasse la lucarne d’Ederson pour ouvrir la marque après sept petites minutes. La frappe du Sénégalais a été flashée à 100 km/h !

Après ce but, City reprend des couleurs, remet le pied sur le ballon et accule le PSG grâce à un pressing intense. Et forcément, les occasions se multiplient. Sur une frappe repoussée par la barre, Silva rate l’immanquable à deux mètres du but totalement désert. Derrière, Paris est sur un fil, et les Mancuniens font briller Donnarumma, Hakimi et Marquinhos, irréprochables. A la 40ème minute, Monsieur Del Cerro prend une décision étrange en ne donnant qu’un jaune à De Bruyne, pourtant coupable d’un attentat sur le mollet de Gueye.

Après une première période de haute intensité, City a dominé le PSG dans le jeu, mais les hommes de Pochettino ont su saisir leur chance rapidement, avant de résister comme un seul homme – à l’exception de Leo Messi, pas toujours concerné –. Paris souffre mais est solide. Attention toutefois du côté droit, sur lequel Nuno Mendes a les chevilles tremblantes face à la qualité technique des ailiers mancuniens.

La muraille Donnarumma, Messi en sauveur

La seconde période reprend sous les mêmes hospices. Paris ne voit pas le cuir et tente de résister aux vagues bleues. Et comme dans le premier acte, il en suffit d’une. Mais cette fois-ci, Neymar est bien gêné par Walker et ne parvient pas à ajuster Ederson.  Les minutes s’égrènent et la situation devient irrespirable pour le PSG, complètement sous l’eau. Mais Gigi répond présent, sur sa ligne, dans les airs, ou loin de son but. Comme si ce soir-là, il ne pouvait rien arriver à une équipe souvent en difficulté. Et dans ces soirées-là, il vous faut un joueur capable de vous faire respirer. Leo Messi ? Totalement. A 15 minutes du terme, sur une course folle, la Pulga trouve un relais avec Mbappé à l’entrée de la surface. En une touche, Messi fusille la cage de City. Il inscrit là son premier but sous ses nouvelles couleurs et quel but ! C’est le coup de massue pour Guardiola et les siens qui ne parviendront pas à réduire la marque.

Paris signe une très belle victoire, face à un adversaire redoutable. Sérieux, appliqué défensivement et réaliste devant, le PSG a souffert mais n’a jamais réellement douté. Et si le club de la capitale a gagné la rencontre collectivement, les perfs individuelles ont beaucoup pesé. Auteur de 7 arrêts, Donnarumma a séduit pour son premier match en Champions League. Au milieu, Gueye a atteint un niveau de jeu digne des plus grands de la discipline. Incontestablement homme du match. Le PSG est leader de son groupe avec 4 points.


Journaliste/Rédacteur depuis mars 2021 - Né un soir de Ligue des Champions, c’est tout naturellement que je suis un passionné de football depuis ma plus tendre enfance. Durant des années, j’ai été bercé par la douce mélodie de la Ligue des Champions, subjugué par les coups-francs de Juninho et admiratif devant les coups de reins de Karim Benzema. Malheureusement pour moi, mes genoux en carton m’ont empêché de suivre les traces de mes idoles pour écrire l’Histoire. Alors, c’est ici que je vais me charger de vous la raconter.

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
1 Nombre d'utilisateurs
Footedia Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Footedia
Invité
Footedia

Manchester city méritait sûrement mieux mais paris a été réaliste dans les deux surfaces ! Notre algo de prédiction nous donnait 2-1 pour paris (sur https://footedia.com) un résultat plus juste, mais le football peut être cruel !

Fil Info

Actus à la une