Nous suivre

Football

Ligue Europa : les notes de la finale Villarreal – Manchester United

Jordane Mougenot-Pelletier

Publié

le

Ligue Europa : les notes de la finale Villarreal - Manchester United
Photo UEFA

LIGUE EUROPA – Au bout du suspense des tirs au but (11-10), Villarreal a donc décroché la première Ligue Europa de son histoire face à Manchester United. Les notes du match.

Les notes de Villarreal face à Manchester United

Geronimo Rulli (7) : Toujours la sortie qu’il faut pour aider et rassurer sa défense. Il est pris à défaut sur le but de Cavani mais difficile de le lui reprocher.

Juan Foyth (6) : Un guerrier qu’un nez cassé n’arrêterait certainement pas. Remplacé à la 88’ par Mario Gaspar.

Raul Albiol (7) : Vieux briscard toujours là pour mettre de l’ordre.

Pau Torres (6) : Il a énormément contribué en défense centrale à l’équilibre et la solidité de son équipe.

Alfonso Pedraza (5) : Dynamique vers l’avant, costaud derrière. Remplacé à la 88’ par Alberto Moreno.

Etienne Capoue (5) : À l’aise en première période, il s’est tendu en seconde et a mis davantage de coups. En prolongations, sa vigueur a été précieuse. Remplacé à la 120’ par Raba.

Daniel Parejo (6) : Passeur décisif, dans tous les sens du terme.

Manuel Trigueros (6) : Il a mis en difficulté Wan-Bissaka plus qu’à son tour. Remplacé à la 77’ par Moi Gomez.

Gerard Moreno (8) : Il est partout sur le terrain et en plus il marque. Baila Moreno !

Yeremi Pino (7) : T’es beau Pino. Remplacé à la 77’ par Paco Alcacer.

Carlos Bacca (6) : Joueur totem d’Emery. Joueur totem du jeu beau. Remplacé à la 60’ par Francis Coquelin qui a fait une bonne entrée au milieu.

Les notes de Manchester United


Journaliste/rédacteur depuis mai 2018 - Dans mon sang coule à la fois le feu des penne à l'arrabiata et la glace du Grand Colombier. Amoureux des belles lettres et des Talking Heads, je supporte un club olympique. Intéressé par les relations qu'entretient le sport avec la société, je m'intéresse autant à Marc Cécillon qu'à Pep Guardiola, à Tonya Harding qu'à Philipp Roth. Enfant des 90's, on ne me fera pas croire qu'il y a eu plus beau à voir depuis Zinédine Zidane, Marco Pantani et Pete Sampras. La béchamel est une invention du diable, la Super Ligue aussi.

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
1 Nombre d'utilisateurs
United Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
United
Invité
United

4 Wan bissaka, mdrrrr un plombier l’auteur, je regarde même pas les notes suivantes

Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une