Nous suivre

Actualités

Ligue Europa : que vaut le Arsenal d’Unai Emery ?

Publié

le

À 19h ce soir, Rennes reçoit les Gunners d’Arsenal lors du match aller des 8èmes de finale de l’Europa League. L’occasion pour les Bretons de se mesurer à un grand de Premier League après avoir éliminé le Betis Seville au tour précédent. Mais que valent réellement les hommes d’Unai Emery ?

Le projet de jeu et les idées d’Unai sont bien passés

Prendre la succession d’Arsène Wenger à Arsenal n’était pas chose aisée pour le technicien espagnol, après son passage moyen au Paris Saint-Germain. Mais comme le confiaient les anciens de la maison, Jérémy Aliadière et Robert Pires, la transition se réalise parfaitement, plutôt étonnamment. 5èmedu championnat anglais à l’heure actuelle, Arsenal est encore en course pour la 3èmeplace et surtout pour l’objectif principal qui est de retrouver la Ligue des Champions. Selon les spécialistes, cette équipe a gardé l’esprit qui animait les Gunners auparavant, tout en étant façonnée par son tacticien espagnol : en 4-2-3-1 ou en 3-4-3, Arsenal fait toujours preuve d’une grande adaptabilité, d’une flexibilité pour répondre au défi tactique de l’adversaire.

Défensivement très dense avec une préférence pour le pressing haut, Arsenal impose souvent un défi athlétique sur 90 min avec beaucoup d’intensité dans les transitions. Du Emery dans le texte et dans les faits. Offensivement, il en est de même, pour ceux qui ont suivi le PSG la saison passée : un jeu rapide, fait de mouvement et de touches de balles limitées, se créer rapidement des occasions avec une seule pointe (Aubameyang ou Lacazette) pour finir, entourée de manieurs de ballons (Özil, Mkitharyan ou Ramsey) capables de changer un match par une seule passe.

Alexandre Lacazette sera suspendu ce soir au Roazhon Park pour le match face à Rennes – Getty Images

Un effectif qui reste limité ?

Probablement, pour les objectifs et le standing d’Arsenal. Si en profondeur, les Gunners sont armés, en terme de qualité, c’est autre chose. Unai Emery, triple vainqueur de l’Europa League avec Séville (2014,2015,2016), est prêt de nouveau à relever ce défi. Pour la C3, l’effectif semble prêt. Mais si Arsenal venait à se qualifier pour la Ligue des Champions à l’issue de la saison, un remodelage serait à prévoir. S’il y a bien, globalement, des internationaux à tous les postes, le secteur défensif semble amoindri et vieillissant, pas adapté au jeu moderne des attaquants (athlétiques, vifs). Koscielny, Sokratis, Monreal, Lichtsteiner, Mustafi… Les 4 premiers dépassent les 30 ans et la relève tarde à apparaître dans l’effectif. Arsenal est la 9èmedéfense de Premier League avec 39 buts encaissés. Souvent prise dans son dos, la défense des Gunners est certainement le point faible du club londonien.

Au milieu, Unai Emery alterne entre le jeune et prometteur français Matteo Guendouzi, Lucas Torreira, Granit Xhaka et Aaron Ramsey (sur le départ vers la Juventus). Un manque d’expérience au niveau international pour un milieu de terrain qui reste prometteur et qui fonctionne. Un problème demeure néanmoins lorsque Arsenal affronte les meilleures équipes de Premier League.

Ce soir, face à Rennes, il est fort probable que le technicien espagnol effectue une légère rotation de son effectif en vue de la réception de Manchester United dimanche. Pour autant, les Gunners restent compétitif grâce à un schéma de jeu ficelé et une profondeur de banc intéressante.

Romain Delanis


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une