Nous suivre

Actualités

Liverpool FC : 13 ans après la folie d’Istanbul, un nouveau sacre pour les Reds ?

Nicolas Jacquemard

Publié le

13 ans après une soirée de folie en Turquie, Liverpool a la possibilité de remporter une nouvelle Ligue des Champions samedi soir, la sixième de son histoire. Ce fameux nombre 13, chance pour certains, malchance pour d’autres, avec quoi rimera-t-il pour les Reds ? 

Ce soir-là à Istanbul, les spectateurs et derrière leur écran, les téléspectateurs, ont vécu l’une des finales les plus folles de l’histoire de la Ligue des Champions. L’AC Milan de Pirlo, Kaka et Shevchenko affronte le Liverpool de Carragher, Gerrard et Baros. Une première mi-temps idéale pour les Rossoneri qui mènent sur le score de 3 à 0 grâce à un but de Maldini et un doublé de Crespo. La finale est pliée, enfin normalement…

Milan avait déjà gagné, Liverpool en a profité

La légende raconte que les Milanais fêtaient déjà la victoire à la mi-temps dans leur vestiaire, trop tôt sûrement, mais à leur place, dur de ne pas se voir déjà soulever la Coupe aux grandes oreilles. En début de seconde mi-temps, la tendance va s’inverser et en sept minutes, Liverpool va marquer trois fois, par Gerrard, Smicer et Alonso. La suite, on la connaît, les deux équipes ont recourt à la terrible et hasardeuse séance de tirs au but, et l’impensable se confirme, Milan est battu après avoir mené de trois buts à la mi-temps. Les Milanais et leurs supporters seront inconsolables, Liverpool et Steven Gerrard, emblématique capitaine, chavirent, une cinquième Ligue des Champions pour le club, 21 ans après la précédente. En 2007, les deux équipes se sont de nouveau retrouvées en finale, mais cette fois-ci, Milan ne laissera passer sa chance et remportera sa septième Ligue des Champions.

13 ans plus tard, pas favori… comme en 2005

Pour la petite histoire, cela fait donc 13 ans que Liverpool a remporté sa dernière Ligue des Champions. Pour certains, ce nombre est synonyme de chance et de bonheur, pour d’autres, c’est tout l’inverse. Ce que l’on sait, c’est que les Reds aborderont cette finale dans la peau de l’outsider face à un Real Madrid double tenant du titre qui pourrait remporter sa quatrième Ligue des Champions en 5 ans. Quatrième en Premier League, Liverpool a réalisé une belle saison, manquant un peu de régularité et de profondeur de banc pour prétendre jouer la deuxième place, Manchester City était intouchable cette saison.

En Ligue des Champions, après un premier tour assez tranquille, trois victoires et trois nuls dans un groupe à leur portée où le FC Séville était la seule équipe à pouvoir les bousculer, Liverpool n’a pas eu a tremblé avant les dernières minutes de la demi-finale retour… et encore. Un huitième facile contre Porto, un quart face au City de Guardiola rendu facile par le scénario du match aller et une demi-finale qui semblait prendre la même tournure. Vainqueur 5-2 à l’aller après avoir mené 5 à 0, Liverpool s’est fait une (petite) frayeur au retour lorsque Nainggolan permettait aux siens de mener 4 à 2 à la 93ème, trop tard pour la Roma, qui ne fera pas de deuxième Romontada.

Salah a (presque) déjà fait oublier Coutinho

Avec le départ de Coutinho, les doutes étaient permis sur la suite de la saison de Liverpool, qui perdait l’un de ses deux joueurs majeurs. Le deuxième, Mohamed Salah, s’est démultiplié sur la deuxième partie de saison pour faire oublier au public d’Anfield que le Brésilien était parti. L’Egyptien réalise une saison éblouissante, 44 buts et 14 passes décisives en 50 matchs, une victoire en Ligue des Champions en ferait un vrai prétendant au podium du Ballon d’Or. Avant de rejoindre sa sélection pour disputer la Coupe du monde, il fera face à un autre joueur hors norme, Cristiano Ronaldo, et tentera de détrôner le patron du football mondial, par les titres et récompenses en tout cas.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une