Nous suivre

Actualités

Un lundi au taquet #17 : Papadakis et Cizeron en feu, le Floorball et le Kin-Ball mis à l’honneur

Publié

le

Comment ça ? Vous n’avez pas suivi l’actualité sportive cette semaine ? Pas de problème, votre blog Dicodusport vous offre une séance de rattrapage, entre sérieux et humour. Moteur.


– En bref –

#Floorball – International de France : un rendez-vous réussi

Qu’est-ce que le floorball ? Oui, on vous voit déjà buguer devant votre écran. Discipline très pratiquée en Scandinavie, mais aussi dans le nord de la France, le floorball tente de faire son trou en France. On vous en dit plus par ici.

En attendant, ce week-end se tenait l’International de France à Amiens, dans la Somme. L’équipe de France masculine recevait l’Espagne et la Belgique, tandis que les féminines affrontait uniquement les homologues belges. Vendredi, les hommes ont chuté face aux Diables Rouges (5-9), avant de se reprendre hier face aux Espagnols, avec une victoire aux tirs au but (3-1) ; il s’agit de leur première victoire en compétition officielle depuis fin 2014. Les dames ont quant à elle obtenu une première victoire pour leur premier rassemblement, en dominant donc la Belgique, 5 à 2. Le floorball, future discipline olympique ? On espère voir les crosses en démonstration à Paris en 2024.

Les Bleues tout sourire après leur victoire – France Floorball

#Kin-Ball – Coupe du Monde : un bilan satisfaisant

La Coupe du Monde de Kin-Ball avait lieu cette semaine à Tokyo, au Japon. Pour les incultes, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur une discipline qui vaut le coup d’œil. Cette semaine, l’équipe de France féminine a récolté une magnifique médaille de bronze, en s’inclinant en finale face au Canada et au pays hôte. Les hommes se sont quant à eux arrêtés lors de la Ronde des 6, juste avant la finale. De bon augure pour le développement de ce sport dans l’hexagone.


– Le couple de la semaine –

Un authentique exploit, voilà ce qu’ont réalisé Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron (photo de couverture) en danse sur glace ce week-end ! Le couple français, double champion du Monde (2015 et 2016), a franchi la barre des 200 points lors de la Coupe de Chine. Une première dans l’histoire de la discipline. Après un programme court de très haute volée, les Tricolores ont fait le show lors de la danse libre, au son la Sonate au clair de lune de Beethoven : 81,10 points + 119,33 points, soit un total de 200,43 points, monumental !

En l’absence de leurs compagnons d’entrainement, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, les Français ont devancé les Américains Chock-Bates et les Russes Bobrova-Soloviev. Comment vous dire que l’on a hâte d’être à Pyeongchang au mois de février pour les Jeux Olympiques d’hiver. L’or les attend !


– Le (gros) coup de gueule de la semaine –

Je n’ai pas l’habitude de parler à la première personne du singulier, mais cas de force majeur oblige, j’ai mal à mon rugby. Déjà mal en point ces dernières années sur la scène internationale, le rugby français a encore fait parler de lui cette semaine, et forcément, en mal. Mardi dernier, World Rugby, l’instance dirigeante du rugby mondial, donne sa préférence en faveur de l’Afrique du Sud, dans l’optique de l’organisation du Mondial en 2023, devant la France et l’Irlande. Une décision qui étonne la camp tricolore, au point de tenir des propos qui sont loin d’être en phase avec les valeurs de l’Ovalie. Vendredi, dans les colonne du Figaro, Bernard Laporte, président de la FFR, dégaine :

« On nous dit que nos hôtels sont moins bien qu’en Afrique du Sud alors qu’on est le pays le plus visité au monde. On nous dit qu’à Saint-Etienne, il n’y a pas assez de chambres, alors qu’ils ont organisé le championnat d’Europe de football il y a un an. On nous dit que les stades sont moins bons qu’en Afrique du Sud, alors qu’ils sont neufs […] On est moins bien notés sur le dopage parce qu’on nous dit qu’on est trop sévères ! Sur la sécurité, on est au même nombre de points alors qu’il y a 52 morts par jour en Afrique du Sud. C’est un truc de fou ! »

Des propos qui, même si ils s’avèrent en partie vrais, n’ont pas lieu de sortir de la bouche d’un président de fédération, ancien sélectionneur du XV de France. Alors pour le fair-play, on repassera. Des paroles auxquelles World Rugby n’a pas manqué de réagir :

« World Rugby se déclare préoccupé par les commentaires émis par les candidats à propos du processus de sélection de la fédération hôte et de la recommandation pour la Coupe du monde de rugby 2023, en particulier ceux attribués à la Fédération Française de Rugby […] Même si des réactions de déception et de forte émotion peuvent se comprendre, après l’annonce d’une recommandation, ces commentaires sont à la fois dénués de fondement et erronés. World Rugby a mis en place un processus de sélection de la fédération hôte transparent, objectif, professionnel et robuste. L’évaluation technique exhaustive a été effectuée par une équipe de World Rugby et des tiers experts. »

Toujours le sourire, Bernie ? – Benjamin Cremel/AFP

Outre cet épisode, l’homme fort de la FFR a également été épinglé par Le Canard Enchaîné cette semaine, dans une possible affaire de conflit d’intérêts. Oui, encore. Déjà embourbé il y a quelques semaines dans une histoire du même acabit avec Altrad, c’est avec la société Sportzap Limited, dont l’un des créateurs est Denis Charvet, que Bernie semble en difficulté. Actionnaire à 15%, l’ancien sélectionneur national pourrait avoir à s’expliquer, dans la mesure où cette société prévoit de lancer une application. Jusqu’ici, rien de méchant, sauf que cette application nécessitera à terme l’acquisition de droits sportifs, dont ceux du… XV de France. Interrogé, Bernard Laporte dit ne pas être au courant de ce projet. Bah tiens.

Entre les affaires Bernard Laporte, son adjoint Serge Simon démis de ses missions auprès de Guy Novès et du XV de France et ce manque de modération dans les propos de la FFR à propos du Mondial 2023, on aimerait bien voir tout ce remue-ménage s’éclipsait au profit du rugby, le vrai, celui sur le terrain. Bref, on en a gros.


– Le tweet de la semaine –

C’est le tweet, ou plutôt l’image de la semaine : Julien Benneteau, allongé à Bercy, après sa magnifique victoire contre Marin Cilic, lors des quarts de finale du Rolex Paris Masters. Après trois saisons cauchemardesques, le joueur de presque 36 ans a vécu une semaine de rêve à l’AccorHotels Arena. Tombeur de Jo-Wilfried Tsonga, David Goffin et donc Marin Cilic, le Burgien s’est incliné en demi-finale face au futur lauréat (surprise), l’Américain Jack Sock. Le Tricolore a peut-être joué le meilleur tennis de sa carrière, pour son dernier Bercy. Merci pour le spectacle !


– Ce qu’il ne faut pas louper cette semaine –

Jeudi débuteront les championnats du Monde de Trampoline, en Bulgarie. On vous fera un rapide retour sur la compétition la semaine prochaine !

Enfin, le XV de France a rendez-vous avec les All Blacks samedi prochain, au Stade de France. Pour ce premier test de la tournée d’automne, les Bleus, amputés de nombreux titulaires, seront en quête de certitudes.

Flo Ostermann

 


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une