Nous suivre

Euro 2017 Féminin

Mélissa Plaza, le sport féminin avance mais le chemin est encore long

Publié le

Nous avons rencontré Mélissa Plaza, ancienne internationale française de football, qui se reconverti dans la vie active tout en gardant un pied dans le foot.

Mélissa, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Mélissa PLAZA, j’ai bientôt 29 ans, je suis une ancienne internationale de football et j’exerce aujourd’hui une activité de conseil et de formation sur le thème de l’égalité pour le cabinet Queo Improve.

Tu as mis un terme à ta carrière, quelles en sont les raisons ?

J’ai eu des problèmes récurrents aux genoux qui m’empêchent aujourd’hui de jouer à mon meilleur niveau et sans douleur. En arrêtant ma carrière j’ai fait le choix (très difficile) de privilégier mon capital santé à mes ambitions de joueuse.

Quels sont tes projets professionnels pour entamer cette nouvelle « vie » ?

Après avoir soutenu ma thèse, j’ai eu la chance de rencontrer un chef d’entreprise partageant mes convictions qui a cru dès le départ en mon projet et qui m’a donc aidée à monter ma société. Nous avons donc lancé un cabinet de conseil et de formation (Queo Improve), dans lequel je conseille, forme et accompagne différentes structures (entreprises, collectivités territoriales, clubs…) sur le thème de l’égalité. Cette activité professionnelle me permet aujourd’hui de continuer à m’engager pour les droits des femmes et ainsi de me sentir utile et agissante. Par ailleurs, je prends quelques responsabilités dans le football puisque je serai adjointe de l’équipe de D2 féminine de l’US Saint-Malo à compter de la saison prochaine. 

Quel est ton meilleur souvenir comme joueuse de football ?

Sûrement le dernier bon souvenir… notre victoire aux Jeux-Olympiques universitaires à Gwanju (2015). Cette médaille d’or est venue éclaircir une saison qui avait été ponctuée de blessures. Elle était aussi réconfortante qu’elle n’était pas forcément attendue.

Le championnat d’Europe féminin commence, vas-tu suivre assidûment la compétition ?

Bien sûr ! J’ai regardé les premiers matches hier et je me languis de voir nos bleues démarrer cette compétition !

Que peut-on attendre de l’équipe de France ?

De belles performances évidemment, mais surtout un titre ! Je rêve de voir ces filles gagner, d’une part parce qu’elles en ont les moyens et les ambitions, et d’autre part parce que certaines arrivent en fin de carrière et qu’elles mériteraient de finir avec un titre en bleues. 

Cela fait des années qu’on attend cette équipe de France et qu’elle se loupe dans les grands évènements, qu’est-ce qui leur manque selon toi ?

Je crois plutôt que ça ne fait pas si longtemps que ça que l’on s’intéresse à nos bleues et qu’il faut être patient.e.s car tout se joue bien souvent à des détails. N’oublions pas combien ces filles ont bossé dur, combien nous avons été efficaces pour combler le retard que nous pouvions avoir sur d’autres nations il y a quelques années. Je suis convaincue que nous avons une grande équipe et j’espère que cet Euro sera celui de la consécration!

Quelle est la joueuse à suivre dans l’équipe de France ?

Toutes !  Je pense que ce mélange de jeunesse et d’expérience peut faire la grande force de cette équipe !

Quel est ton pronostic pour la compétition ?

La France gagnante bien sûr ! 😊 

Plus globalement que penses-tu du développement du sport féminin en France ?

Il y a eu une avancée considérable sur ce point puisque nous voyons de plus en plus de compétitions féminines à la télé et que de plus en plus de filles et de femmes pratiquent une activité physique. On peut évidemment se réjouir d’un tel constat, néanmoins nous sommes encore très loin de l’équité et ce à tous les niveaux, que ce soit dans les médias, dans la pratique, ou encore dans les instances dirigeantes. Le sport est un formidable levier d’émancipation pour les femmes et j’aimerais qu’elles puissent un jour y trouver une place tout à fait légitime.

 


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une