Nous suivre

Actualités

Michel Platini, on en est où ?

Bastien Pitte

Publié le

Presque trois ans jour pour jour après l’important coup de filet à la FIFA, où pas moins de sept responsables furent arrêtés pour corruption, Michel Platini fait de nouveau parler de lui puisque cette fois, c’est peut-être le bout du tunnel qu’il aperçoit. Tentative d’explication.

Septembre 2015. Quelques semaines après avoir annoncé officiellement sa candidature pour le poste de président de la puissante FIFA, l’instance mondiale du football, Michel Platini, alors président de l’UEFA (l’instance européenne du football) doit faire face à l’ouverture d’une enquête de la justice Suisse à propos d’un versement de près de 2 millions d’euros qu’il aurait reçu de la part de l’ancien président de la FIFA, Sepp Blatter (qui avait précédemment annoncé son départ, en juin 2015). Coup de théâtre dans la course à la présidence de la FIFA et coup de tonnerre pour Michel Platini, contre qui une radiation à vie est même demandée par la commission d’éthique de la FIFA.

Michel Platini, de retour dans le paysage médiatique Français – Radio-Canada

S’en suit alors une longue procédure, entre l’intervention du Tribunal Arbitral du Sport (le TAS), la justice interne de la FIFA ou encore la commission d’éthique de la FIFA, qui obligera Michel Platini à retirer sa candidature pour la présidence pour manque de temps et de soutien. Finalement, en mai 2016, le TAS réduira la suspension initiale de Michel Platini de six à quatre ans.

Trois ans plus tard, soit le 25 mai dernier, la justice Suisse remet (indirectement) cette affaire sur le devant de la scène puisqu’elle annonce officiellement que Michel Platini ne sera pas poursuivi par cette même justice Suisse suite à cette affaire de corruption. Cette annonce, révélée par le journal Le Monde, précise que Michel Platini n’avait été entendu que comme témoin, contrairement à Sepp Blatter.

Sepp Blatter et Michel Platini – Foot Mercato

De retour dans le paysage médiatique français, notamment avec ses déclarations sur la fameuse « magouille » de la France avant le tirage au sort du mondial 1998, Michel Platini n’est pas encore sorti d’affaires. Dans différents communiqués, suite à cette annonce de la justice Suisse, les représentants de la FIFA ont confirmé la suspension de ce dernier jusqu’en 2019 en insistant bien sur le fait que Michel Platini avait « violé le code éthique ».

Il s’agit donc cette fois d’une victoire pour l’honneur pour Michel Platini, lui qui en a connu de nombreuses tout au long de sa carrière. Mais cela n’effacera pas sa plus lourde défaite, à savoir celle de n’avoir jamais pu diriger la plus grande instance du football international…

Bastien Pitte


Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une