Nous suivre

Handisport

Mieux comprendre le handisport : le goalball

Publié

le

Mieux comprendre le handisport le goalball
Photo Icon Sport

HANDISPORT – À moins de deux semaines de l’ouverture des Jeux Paralympiques, continuons nos révisions. Si certaines disciplines sont inconnues, les catégories peuvent être aussi difficiles à assimiler. Voici ce qu’il faut savoir pour mieux comprendre et ainsi profiter des exploits des sportifs, place au goalball.

Les règles

Le goalball est l’un des deux seuls sports présents uniquement aux Jeux Paralympiques. Il se joue à 3 contre 3 et est réservé aux personnes mal-voyantes ou non-voyantes, sans distinction. Cette discipline se pratique sur un terrain de volley (9x18m) qui est lui-même divisé en 6 parties de 3 mètres (3 dans chaque camp). Les buts mesurent toute la largeur du terrain et comme en cécifoot, la balle émet un son lorsqu’elle est en mouvement.

Le déroulement d’un match

Bien évidemment, le principe est de lancer la balle (à la main) et de marquer des buts à son adversaire. Un match de goalball est divisé en deux mi-temps de 12 minutes et les arrêts de jeu sont décomptés. En cas d’égalité, c’est une prolongation de deux fois 3 minutes qui détermine le vainqueur, et si ça ne suffit toujours pas, place à la séance de penalties. Règle particulière mais très importante, si une équipe possède 10 buts d’avance, le match s’arrête. Comme dans beaucoup d’autres sports, chaque équipe possède deux temps morts par match, un par mi-temps. Il est également possible de faire 4 changements par match, mais au moins un doit être fait en première période, sinon aucun changement ne sera autorisé pour la suite du match.

  • Fautes individuelles

Pour qu’un lancer soit jugé correct, le ballon doit faire absolument un rebond dans les 6 premiers mètres de son camp et rebondir une deuxième fois dans la partie neutre du terrain (3 mètres avant ou 3 mètres après la ligne médiane). Un lancer non conforme est sanctionné par un pénalty et c’est le joueur qui a raté son lancer qui doit défendre seul son but.

  • Fautes collectives 

La balle doit franchir la ligne médiane dans les 10 secondes à partir du moment où un joueur l’a touchée. Une erreur d’annonce de la part de l’entraineur débouche également sur un pénalty : c’est alors l’entraineur adverse qui choisit qui va défendre le but.


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une