Nous suivre

Cyclisme

Miguel Angel Lopez, le début de la fin chez Movistar ?

Publié le

Photo Icon Sport

CYCLISME – Alors qu’il réalisait une très belle Vuelta, troisième après 19 étapes, Miguel Angle Lopez (Movistar) a tout perdu lors de l’avant-dernière journée de course, abandonnant la veille de l’arrivée dans un énorme imbroglio.

Un petit rappel des faits s’impose ! Le grimpeur colombien Miguel Angel Lopez était troisième au général, avec des vraies chances de podium. L’ancien coureur d’Astana avait notamment remporté la 18ème étape en solitaire, au sommet du spectaculaire col du Gamoniteiru.

Samedi, on est alors en plein cœur de l’avant-dernière étape dans l’Alto de Mougas : Egan Bernal place une première accélération et Miguel Angle Lopez embraye le pas de son compatriote. Il s’en suit un regroupement, puis la fameuse attaque d’Adam Yates : Primoz Roglic et Enric Mas emboîtent le pas du Britannique, mais le grimpeur colombien reste calé dans la roue de l’autres INEOS, Egan Bernal. Devant, l’écart se creuse rapidement. Miguel Angel Lopez tente de boucher le trou, mais c’est déjà trop tard. Superman aurait ensuite reçu la consigne de ne pas rouler derrière, pour ne pas ramener des coureurs dangereux pouvant mettre en danger la deuxième place de son coéquipier, Enric Mas. Le thread ci-dessous reprend la chronologie en détail.

Lopez, l’imbroglio

Le coureur Movistar abandonne alors la course et disparaît même de la circulation. Ce dernier ne sera même pas au dîner de son équipe après la dernière étape, dimanche. Pour le média Vox, Eusebio Unzué, le boss de la formation espagnole, a expliqué que son équipe se penchait sur le cas de Miguel Angel Lopez, et que le licenciement était une option.

C’est une des options, clairement. On veut d’abord prendre un peu de distance, analyser la Vuelta, et dans quelques jours on prendra une décision définitive. Lopez n’a pas assisté au dîner de l’équipe après la Vuelta, il était avec sa famille. L’atmosphère était bonne à ce dîner. Au final, il faut arriver à séparer les choses. On était venu sur la Vuelta pour gagner une étape et placer un coureur sur le podium, et c’est ce qu’on a fait.

L’homme fort de Movistar a ajouté que « Miguel Angel Lopez a pris la pire décision ». Son sort devrait être connu dans les prochains jours.

Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
raphael médina

toujour le bordel à la movistar


Fil Info

Actus à la une