Nous suivre

Mondiaux d‘athlétisme 2019

Mondiaux d’athlétisme : focus sur le 100 m et 110 m haies

Avatar

Publié

le

Reuters

À quelques semaines des Mondiaux d’athlétisme à Doha, Dicodusport vous propose un focus sur les athlètes à suivre pour chaque épreuve. Aujourd’hui, place aux haies : 100 m et 110 m.

 

© Getty Images

Omar McLeod
Jamaïque 🇯🇲
25 ans
Jeux Olympiques
Médaille d’or (2016)

Championnats du monde
Médaille d’or (2017)

Le Jamaïcain, champion olympique et du monde en titre a connu des années fastes. Champion du monde en salle en 2016, il a enchaîné avec le titre olympique la même année et le titre mondial l’année suivante. Entre avril 2016 et mai 2018, il a remporté 21 de ses 25 courses.

Mais 2019 n’a pas été un long fleuve tranquille pour McLeod. De retour d’une blessure à la cheville et aux adducteurs, il a bien débuté l’année avec une victoire en 13″12 au meeting de Shanghai. Cette victoire est arrivée un jour après le décès de sa tante dont il était très proche. Les courses suivantes ont été plus difficiles : battu par Ortega à Nanjing, 5e au meeting de Rabat, 3e aux meetings d’Eugene et de Londres. Incertain sur de nombreux sujets et malheureux, il a eu besoin d’opérer des changements radicaux. Après le meeting de Londres, il a donc décidé de quitter son entraîneur et début août, il a rejoint le groupe de l’Américain Rana Reider qui s’occupe notamment du triple sauteur Christian Taylor, du sprinteur Andre De Grasse ou encore Adam Gemili. Le fait d’être entouré d’athlètes « qui ont aussi faim que lui », l’inspire chaque jour.

Les résultats ont suivi : il a remporté ses deux courses suivantes à Birmingham et à Berlin où il a réussi son meilleur temps de la saison (13″07). Parmi ses concurrents, on retrouve les habituels Shubenkov (2e aux Mondiaux 2017) et Ortega (2e aux JO 2016).

La jeunesse américaine voudra également faire bouger la hiérarchie mondiale : Grant Holloway et Daniel Roberts ont les deux meilleurs temps de la saison (12″98 et 13″00). Le premier est champion NCAA (championnat universitaire) et le second, champion des États-Unis (devant Holloway).


© Tomas Sisk / Golazo

Danielle Williams
Jamaïque 🇯🇲
27 ans
Championnats du monde
Médaille d’or (2015)

La vice-championne olympique 2008, championne olympique 2012 et double championne du monde (2011 et 2017) Sally Pearson a annoncé sa retraite au mois d’août. L’Australienne qui a toujours déclaré « être toujours prête à gagner quand elle est sur la ligne de départ » n’est tout simplement plus en mesure d’affirmer cela et a donc décidé de s’éloigner des pistes à 32 ans (33 aujourd’hui).
Cela ouvre la voie à Danielle Williams. Initialement déclarée inéligible par la fédération jamaïcaine en raison d’un faux départ lors des Trials, la Jamaïcaine sera bien du voyage. La course n’ayant jamais eu lieu, ayant remporté la Diamond League et leader des chronos, il aurait été ridicule de se passer de cet atout. À Londres, elle a couru en 12″32 et s’est brillemment imposée lors de la finale de la Diamond League. Après un départ canon et largement en avance à mi-course, elle n’a pas relâché son effort et s’est imposée avec 27 centièmes d’avance sur l’Américaine Kendra Harrison, détentrice du record du monde depuis 2016 (12″20). Satisfaite de sa victoire et de son temps alors qu’il faisait froid, elle a déclaré que son ambition était la même : se qualifier pour la finale et remporter une médaille. La même qu’en 2015 ?


Côté Français

© J.Crosnier / KMSP / FFA

Pascal Martinot-Lagarde
27 ans
Championnats d’Europe
Médaille d’or (2018)
Médaille de bronze (2014)

Le Français a été retardé en début de saison par une blessure après sa médaille d’argent aux Championnats d’Europe en salle. Il a repris la compétition début juillet à Lausanne. Il a pu enchaîner les courses et réaliser ses deux meilleurs temps de la saison au meeting de Paris et au meeting de Berlin (13″24 et 13″25). Cinquième au meeting de Paris, il a encore de la marge, puisqu’il avait réalisé un mauvais départ. Quatrième en 2015, il espère monter sur le podium à Doha.

L’école française des haies a formé de nombreux champions, notamment chez les hommes où le vivier est important. Aurel Manga médaillé de bronze aux Championnats du monde en salle (2018) et d’Europe en salle cette année ne sera pas du voyage.
Suite aux déboires de son entraîneur Giscard Samba, Dimitri Bascou (bronze aux JO 2016) a décidé de s’entraîner seul cette saison, parfois supervisé par Stéphane Caristan. Il monte peu à peu en puissance (13″38, son meilleur temps de la saison lors de sa dernière sortie au meeting de Paris).
Wilhem Belocian, 24 ans, champion chez les juniors (européen en 2013 et mondial en 2014) a connu de nombreuses blessures qui ont ralenti sa progression. En 2016, il a remporté le bronze aux Championnats d’Europe et a malheureusement été disqualifié à cause d’un faux départ en série aux JO. Régulier cette saison, il a terminé deux fois 2e en Diamond League (Eugene, Londres) et remporté son premier titre de champion de France devant Pascal-Martinot Lagarde et Ludovic Payen.


© KMSP / FFA

Laura Valette
22 ans

La jeune Nantaise, fait partie avec Solène Ndama de l’avenir féminin de la discipline. Médaillée chez les jeunes, elle va participer à ses premiers Mondiaux. En 2014, elle s’était imposée aux Jeux Olympiques de la jeunesse en égalant son record personnel (13″34). Depuis, elle ne cesse de progresser. Carton plein cette année sur la scène nationale où elle a remporté le titre en salle sur 60 m haies et en plein air en 12″87 soit le niveau de performance requis (NPR) par la fédération française (12″92). Deux semaines plus tôt elle avait déjà réalisé le NPR requis par l’IAAF en décrochant le bronze aux Championnats d’Europe juniors (12″97). À Doha, celle qui vise les JO 2024 va chercher de l’expérience.

 

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une