Nous suivre

Mondiaux d‘athlétisme 2019

Mondiaux d’athlétisme : focus sur le 200 m

Avatar

Publié

le

Getty Images

À quelques semaines des Mondiaux d’athlétisme à Doha, Dicodusport vous propose un focus sur les athlètes à suivre pour chaque épreuve. On commence avec l’épreuve reine : le 100 m.

© Belga

Noah Lyles
États-Unis 🇺🇸
22 ans
Championnats du monde
Médaille d’argent (2017)

Le jeune Américain est le grand favori du 200 m. Champion olympique junior en 2014 sur la distance, il n’a été battu qu’à Rome cette saison (2e place). Vainqueur de la Diamond League pour la troisième année d’affilée, il a réalisé un doublé historique en s’imposant sur 100 m à Zurich et sur 200 m à Bruxelles. Leader des chronos avec 19″50, le champion du monde junior sur 100 m compte bien glaner sa première médaille chez les « grands ». En 2017, il n’avait pas pu participer aux Mondiaux en raison d’une blessure, ce qui l’avait déçu car il était favori. Pour ces championnats, il a décidé de s’aligner uniquement sur 200 m, distance qu’il préfère et sur laquelle il sent qu’il est meilleur. Il essaiera le doublé l’année prochaine, lors des Jeux Olympiques de Tokyo : “Mon coach est parvenu à la conclusion qu’il pense que je devrais d’abord gagner ma première médaille d’or [aux Championnats du monde] avant de tenter de doubler aux Jeux Olympiques et je suis d’accord avec lui. Si je me qualifie pour la finale, je sais que je peux gagner ce 200 m”.


© Getty Images

Dina Asher-Smith
Royaume-Uni 🇬🇧
23 ans
Championnats du monde
Médaille d’argent au relais 4X100 m (2017)
Médaille de bronze au relais 4X100 m (2013)

Jeux Olympiques
Médaille de bronze au relais 4X100 m (2016)

Championnats d’Europe
Médaille d’or sur 100 m (2018)
Médaille d’or sur 200 m (2016, 2018)
Médaille d’or relais 4X100 m (2018)
Médaille d’argent relais 4X100 m (2016)

La jeune Britannique arrive avec Doha avec trois titres de championne d’Europe. Après de nombreuses médailles acquises en relais, elle a réalisé le triplé à Berlin l’année dernière. 2018 a été une année fondatrice pour 2019 et 2020. Ce vendredi, elle a remporté le 100 m de la Diamond League à Bruxelles. Pour sa rentrée lors du meeting de Doha, elle s’était imposée sur 200 m. Le sprint féminin est très dense et elle devra prendre la mesure notamment d’Elaine Thompson qui a fait du 100 m sa priorité mais également la Nigériane Blessing Okagbare, Marie-Josée Ta Lou, vice-championne du monde à Londres sur 100 m et 200 m et Dafne Schipers. La Néerlandaise est double tenante du titre sur 200 m et elle a également notamment remporté le bronze sur 100 m en 2017 et l’argent en 2015. Mais cette saison, elle est pour l’instant loin de ses records personnels et de son niveau de performance de l’année 2018 (10″99 sur 100 m et 22″14 sur 200 m) avec 11″04 réalisé à Lausanne début juillet et 22″45 au meeting de Monaco la semaine suivante. Elle est tombée des escaliers au mois de mars et s’est blessée au dos. Cette blessure s’est réveillée lors de son camp d’entraînement en avril.


Côté Français

© AFP

Mouhamadou Fall
27 ans

Mouhamadou Fall a été sacré champion de France du 200 m pour la première fois cette année. À l’occasion, il a battu son record personnel et réalisé le niveau de performance requis de la FFA pour les Mondiaux en s’imposant en 20″34 devant Mickaël-Meba Zézé et Jeffrey John. Lors des séries du 100 m, il a abaissé son record personnel à 10″12. La saison dernière, il s’est illustré aux Championnats d’Europe au relais 4X100 m, dans la dernière ligne droite. La France, privée de ses deux leaders Vicaut et Lemaitre a terminé à une belle quatrième place derrière la Grande-Bretagne, la Turquie et les Pays-Bas.

Le Français a débuté l’athlétisme tardivement, à l’âge de 23 ans suite à un pari avec des amis. Alors qu’il était gérant d’un bar, un soir, ils ont fait un pari pour voir qui allait le plus vite. Étaient présents les footballeurs Jean-Christophe Bahebeck et Mamadou Doucouré et 5 autres amis. Mouhamadou a finalement remporté les deux courses et c’est devenu une habitude : des clients venaient dans ce bar pour se mesurer à lui. C’est finalement un ancien professeur d’EPS qui est venu le chercher pour qu’il prenne une licence. Auparavant, il avait fait du football à l’US Chantilly en DH. Entrainé par Mickaël Hanany (ancien spécialiste du saut en hauteur) depuis 2017, il a beaucoup progressé, laissé tranquille par son corps. En effet, il a été blessé lors de ses deux premières saisons d’athlétisme (tendinite au genou, pubalgie et déchirures à l’ischio-jambier). Son objectif est de monter sur des podium mondiaux et olympiques et de battre ses records. Lors des championnats d’Europe par équipes, il a obtenu la troisième place.

 

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une