Nous suivre

Mondiaux d‘athlétisme 2019

Mondiaux d’athlétisme : focus sur le décathlon et l’heptathlon

Avatar

Publié

le

BELGA PHOTO DIRK WAEM

À quelques semaines des Mondiaux d’athlétisme à Doha, Dicodusport vous propose un focus sur les athlètes à suivre pour chaque épreuve. Aujourd’hui, place aux épreuves combinées : décathlon et heptathlon.

Grande nouveauté de cette année, le décathlon et l’heptathlon auront lieu les mêmes jours : le mercredi 2 octobre et le jeudi 3 octobre (en heures locales, les finales du 800 m et du 1500 m ont lieu le 4 octobre après minuit).

© Getty Images

Damian Warner
Canada 🇨🇦
29 ans
Jeux Olympiques
Médaille de bronze (2016)

Championnats du monde
Médaille d’argent (2015)
Médaille de bronze (2013)

On devrait avoir un très beau duel entre le Canadien et Kevin Mayer. Cette saison, Warner a battu deux de ses records personnels au 100 m et au lancer du poids.

Joueur de basket au lycée, ses entraîneurs lui ont conseillé de se mettre à l’athlétisme. Il a un peu touché à tout, hauteur, triple saut, longueur avant de se mettre au décathlon. 13 mois après ses débuts au décathlon, il participait à ses premiers Mondiaux à Daegu en 2011 (18e place). Lors d’un camp à Phoenix avec le Canada, il a eu l’occasion de partager une chambre pendant 10 jours avec la star de la discipline Ashton Eaton. Plus tard, ils se sont entraînés ensemble pendant tout un mois en Californie. Cela l’a aidé à progresser et à ne plus être intimidé par lui.

Comme son prédécesseur Dave Steen en 1988, il a décroché le bronze olympique à Rio en 2016. En 2017, il pensait profiter de la retraite de l’Américain Eaton pour grappiller une place sur le podium mais il n’en a rien été. Il faisait partie des athlètes qui ont dû être mis en quarantaine deux jours à cause d’un virus. Malade avant d’entrer en compétition, il a été en difficulté lors de la première journée. Il a eu des bons résultats le deuxième jour mais a tout de même dû se contenter de la 5e place.

Pour la quatrième année consécutive (la cinquième fois en tout), il s’est imposée au meeting de Götzis, spécialisé dans les épreuves combinées IAAF et se rapproche des cinq victoires consécutives de Roman Sebrle et Carolina Klüft. C’est au cours de ce décathlon qu’il a couru le 100 m en 10″12, le meilleur temps réalisé dans le cadre d’un décathlon.


© BELGA PHOTO JASPER JACOBS

Nafissatou Thiam
Belgique 🇧🇪
25 ans
Jeux Olympiques
Médaille d’or (2016)

Championnats du monde
Médaille d’or (2017)

Championnats d’Europe
Médaille d’or (2018)
Médaille de bronze (2014)

Dans la lignée des Carolina Klüft et autres Jessica Ennis-Hill, la jeune Belge domine sa discipline au niveau européen et mondial. De 2016 à 2018, elle a remporté les trois principaux titres internationaux et elle n’a que 25 ans !

La Belge a découvert l’athlétisme à 7 ans et dotée de capacités physiques impressionnantes, elle s’est tournée vers l’heptathlon qui lui offrait une variété qu’elle adorait. Plus jeune, elle a souvent concourru dans les mêmes meetings que… sa mère, qui évolue dans la catégorie séniors.

Elle a frappé un grand coup à 18 ans en 2013 en devenant la nouvelle recordwoman du monde junior du pentathlon indoor, en effaçant des tablettes une certaine Carolina Klüft. Elle a amélioré de 23 unités le record de la Suédoise lors des championnats de Belgique d’épreuves multiples. Aux JO 2016, elle a battu la tenante du titre Jessica Ennis-Hill et la championne du monde en salle Brianne Theisen-Eaton. L’année suivante, elle confirme aux Mondiaux de Londres et offre à la Belgique son premier titre mondial. Au mois de mai, elle a établi un nouveau record personnel (7013 points) au meeting de Götzis, la troisième meilleure performance de tous les temps. Elle a été élue athlète mondiale de l’année 2017. Nouveau titre, cette fois-ci européen en 2018 pour asseoir un peu plus sa domination. Cette saison, elle a établi un nouveau record du monde de l’heptathlon : celui de la hauteur (2,02 m). Pour son premier hepta de l’année lors du Décastar de Talence, elle a enchaîné les barres de 1,84 m à 2,02 m en une vingtaine de minutes. Seule dans le concours dès 1,87 m, c’est une sacrée performance pour l’athlète qui revenait de blessure (mollet gauche) et qui n’avait pas pris part à la saison hivernale. La hauteur est son point fort. Cette année, seule la grande championne Mariya Lasitskene a sauté plus haut qu’elle (2,06 m).

Athlète à la tête bien faite, elle garde les pieds sur terre et ne se « croit pas invincible« . Elle est la grande favorite à sa succession même si la Britannique Katarina Johnson-Thompson restera une menace.


Côté Français

© FMA / P.Fitte

Kevin Mayer
27 ans
Jeux Olympiques
Médaille d’argent (2016)

Championnats du monde
Médaille d’or (2017)

Championnats d’Europe
Médaille d’argent (2014)

Champion du monde en titre, le Français bénéficie d’une invitation et a décidé de ne pas faire un décathlon en entier cette année. Mais il n’a pas chômé pour autant, loin de là ! Au Décastar de Talence, il a participé à six épreuves. Aux Championnats de France, il a participé au lancer du disque et au 110 m haies, remportant sa série, deuxième de sa demi-finale et finissant 4e de la finale !

Issu d’une famille sportive, il s’est essayé au tennis et au handball avant de se lancer dans le décatlon. Champion du monde junior en 2010, il a participé à ses premiers JO en 2012, terminant à la 15e place. L’année suivante, il finira au pied du podium aux Championnats du monde. Il bat son record personnel aux Championnats d’Europe 2014 pour remporter une belle médaille d’argent. En raison d’une douleur au muscle ischio-jambier, il n’a pas participé aux Mondiaux 2015. Il obtient une nouvelle médaille d’argent aux JO 2016 derrière l’intouchable Ashton Eaton. En 2017, après la retraite de celui-ci, il est l’un des favoris à la succession de l’Américain aux Mondiaux. Il s’imposera finalement avec 204 points d’avance sur Rico Freimuth. Premier Français champion du monde du décathlon, il rejoint Eunice Barber qui a remporté l’heptathlon en 1999. L’année dernière, il a renoncé à terminer le décathlon des Championnats d’Europe après avoir mordu ses trois essais à la longueur. Il a bien rebondi un mois plus tard en établissant le nouveau record du monde de la discipline.

Pour progresser, le Français « tente de copier les spécialistes« . Ainsi, il lui arrive de faire des séances de haies avec Pascal Martinot-Lagarde, de la perche avec Renaud Lavillenie ou du disque avec Mélina Robert-Michon. Et cela porte ses fruits. Au meeting de Paris, comme souvent, il a une nouvelle fois battu ses records personnels lors du triathlon (au poids : 17,08 m contre 16,51 m et au 110 m haies : 13″55 contre 13″60). Prêt depuis des mois pour ces Mondiaux qui arrivent tard, il sera en forme.


© KMSP / FFA

Solène Ndama
20 ans

La jeune Française qui aura 21 ans la semaine prochaine est une pépite montante de l’athlétisme français. Et son entraîneur de toujours, Laurent Moreschi, s’est dit surpris de la rapidité de ses progrès et de son niveau.

En 2017, elle a remporté l’or au 100 m haies des Championnats d’Europe juniors en 13″15, record personnel. Elle s’est faite connaitre au grand public en 2018, lors des Championnats d’Europe à Berlin où elle est passé pour la première fois sous les 13 secondes, battant à deux reprises son record personnel d’abord en série (première en 12″88) puis en demi-finale (deuxième en 12″77). En finale, elle a heurté la 7e haie et sera disqualifiée.

Elle n’a pas encore choisi de spécialisation entre les haies et les épreuves combinées. Pour l’instant, elle fait les deux et progresse. À l’heptathlon, son point faible est le javelot qu’elle a commencé à travailler depuis presque un an avec Raymond Hecht, ancien recordman d’Allemagne (92,60 m).

Cette saison, elle est devenue championne de France du pentathlon, à 51 points du record d’Antoinette Nana Djimou. Arrivée en confiance aux Championnats d’Europe en salle, elle a arraché le bronze au pentathlon. Au 60 m haies, elle s’est arrêtée en demi-finale, touchée à la cheville droite lors de son échauffement. Au mois de juin, elle a terminé 4e du Décastar à Talence, avec 6290 points, son nouveau record personnel. Petite déception aux Championnats d’Europe espoirs où elle faisait partie des favorites pour une médaille. Elle a abandonné l’heptathlon après son zéro pointé à la hauteur. Elle avait décidé de commencer son concours à 1,67 m, à 7 cm de son record personnel.

Même si elle n’a pas réalisé les 6300 points requis par l’IAAF, elle a obtenu une invitation pour l’heptathlon des Mondiaux de Doha, faisant partie des 24 meilleures performances de la saison (13e). Elle sera également alignée sur 100 m haies.

 

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une