Nous suivre

Mondiaux d‘athlétisme 2019

Mondiaux d’athlétisme : focus sur les courses de fond

Avatar

Publié

le

Karim Jaafar/Al-Watan Doha/AFP

À quelques semaines des Mondiaux d’athlétisme à Doha, Dicodusport vous propose un focus sur les athlètes à suivre pour chaque épreuve. Aujourd’hui, place aux courses de fond.

Après la retraite (sur piste) de Mo Farah qui a trusté les médailles d’or mondiales sur les courses de fond depuis 2011 (argent sur 10000 m en 2011 et sur 5000 m en 2017), la course au titre s’annonce plus ouverte.

© Jean-Pierre Durand

Hagos Gebrhiwet (5000 m)
Éthiopie 🇪🇹
25 ans
Championnats du monde
Médaille d’argent (2013)
Médaille de bronze (2013)
Jeux Olympiques
Médaille de bronze (2016)

Après sa médaille olympique à Rio, il était automatiquement sélectionné pour les Mondiaux de 2017 et il avait des grands espoirs. Mais au mois d’avril, il a eu une blessure au tendon d’achille lors d’une séance d’entraînement. Il s’est mis au repos mais la blessure a mis six mois à se résorber et il n’a pas pu prendre part au 5000 m londonien. La frustration de l’Éthiopien était grande car il voulait vraiment participer à cette compétition et c’était la première grosse blessure de sa carrière. Trois jours avant le début des séries, lors de son entraînement, il savait qu’il n’était pas en forme pour être compétitif et il a finalement dû déclarer forfait. Cette décision a été très difficile pour lui et il s’est consolé avec la médaille d’or remportée par son compatriote et partenaire d’entraînement Muktar Edris.
Lors du meeting de Lausanne, il a fait les gros titres mais pour une mauvaise raison : au 5000 m, alors qu’il n’y avait personne devant lui près de la ligne d’arrivée, il a sprinté et s’est arrêté. Mais c’était un tour trop tôt. Il a finalement rejoint la course et terminé à la 10e place. Il s’est imposé lors du meeting de Londres et a terminé deuxième de la grande finale à Zurich, derrière l’Ougandais Joshua Cheptegei qui a battu son record personnnel (12’57″41).
Cette saison, il fait partie du trio de tête éthiopien à environ 2 secondes de Telahun Haile Bekele et 1 seconde et 88 centièmes de Selemon Barega.


© Mark Shearman

Sifan Hassan (10000 m)
Pays-Bas 🇳🇱
26 ans
Championnats du monde
Médaille de bronze sur 1500 m (2015) et 5000 m (2017)
Championnats d’Europe
Médaille d’or sur 1500 m (2014) et 5000 m (2018)
Médaille d’argent sur 1500 m (2016) et 5000 m (2014)

La championne des longues distances. Ad Roskam, directeur technique des Pays-Bas, vise trois médailles aux Championnats du monde, sans préciser le métal. En 2017, les Néerlandaises avaient apporté 4 médailles : Dafne Schippers, or sur 200 m et bronze sur 100 m, Sifan Hassan, bronze sur 5000 m et Anouk Vetter, bronze à l’heptathlon. Sifan Hassan a battu deux records cette année : 5 km sur route à Monaco en février et le mile toujours à Monaco lors du Meeting Herculis en juillet.

En tête des chronos sur 1500 m et 3000 m, elle est troisième du 5000 m. Comme Noah Lyles, elle a réalisé le doublé en Diamond League en s’imposant sur 1500 m à Zurich et la semaine suivante sur 5000 m à Bruxelles. Son entraîneur Alberto Salazar a donc un problème de riche : sur quelles distances l’aligner sachant qu’elle peut performer sur les trois ? Mais le calendrier ne lui permet pas de s’aligner sur 1500 m et 5000 m (les finales se déroulent toutes les deux le 5 octobre au soir). Elle a donc la possibilité de faire le doublé classique 10000/5000 m ou l’inédit 10000/1500 m, la finale du 10000 m se déroulant le 28 septembre. Inscrite sur les trois distances, elle va participer au 10000 m et décidera ensuite sur quelle distance elle voudra s’aligner. Sur 5000 m, elle n’aura pas la tâche facile face à la leader mondiale, vice-champione olympique et championne du monde en titre Hellen Obiri et Agnes Jebet Tirop sur lesquelles elle a pour l’instant environ 2 secondes de retard cette année.


Côté Français

 

© Instagram Rabii Doukkana

Mise à jour : initialement inscrit au 1500 m et 5000 m, Doukkana a choisi de se concentrer sur le 1500 m.

Rabii Doukkana (5000 m)
31 ans

À Doha, le Français aura l’occasion de doubler 1500 m et 5000 m. S’il court plus sur 1500 m, lors de sa deuxième et dernière course de l’année, il a réalisé le niveau de performance requis sur 5000 m lors du meeting de Carquefou fin juin (13’21″33). Il s’est classé deuxième des Championnats de France cette saison sur 1500m derrière Alexis Miellet. Sélectionné pour les Championnats d’Europe par équipes sur 1500m, il a terminé à la 5e place.

Aucune Française n’est qualifiée pour le 5000 m et il n’y a pas de Français qualifié pour le 10000 m.

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une