Nous suivre

Sports d'hiver

Sports d’hiver – Mondiaux séniors : la France parmi les meilleures nations

Maxime Boulard

Publié

le

Sports d’hiver – Mondiaux séniors - La France parmi les meilleures nations
Photo FIS Freestyle

SPORTS D’HIVER – MONDIAUX SENIORS – Les compétitions des sports blancs arrivant à leur fin, il est venu le temps du bilan. A l’image des jeunes et des juniors, les grands ont réussi leurs Mondiaux. On passe en revue cet hiver plein de médailles. Au programme, biathlon, ski alpin, freestyle, snowboard, short-track, télémark, ski alpinisme, fond et freeride.

Le biathlon toujours au top

Deuxième nation avec 8 médailles en 2020, on a eu le droit à du copier-coller cette année, ou presque. Après les premières épreuves individuelles, la France comptait déjà 3 médailles. Sur le sprint masculin, Emilien Jacquelin est venu chercher la médaille de bronze. Juste devant lui, pour une poignée de secondes, s’est intercalé Simon Desthieux. L’Aindinois est parvenu, grâce à un 10/10, à décrocher une deuxième place et sa première médaille mondiale individuelle. Du côté des filles, c’est une revenante qui s’illustre. Anaïs Chevalier-Bouchet remporte elle aussi la médaille d’argent du sprint après une saison sans biathlon.

Tenant du titre sur la poursuite, Emilien Jacquelin avait bien l’intention de garder son bien. Parti en 3ème position, l’Isérois réussira l’exploit de ces championnats. En blanchissant les 20 cibles (comme en 2020), en seulement 1 minute 30, il n’a laissé aucune chance à la concurrence et conserve sa couronne. Elle aussi partie en bonne position, Anaïs Chevalier-Bouchet a reculé d’une place mais reste sur le podium. Sortie 2ème du dernier tir, elle verra Hauser la doubler dans le dernier tour mais gardera tout de même le bronze.

Double tenante du titre (et invaincue) du relais mixte simple, la Norvège était largement favorite. Pour la première fois, les Norges sont tombés ! Antonin Guigonnat et Julia Simon ont réussi à détrôner les Scandinaves grâce à un dernier tour de folie mais aussi à une précision au tir. C’est donc le premier titre dans ce format pour la France. Au pied du podium par trois fois, Quentin Fillon-Maillet n’est pas reparti bredouille. À la bagarre sur la mass start, il parvient au bout de l’effort à monter sur la boite pour prendre la médaille de bronze. Il obtient la 7ème et dernière médaille tricolore de ces Mondiaux à Pokljuka (Slovénie).

Mathieu Faivre rentre dans l’histoire

Pour les Mondiaux de ski alpin à Cortina d’Ampezzo (Italie), l’équipe de France arrivait pleine d’ambitions. À la peine dans les épreuves de vitesse, les Français obtiennent cependant leur première médaille sur l’une d’elles. Jamais monté sur un podium mondial en Super-G, c’est désormais chose faite pour Alexis Pinturault. Au terme d’une course riche en rebondissements, le natif de Moûtiers prend la médaille de bronze, sa première dans la discipline. Tenant du titre en combiné, il a cette fois dû s’incliner. Idéalement placé après le Super-G, il échouera finalement pour 0.04 centièmes derrière Marco Schwarz après le slalom.

Nouvelle épreuve aux Mondiaux, le géant parallèle a souri aux Français. Leader de l’équipe de France féminine, Tessa Worley est allée chercher sa 6ème médaille mondiale. Opposée à l’Américaine Paula Moltzan en petite finale, la skieuse du Grand-Bornand a arraché le bronze. De son côté, Mathieu Faivre est allé chercher le premier titre mondial de la discipline. Impérial, il s’est défait du Croate Filip Zubcic en finale. Au contact en première manche du géant, il réalisera le doublé après une deuxième manche de folie. L’équipe de France repart d’Italie avec 5 médailles, son meilleur résultat depuis plus de 40 ans !

Légendaire Perrine Laffont

Désorganisés par la pandémie, les Mondiaux de ski freestyle se sont déroulés en plusieurs étapes. C’est le site suédois d’Idre Fjäll qui récupérait les épreuves de skicross. Spécialité française, nos skicrosseurs l’ont à nouveau confirmé. Médaillée de bronze en 2019, Alizée Baron a récidivé et monte une nouvelle fois sur la troisième marche du podium. Médaillé de bronze en 2017, titré en 2019, le champion du monde en titre François Place a décroché le dernier métal qui lui manquait. Grâce à cette médaille d’argent, il signait donc son troisième podium mondial de suite, une première mondiale !

Organisés à Almaty (Kazakhstan) les Mondiaux de ski de bosses ont vu l’avènement d’une immense championne. Médaillée d’argent en 2017, de bronze en 2019, Perrine Laffont attendait le seul titre qui lui manquait en bosses individuelles. Et c’est devant la locale de l’étape Yulia Galysheva que la Française s’impose avec un score de 82.11 points. De son côté, Benjamin Cavet vice-champion du monde en 2017, a remis ça cette année, uniquement battu par Mikaël Kingsbury.

Axelle Mollaret-Gachet reine du ski alpinisme

En Andorre, se tenaient les championnats du monde de ski alpinisme en février dernier. D’abord au niveau collectif, les relais tricolores sont montés sur le podium. Le relais féminin composé de Emily Harrop, Lena Bonnel et Axelle Mollaret-Gachet est devenu vice-champion du monde. Les hommes ont pris la médaille de bronze (Xavier Gachet, Alexis Sévennec, Thibault Anselmet et William Bon Mardion). Individuellement, ce sont deux titres mondiaux qui viennent s’ajouter dans l’escarcelle tricolore. Axelle Mollaret-Gachet remporte consécutivement le titre mondial de la course verticale et de l’individuel. Lors de la Pierra Menta (course longue distance) elle décroche aussi le bronze en compagnie de Lorna Bonnel.

Sans oublier…

A Melchsee-Frutt (Suisse), l’équipe de France de télémark est vice-championne du monde du Team Event grâce à Elie Nabot, Noé Claye et Argeline Tan Bouquet.

Après les JO 2014 et 2018 ainsi que les Mondiaux 2015 et 2019, le relais masculin français de ski de fond est à nouveau monté sur la boite. Hugo Lapalus, Maurice Manificat, Clément Parisse et Jules Lapierre remportent la médaille de bronze du relais 4×10 km aux Mondiaux d’Oberstdorf (Allemagne). À Idre Fjäll (Suède), le duo mixte composé de Julia Pereira de Sousa Mabileau et Léo Le Blé Jacques décrochait la médaille de bronze de snowboard-cross par équipes.

Discipline pratiquement inconnue en France, on a cependant eu une belle surprise en short-track cet hiver. Le relais 3000 m féminin français s’est adjugé la médaille d’argent derrière les Néerlandaises. Une médaille obtenue par Gwendoline Daudet, Tifany Huot-Marchand, Aurélie Lévêque et Aurélie Monvoisin.

Sport hyper spectaculaire et dominé par la France, les freeriders ont répondu présent. Tout d’abord en ski, Marion Haerty a décroché son 4ème titre mondial après 2017, 2019 et 2020. En snowboard, le petit frère de Paul-Henri et Xavier, Victor de Le Rue, a remporté son second titre mondial après celui obtenu en 2019.

En cumulé, les sportifs tricolores ont récolté 27 médailles mondiales, 9 en or, 8 en argent et 10 en bronze. Ajoutez au total des jeunes et juniors, ce sont 56 médailles (23 en or, 19 en argent et 14 en bronze) qui ont été décrochées par les différentes équipes de France.

Maxime Boulard


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une