Nous suivre

Handisport

Mondiaux de natation handisport : Alex Portal et Solène Sache ouvrent le compteur bleu

Publié le

Mondiaux de natation handisport Alex Portal et Solène Sache ouvrent le compteur bleu
Photo via FF Handisport

CHAMPIONNATS DU MONDE DE NATATION HANDISPORT – Premières médailles françaises à Funchal (Portugal). Alex Portal remporte la médaille d’argent du 100 mètres papillon en catégorie S13, avant que Solène Sache ne prenne le bronze sur 100 mètres brasse.

20 ans mais déjà grand

Dès sa première course, il a assumé son statut. Alex Portal, vingt ans tout juste, confirme qu’il est l’un des meilleurs nageurs mondiaux de sa catégorie S13 (malvoyants). Médaillé d’argent et de bronze pour ses premiers Jeux l’an dernier, il remporte sa première médaille mondiale. Pourtant pas sa course de prédilection, le 100 mètres papillon, était un très bon test pour ouvrir ses championnats. Au pied du podium de l’épreuve à Tokyo, il a cette fois passé un cap en montant sur la deuxième marche du podium. Son chrono de 56’34 est à la fois un record personnel et un nouveau record de France. Troisième après les premiers 50 mètres, il comptait une demi-seconde de retard et malgré un deuxième 50 supersonique, il vient échouer à 22 centièmes de l’Ukrainien Oleksii Virchenko. L’Ouzbek Islam Aslanov remporte la médaille de bronze.

Pour ses débuts internationaux avec l’équipe de France, Solène Sache s’offre une superbe médaille de bronze. Engagée sur sa deuxième finale de la journée, la jeune nageuse de 18 ans a terminé troisième du 100 mètres brasse S4. Devant un duo d’Italiennes inatteignable, mais un championnat déjà réussi pour elle. D’autres Français étaient en course ce dimanche, qui n’ont cependant pas connu les joies de la médaille. Jade Le Bris se classe 7ème du 400 mètres S8. Huitième place pour Solène Sache sur 50m nage libre S4. Malgré une belle course, Léane Morceau termine à la pire place, au pied du podium du 100 mètres dos S12.


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une