NBA – La course aux trophées : qui est actuellement le meilleur défenseur ?


Pour bien commencer 2019, quoi de mieux que de faire un point sur la course aux trophées en NBA ? Après la course au ROY, on passe à la lutte pour le meilleur défenseur de l’année !


Anthony Davis (New Orleans Pelicans)

Défenseur de l'année - Anthony Davis
Anthony Davis reste un des meilleurs contreurs en NBA (Photo Troy Wayrynen-USA TODAY Sports)
  • Ses statistiques (au 08 janvier) :

13,3 rebonds par match (4eme NBA), 2,6 contres (2eme NBA), 1,8 interceptions (7eme NBA).

New Orleans actuellement 25ème « meilleure » défense de la Ligue.

  • L’avis de la rédaction sur son début de saison : 

Comme on le voit dans les stats, Anthony Davis a une grosse production défensive individuelle, mais évolue dans l’une des pires équipes de la Ligue niveau « Defensive Rating ». Malgré tout, difficile d’ignorer le mono-sourcil dans la course au Défenseur de l’année tellement il est dominant sur le parquet. C’est en tout cas, d’un point de vue individuel, celui qui a les meilleures statistiques, mais c’est son bilan collectif qui va sans doute le priver de ce trophée. À voir si les Pelicans arrivent à mieux défendre au fil de la saison…

  • Ses chances d’être élu Défenseur de l’année (à l’heure actuelle) : 5%

Rudy Gobert (Utah Jazz)

Défenseur de l'année - Rudy Gobert
Rudy Gobert pour un back-to-back ? (Photo Jerome Miron-USA TODAY Sports)
  • Ses statistiques (au 08 janvier) : 

12,2 rebonds par match (9eme NBA), 2 contres (5eme NBA), 0,9 interceptions.

Utah actuellement 5ème meilleure défense de la Ligue.

  • L’avis de la rédaction sur son début de saison : 

Tenant du titre, notre Rudy national va tenter le Back-to-Back pour remporter à nouveau ce trophée. Toujours aussi impressionnant dans la raquette, il dissuade les adversaires adverses avec ses grands bras et sa témérité, quitte à prendre parfois des posters. Si Utah est encore bien placé au défensive rating cette saison, Gobert et les Jazz sont un peu moins dominants défensivement que l’an dernier. Mais le grand Frenchie reste bien évidemment toujours dans la course au DPOY !

  • Ses chances d’être élu Défenseur de l’année :  10%

Myles Turner (Indiana Pacers)

Défenseur de l'année - Myles Turner
Turner et Sabonis, deux hommes forts des Pacers défensivement (Photo Nick Turchiaro-USA TODAY Sports)
  • Ses statistiques (au 08 janvier) : 

7,1 rebonds par match, 2,8 contres (1er NBA), 0,4 interceptions.

Indiana actuellement 2ème meilleure défense de la Ligue.

  • L’avis de la rédaction sur son début de saison : 

Grand artisan du bon début de saison des Pacers, Myles Turner est actuellement le meilleur contreur de la Ligue. Un argument qui suffit à le mentionner dans la course au Défenseur de l’année, même si le bilan des Pacers pourrait aussi jouer en sa faveur. Les Pacers sont pour l’instant 2èmes au Defensive Rating et affichent une solidité pour l’instant convaincante. Malgré tout, ses stats au rebond encore un peu justes et le fait que Sabonis ait aussi sa part dans la réussite défensive des Pacers pourront diminuer ses chances de trophée.

  • Ses chances d’être élu Défenseur de l’année :  10%

Kawhi Leonard (Toronto Raptors)

Défenseur de l'année - Kawhi Leonard
Avec déjà deux trophées de DPOY à son actif, Kawhi aimerait bien en ajouter un 3ème… (Photo : ©AP)
  • Ses statistiques (au 08 janvier) : 

7,9 rebonds par match, 0,5 contres, 3 interceptions (8eme NBA).

Toronto actuellement 10ème meilleure défense de la Ligue.

  • L’avis de la rédaction sur son début de saison : 

Élu meilleur Défenseur en 2014/2015 et 2015/2016, Kawhi a depuis connu quelques histoires avec l’infirmerie et avec les Spurs qui l’ont empêché de lutter pour ce trophée. Revenu à un très bon niveau chez les Raptors, il fait partie d’un groupe qui ne chôme pas en défense, à l’image des Siakam, Ibaka ou encore Lowry. Si les Raptors finissent encore une fois premiers à l’Est, récompenser un de ces joueurs par le titre de Défenseur de l’année ne serait pas injustifié. Et parmi l’armada défensive de Toronto, c’est bien Kawhi qui semble le mieux placé pour y prétendre !

  • Ses chances d’être élu Défenseur de l’année : 15%

Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks)

Défenseur de l'année - Giannis Antetokounmpo
Costaud le Giannis. Assez pour être élu Défenseur de l’année ? (Photo Brendan Maloney-USA TODAY Sports)
  • Ses statistiques (au 08 janvier) : 

12,6 rebonds par match (7eme NBA), 1,6 contres (13eme NBA), 1,3 interceptions.

Milwaukee actuellement 4ème meilleure défense de la Ligue.

  • L’avis de la rédaction sur son début de saison : 

S’il excelle offensivement, Giannis est aussi un défenseur incroyable, dû forcément à ses qualités athlétiques hors-normes. Et, comme pour ses principaux adversaires au titre de Défenseur de l’Année, cela se ressent sur le bilan défensif de son équipe. Avec Giannis, Middleton, Bledsoe, Brogdon ou encore Brook Lopez, les Bucks savent verrouiller l’adversaire et cela leur permet d’être dans un beau quinté de tête au classement à l’Est. Si Giannis ne parvient pas à gagner le titre de MVP, il pourrait très bien se contenter d’un titre de Défenseur de l’année en fin de saison !

  • Ses chances d’être élu Défenseur de l’année : 15%

Paul George (Oklahoma City Thunder)

Défenseur de l'année - Paul George
Redoutable en défense, PG13 est notre favori (Photo : Icon Sportswire)
  • Ses statistiques (au 08 janvier) : 

8 rebonds par match, 0,6 contres, 2,2 interceptions (2eme NBA)

OKC actuellement meilleure défense de la Ligue !

  • L’avis de la rédaction sur son début de saison : 

Premier argument majeur en faveur de Paulo, le bilan collectif du Thunder : meilleure défense en NBA, l’équipe de Billy Donovan a su muscler son jeu, le tout en l’absence pourtant d’André Roberson, spécialiste défensif. Entre le duo Nerlens Noël – Steven Adams au contre, et Russell Westbrook – Paul George pour les interceptions, les joueurs du Thunder sont présents statistiquement en défense. Mais PG13 reste le pilier de cette équipe et un joueur coriace à affronter quand on attaque face à lui. C’est donc pour l’instant notre favori !

  • Ses chances d’être élu Défenseur de l’année : 20%

Les autres joueurs qui méritent d’être nommés comme Défenseur de l’année

  • Marc Gasol : Pilier d’une solide équipe des Grizzlies, l’espagnol a tout de même ses chances s’il parvient à qualifier Memphis en Playoffs. Mike Conley mérite aussi sa mention.
  • Joël Embiid : Outsider sérieux dans la course au DPOY, Joël méritait sa mention dans ce classement.
  • Hassan Whiteside : Un des meilleurs contreurs de la Ligue, mais pas forcément le meilleur défenseur.
  • Victor Oladipo et Domantas Sabonis : Tout comme Myles Turner, ils méritent d’être cités pour leur bonne production défensive.
  • Russell Westbrook : meilleur intercepteur de la NBA, il n’est pas pour rien dans l’impact défensif du Thunder cette saison, tout comme son coéquipier Steven Adams.
  • JaVale McGee : Peut-être sous-estimé à cause de sa réputation « Shaqtin », JaVale arrive à choper du contre et du rebond dans la raquette des Lakers.

Mathieu Veillon

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des