Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Finals : La campagne de playoffs historique de Devin Booker

Tom Compayrot

Publié

le

NBA Finals : La campagne de playoffs historique de Devin Booker
Photo Icon Sport

NBA 2020/21 – Si les Phoenix Suns sont aux portes de la défaite en finale, il y a bien un homme qui continue de rayonner : Devin Booker. Cette nuit, l’arrière de 24 ans a dépassé la barre des 40 points pour la deuxième fois d’affilée sur ces finales. Des performances qui portent à 582 son total de points sur l’ensemble des playoffs. S’il a perdu une balle décisive à 20 secondes de la fin cette nuit, il est en train, statistiquement parlant, de réaliser tout simplement la meilleure campagne de l’histoire pour un joueur qui dispute ses premières phases finales.

Jerry West, Rick Barry, Michael Jordan, Shaquille O’Neal, LeBron James… et maintenant Devin Booker (et Giannis Antetokounmpo). Avec sa performance cette nuit, l’arrière des Suns rejoint un club très fermé, celui des joueurs ayant scoré au moins 40 points deux fois d’affilée en finale NBA. Il inscrit son nom auprès de légendes de la ligue. Aucun d’eux ne l’a cependant fait sur ses premiers playoffs en carrière. D’ailleurs, personne n’a scoré autant de points que lui sur une première campagne de playoffs en carrière. Les 582 points de Booker en 21 matchs sont un record absolu pour un rookie de playoffs.

C’est ce qui est impressionnant à propos des performances de Booker. Du haut de ses 24 ans, D-Book n’est pas habitué à jouer sur ce genre de scènes, mais y joue comme s’il l’avait toujours fait. La lumière des projecteurs et l’enjeu semblent même le rendre meilleur. Ce qui est digne des plus grands. Son style de jeu et sa mentalité ne sont d’ailleurs pas sans rappeler un certain Kobe Bryant. Ce dernier cependant, a cinq titres à son palmarès et n’était pas un grand habitué des défaites. C’est ce que va devoir changer Booker s’il veut honorer cette comparaison.

Des records inscrits… dans la défaite

Parmi les joueurs à avoir atteint les 40 points deux fois d’affilée en finale NBA, aucun ne l’a fait dans la défaite. Là aussi, Devin Booker marque l’histoire, mais pas de la meilleure des manières. Une (grande) partie de la responsabilité est évidemment à mettre sur les épaules de son équipe et au crédit des Bucks. Son coéquipier de back-court Chris Paul, notamment, passe à côté de ses finales depuis trois matchs. Pourtant, Booker peut avoir des choses à se reprocher.

On peut se demander si scorer autant permet vraiment de faire gagner son équipe. C’est sur ce point qu’était critiqué Booker lors de ses quatre premières saisons en NBA. Son équipe n’a en effet jamais dépassé les 30% de victoires en saison régulière de 2015 à 2019, alors qu’il enchaînait les saisons à 25 points de moyenne. Sur les deux victoires initiales des Suns sur ces finales 2021, Booker n’a scoré (que) 29 points de moyenne, et s’est plus attaché à faire jouer ses coéquipiers (6 passes décisives de moyenne). Pourtant, lors des deux derniers matchs, il n’a obtenu que 2 et 3 passes décisives, quitte à privilégier un tir compliqué à 2 points plutôt que de passer la balle à un coéquipier ouvert à 3 points. Et ce même quand il était doublé par les défenseurs adverses.

De l’autre côté du terrain non plus, le 13ème pick de la Draft 2015 n’est pas irréprochable. Sa déception après le Match 4 montre cependant sa lucidité : « Ça n’a pas d’importance [de scorer 40 points] si on perd à la fin. Le vrai objectif est la victoire. » Devin Booker et les siens doivent donc faire mieux s’ils veulent rester dans cette finale. Le Match 6 à Milwaukee s’annonce comme très compliqué face à une équipe qui a gagné 9 de ses 10 matchs de playoffs à domicile. D’ailleurs, dans 90% des cas, l’équipe jouant à domicile en menant 3-2 dans une finale NBA repart avec le titre. Les statistiques ne sont donc pas du côté de Devin Booker et des Suns. À eux de les faire mentir.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une