Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Finals : Les notes du match 3 entre les Milwaukee Bucks et les Phoenix Suns

Mathieu Veillon

Publié

le

NBA Finals : Les notes du match 3 entre les Milwaukee Bucks et les Phoenix Suns
Photo AP

NBA 2020/21 – Les Milwaukee Bucks ont battu les Phoenix Suns 120-100, réduisant l’écart à 2-1. Voici les notes du match 3 de ces NBA Finals.

Les notes des Bucks

Jrue Holiday (7,5) :

Enfin un match réussi pour Jrue Holiday dans ces NBA Finals ! Efficace en attaque, intraitable en défense, le meneur a enfin justifié son statut dans cette série. Avec 21 points, 9 passes et 5 rebonds, voici peut-être enfin lancé le grande jugador tant attendu ? En tout cas on le souhaite aux Bucks hein.

Khris Middleton (6) :

Propre sans être époustouflant, OpKhris 2000 a enfin ajusté sa vue et n’a cette fois pas porté préjudice à son équipe. Les Bucks auront besoin d’un grand Middleton sur les prochains matchs et ce dernier est peut-être lui aussi en train de préchauffer à son rythme.

Giannis Antetokounmpo (10) :

Monstrueux ! On a vu un vrai leader ce soir face aux Suns, pour le deuxième match consécutif. Cette fois la victoire est au bout avec en plus des stats de MVP : 41 points, 13 rebonds et 13/17 aux lancers, ce qui est plutôt (agréablement) surprenant quand on sait les récents déboires qu’a eu Giannis dans cet aspect de son jeu.

PJ Tucker (6,5) : Toujours là pour harceler l’adversaire en défense, Tucker est l’indispensable pitbull de ces Bucks. Son envie et sa hargne ont porté l’équipe, notamment en première mi-temps. C’est vraiment le soldat essentiel à toute équipe NBA qui joue les Finals. En bonus il a rentré la majorité de ses tirs tentés, que demander de plus finalement ?

Brook Lopez (4,5) : 21 petites minutes où on ne l’a pas trop vu avec seulement 2 rebonds pris, ce qui est bien trop peu pour un pivot. Il marque 11 petits points néanmoins, mais on voit bien que le coach Budenholzer évite de trop le faire jouer, ce qui est plutôt un choix tactique payant depuis le Game 2.

Pat Connaughton (5,5) : À l’image de Tucker, c’est le bon soldat efficace en attaque et solide en défense. On a connu mieux de la part de Patoche, mais l’important c’est la victoire donc on lui pardonnera sa contribution offensive assez discrète cette nuit.

Jeff Teague (3) : Aucun point marqué avec pourtant 4 tirs tentés en 13 minutes, on ne peut pas dire que Jeff Teague soit une arme offensive létale. 2 interceptions à son actif, un +/- de 9, on va donc dire qu’il a contribué à sa manière à la victoire des Bucks. Jeff était sans doute FaTeagué ce soir (il semblerait, suite à ce jeu de mots hasardeux, que la fatigue nous a aussi atteints).

Bryn Forbes (2) : 4 minutes, 2 tirs, 2 ratés. Bryn Forbes a fait fort lui aussi dans la médiocrité. Heureusement que le 5 majeur des Bucks a assuré sur ce Game 3 car le banc semble assez faible chez les daims.

Bobby Portis (5) : « BOBBY, BOBBY, BOBBY !« . Beaucoup d’énergie déployée par Portis cette nuit et le public a su lui rendre hommage. Considéré comme une mismatch à exploiter pour les Suns sur les deux premiers matchs des NBA Finals, Bobby a montré un meilleur visage sur ce Game 3. Il manque encore de justesse dans ses choix et fait des fautes évitables mais il y a du mieux pour Crazy Eyes.

Coach Mike Budenholzer (5) : On ne peut pas dire que cette victoire soit celle de Coach Bud mais on peut souligner les ajustements qu’il a effectué depuis ce Game 1 calamiteux. Les utilisations de Lopez et Portis sont mieux gérées, Giannis n’est plus limité en minutes avec des rotations immuables et la différence se fait quelque peu ressentir. À confirmer lors des Games suivants de ces NBA Finals.

Les notes des Suns


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une