Nous suivre

NBA

NBA : James Harden dans la légende des Rockets

Julien Correia

Publié

le

NBA - James Harden dans la légende des Rockets
Photo Erik Williams / USA TODAY Sports

NBA – Évoluant du côté des Nets depuis janvier dernier, James Harden aura marqué de son passage les Rockets. Pour cela, le propriétaire de la franchise a décidé que le maillot floqué du numéro 13 serait prochainement retiré.

On n’efface pas 8 ans de bons et loyaux services de la sorte. Et comme il en est coutume en NBA, les joueurs ayant marqué de leur empreinte une franchise, voient leur maillot être retiré. Une sorte de panthéon. Ce privilège, James Harden se le verra attribué prochainement. Et ce, selon la volonté de Tilman Fertitta le propriétaire de la franchise texane.

« James Harden sera toujours un Rocket »

Le propriétaire des Rockets depuis 2017 s’est exprimé au Houston Chronicle : « James Harden sera toujours un Rocket. Il a rendu inoubliable mes trois premières années comme propriétaire de la franchise. Le succès qu’il a apporté à cette franchise pendant huit ans et les souvenirs qu’il a laissés à nos fans et à notre communauté sont vraiment remarquables. »

Il est certain que le joueur laissera une empreinte indélébile. À son départ, James Harden était le leader de Houston pour les tirs à trois points marqués (2 029), les lancers francs réussis (5 554) et les passes décisives (4 796). Il a été élu au All Star Game lors de ses huit saisons aux Rockets. Et pour couronner le tout, il a été élu MVP en 2018.

À l’instar de James Harden, six anciens joueurs des Houston Rockets ont déjà vu leur maillot retiré et accroché au Toyota Center. Il s’agit de Calvin Murphy, Moses Malone, Hakeem Olajuwon, Rudy Tomjanovich, Clyde Drexler et Yao Ming.

Julien Correia


Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?