Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA – La course aux trophées : votez pour la meilleure progression de la saison

Tanguy Le Jeune

Publié

le

NBA - La course aux trophées - Votez pour la meilleure progression de l'année
Photo Getty Images

NBA 2020-2021 – Alors que l’on arrive à la mi-saison, qui est selon vous le joueur qui a le plus progressé ? On fait le point sur les candidats en lice pour le trophée du Most Improved Player.

Jerami Grant

Jerami Grant

Jerami Grant – Photo Phelan M. Ebenhack / AP

Stats 2019 – 2020 : 12 points, 3,5 rebonds, 1,2 assist en 27 minutes par match.

Stats 2020 – 2021 (au 2 mars) : 23,4 points, 5,3 rebonds, 2,9 assists en 36 minutes par match.

Sa progression statistique est incroyable. Rôle player l’an passé avec les Nuggets, Jerami Grant a explosé cette saison avec les Pistons. Leader de cette équipe sans réelle concurrence, l’ailier mène les Pistons et dévoile au grand public son réel potentiel cette saison. Avec (seulement) 9 petites minutes en plus, il est parvenu à ajouter 11 points de plus par rapport à la saison passée. Sans même parler de sa progression au niveau des rebonds et des passes décisives, il s’agit jusqu’ici de la plus importante progression sur la plan statistique. Sans Jerami Grant, difficile d’imaginer à quoi aurait ressemblé Detroit cette saison.


Julius Randle

Julius Randle

Julius Randle – Photo Fernando Medina / NBAE via Getty Images

Stats 2019 – 2020 : 19,5 points, 9,7 rebonds, 3,1 assists en 33 minutes par match.

Stats 2020 – 2021 (au 2 mars)  : 23,4 points, 10,9 rebonds, 5,5 assists en 37 minutes par match.

De bon joueur à All-Star il n’y a qu’un pas à franchir. Cependant, il n’empêche que cette marche semble être la plus compliquée à franchir tant les prétendants sont nombreux. Julius Randle a réussi à faire ce pas et participera cette saison à son premier All-Star Game à 26 ans. Si sa progression statistique est moins importante que celle de Jerami Grant, c’est sur le terrain via son leadership qu’il a le plus progressé. Julius Randle est devenu une star à New York et sa saison le montre. Il est le joueur le plus utilisé par son coach Tom Thibodeau, il prend ses responsabilités sur le terrain et tout cela semble coïncider avec la renaissance des Knicks cette saison.


Malik Beasley

Malik Beasley

Malik Beasley – Photo Brace Hemmelgarn / USA TODAY Sports

Stats 2019 – 2020 : 11,2 points, 2,7 rebonds, 1,4 assist en 22 minutes par match.

Stats 2020 – 2021 (au 2 mars) : 20,5 points, 4,6 rebonds, 2,5 assists en 33 minutes par match.

Malgré une saison cauchemardesque pour son équipe des Timberwolves, Malik Beasley mouille le maillot pour essayer de changer les choses. En effet, même si son équipe a le pire bilan de la ligue, la progression de Beasley cette saison est étincelante. Près de 10 points de plus en moyenne par match, 10 minutes de plus à son compteur et des stats qui progressent à tous les points. Et comme si ce n’était pas suffisant, il est le meilleur scoreur de son équipe derrière un certain Karl-Anthony Towns. Rien que ça ! Seule ombre au tableau, sa suspension en cours de 12 matchs pour un important fait divers en dehors des terrains qui pourrait lui coûter cher dans la course au MIP.


Christian Wood

NBA - Christian Wood, le revanchard

Christian Wood – Photo Getty Images

Stats 2019 – 2020 : 13,1 points, 6,3 rebonds, 1 assist, 0,9 contre en 21 minutes par match.

Stats 2020 – 2021 (au 2 mars) : 22 points, 10,2 rebonds, 1,3 assist, 1,5 contre en 31 minutes par match. 

Compte tenu de son parcours chaotique, il s’agit là de la meilleure progression entre 2018 et 2021. En effet, non-drafté en 2015, Christian Wood n’a été que très peu utilisé par les franchises dans lesquelles il évoluait. C’est avec Detroit qu’il a commencé à exploser la saison passée avant de se faire couper en plein élan par la pandémie mondiale. Mais cette saison, il est tout simplement énorme. Ses stats parlent d’elles-mêmes tant elles ont évolué. Et même avant sa blessure, c’était le meilleur joueur des Rockets qui était capable de tenir le navire à flot. Mais depuis son entorse, le navire coule et Wood perd petit à petit du terrain face à ses concurrents pour le MIP. Même si son retour est prévu pour après la mi-mars, il est important que le joueur joue s’il veut espérer obtenir la récompense.


Les autres prétendants à mentionner

D’autres progressions méritent d’être mentionnées avec notamment, la saison All-Star de Jaylen Brown qui a une intéressante progression statistique cette saison. Même s’il était déjà bon l’an passé, ses statistiques lui permettent cette saison de participer au All-Star Game ce qui reste une honorable progression. On peut encore citer Jordan Clarkson ou encore Collin Sexton qui font une saison très intéressante. L’un fait partie des atouts de son équipe et peut aussi prétendre au trophée du meilleur 6ème homme et de l’autre, un jeune joueur qui pour sa 3ème saison en NBA a pris le lead de son équipe et illumine les parquets de son talent sur certains matchs comme face à Brooklyn et ses 20 points en prolongations.

Qui est, selon vous, la meilleure progression de l'année en NBA ?

Tanguy Le Jeune


Lionel Messi, Kobe Bryant, Lewis Hamilton. Quel rapport entre ces trois légendes ? Aucun ,hormis leur statut de légende. Mais, pour moi, ces stars ont quelque chose en commun. Ce sont mes idoles, mes exemples et les grands créateurs de ma passion pour le sport. Malgré mon cruel manque de talent pour pratiquer le sport au haut niveau, mon amour et ma passion me poussent, chaque jour, à vous partager l’actualité au travers de ce que je sais probablement faire le mieux : écrire.

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
1 Nombre d'utilisateurs
Banane a l'identité très secrète Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Banane a l'identité très secrète
Invité
Banane a l'identité très secrète

Collin Sexton, bas les couilles

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?