Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA : Le bilan du deuxième jour de la free agency

Joris Schamberger

Publié le

NBA Le bilan du deuxième jour de la free agency
Photo Icon Sport

NBA – Cela fait plus de 48 heures que la free agency a débuté. Après un lancement dans la nuit de jeudi à vendredi plutôt axé sur des prolongations, ce deuxième jour a vu quelques gros trades avoir lieu. On pense bien évidemment au transfert de Rudy Gobert, mais aussi ceux de Malcolm Brogdon ou de Kevin Huerter.

Le deuxième jour de free agency s’est achevé, et plusieurs équipes ont effectué des gros mouvements pour se renforcer. Cependant, certaines franchises semblent toujours à la recherche d’une certaine stabilité. Toutefois, certains gros dossiers sont toujours en attente, comme l’affaire Durant/Irving à Brooklyn, ou le transfert attendu de DeAndre Ayton.

Les transferts de la journée

Bien sur, l’attraction de ce début de free agency, c’est l’arrivée de Rudy Gobert à MinnesotaC’est le premier all-star à bouger cet été, en attendant certains autres dossiers du côté de Brooklyn. Cependant, un autre gros mouvement a eu lieu et a fait l’actualité hier, c’est le transfert de Malcolm Brogdon à Boston contre Aaron Nesmith, Daniel Theis et un pick de draft. Ainsi, les Celtics se renforcent sur un aspect du jeu qui était leur principal défaut l’an dernier, à savoir la création offensive au poste 1. Un renfort encore plus intéressant quand on voit la contrepartie du transfert. Boston ne lâche ici aucun joueur de la rotation qui lui a permis d’atteindre les finales cette année. Pourtant, il semblerait qu’Indiana ait fait du forcing pour essayer de récupérer Grant Williams. C’est donc un très bon coup du GM Brad Stevens, qui devrait également récupérer Danilo Galinari dans les prochains jours.

L’autre transfert de la journée, c’était celui de Kevin Huerter à Sacramento contre Mo Harkless et Justin Holiday. Le but pour les Kings serait de compenser la perte de Donte DiVicenzo, parti chez les Warriors, avec un sniper sur les postes 2/3 capable de profiter des espaces créés par Fox. Pour Atlanta, il était nécessaire d’essayer d’apporter un peu de changement après une saison décevante, et avec l’arrivée sur le backcourt de Dejounte Murray.

Quelques mouvements d’agents libres

Concernant les autres mouvements, Cleveland s’est discrètement renforcé. Les Cavs ont pu officialiser le retour de Ricky Rubio, après son très bon début de saison l’an dernier avant une lourde blessure. Le tout entouré de deux role players en sortie de banc : Robin Lopez et Raul Neto. Par ailleurs, les Suns ont récupéré Damion Lee, Minnesota a continué de se renforcer avec Kyle Anderson et Bryn Forbes et Bruce Brown a fui le bazar des Nets pour aller à Denver. Pendant ce temps, Golden State a été forcé de dire adieu à ses soldats Gary Payton II et Otto Porter, partis respectivement à Portland et Toronto.

De leur côté, les Clippers ont tenté le pari John Wall. Arrivé à Los Angeles pour un tarif assez faible – 13 millions de $ sur 2 ans – la légende des Wizards a deux missions. D’abord tenter de gagner le titre, le retour de Kawhi Leonard faisant de cette équipe un des favoris l’an prochain. Et ensuite essayer de faire oublier ses années Houston, passées à ne rien faire chez lui pendant que le management essayait de s’en débarrasser tant bien que mal.

Des prolongations assez inattendues

La majorité des annonces d’hier étaient toujours des prolongations de contrat. Parmi elles, on peut penser à Zion Williamson qui va signer un contrat max, malgré ses problèmes de blessures. Les détails ne sont pas publics, mais les Pelicans auraient inséré des clauses concernant le nombre de matchs joués. C’est ce qu’avait fait Philadelphie lors de la signature d’Embiid, lui aussi sujet aux blessures. Ainsi, le salaire du joueur dépendrait du nombres de minutes passées sur le terrain. Si le management a réussi à insérer cette clause, le pari pourrait s’avérer payant pour New Orleans.

Zach LaVine, quant à lui, a choisi de rester à Chicago pour 5 ans et 215 millions de $, même si plusieurs rumeurs l’envoyaient ailleurs. Les Bulls ont d’ailleurs également pu conserver Derrick Jones Jr. Même chose pour Mitchell Robinson, qui est prolongé à New York, alors que certains le voyaient faire ses valises. Toujours chez les pivots, Jusuf Nurkic, reste à Portland en bon bras droit de Damian Lillard. Enfin, du côté des Warriors, le travail a été fait pour conserver Kevon Looney, auteur de fantastiques playoffs.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments