Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA : le top 3 des ailiers forts cette saison

Robin Joanchicoy

Publié

le

NBA : le top 3 des ailiers forts cette saison
Photo Icon Sport

La saison de NBA touche bientôt à sa fin et laissera place aux playoffs dès le 22 mai. Entre statistiques individuelles et impact collectif, voici le top 3 des ailiers forts de cette saison régulière.

Giannis Antetokounmpo, le dieu grec des Bucks

En remportant le titre de Most Valuable Player et le trophée de Defensive Player of the Year la même année (2019-2020), Giannis Antetokounmpo est rentré dans la légende de la NBA auprès de Michael Jordan (1987-1988) et Hakeem Olajuwon (1993-1994). Après avoir été désigné MVP pendant deux ans, le Grec souhaite désormais amener sa franchise au sommet. Giannis comptabilise une moyenne de 28.2 points (56.6% au tir dont 30% à 3 points), 11 rebonds et 5.9 passes. 
Troisièmes au classement, les Bucks de Milwaukee semblent moins tranchants que les deux dernières années, où ils avaient terminés premiers de la conférence Est. Giannis et ses coéquipiers font peut-être preuve de réserve histoire de garder des forces pour les playoffs.

Domantas Sabonis, la plaque tournante des Pacers

Il a signé son 45e double-double de la saison face à Cleveland le 11 mai dernier (21 points, 20 rebonds et 9 passes). Domantas Sabonis réalise une saison hors norme. Les performances stratosphériques du Lituanien permettent aux Pacers de l’Indiana de pointer à la 9e place de la conférence Est, synonyme de play-in. Sabonis a su rentrer dans le coeur de ses coéquipiers pour devenir la plaque tournante de cet effectif. 

« Domas est probablement le meilleur intérieur passeur avec lequel j’ai joué. Son talent est spécial » a déclaré Caris LeVert, l’ancien arrière des Nets, après la rencontre face aux Cavaliers. Son formidable début de saison lui avait permis de participer pour la première fois de sa carrière au All-Star Game. Sa fin de saison permet à son équipe de rêver des playoffs. Difficile de dire jusqu’à quand Domantas Sabonis et les Pacers prolongeront le rêve des supporters de l’Indiana.

Julius Randle, la révélation new-yorkaise

24 points, 10,2 rebonds, 5.9 passes de moyenne. Sans le moindre doute, Julius Randle réalise la meilleure saison de sa carrière. Si les chants de « MVP » retentissent au Madison Square Garden, c’est une autre récompense qui tend les bras à l’intérieur des Knicks de New York. Avec ses performances, Randle s’impose comme l’un des sérieux prétendants pour le titre de MIP (Most Improved Player), la meilleure progression de l’année. Quatrièmes à l’Est, les Knicks se révèlent comme l’une des grosses surprises de cette saison.

Modeste, Julius Randle a avant tout salué les progrès collectifs des siens. « Dans ce groupe, les gars me permettent d’être à ce niveau. De mon côté, je fais aussi mon maximum pour rendre les autres meilleurs. Il faut vraiment rendre un hommage à notre équipe. Nous devons continuer comme ça », a-t-il confié au New York Post. Et si les Knicks continuent sur leur lancée, ils devraient en surprendre plus d’un dans ces playoffs.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des