Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA : Les équipes qui nous ont déçus après un mois de compétition

Publié

le

NBA Les équipes qui nous ont déçus après un mois de compétition
Photo Icon Sport

NBA 2021-2022 – La NBA a repris ses droits depuis un mois environ. Chaque équipe a joué un peu plus d’une quinzaine de matchs, et des tendances se dégagent déjà. Après les bonnes surprises, place aux déceptions. Certaines équipes que nous pensions voir plus haut cette saison, ont démarré poussivement leur saison. 

Les New Orleans Pelicans

10èmes à l’Ouest dans nos previews – 14èmes le 22/11/2021 (3V-15D)

Nos attentes pour les Pelicans n’étaient pourtant pas si hautes que ça. Après une saison sacrément compliquée sous les ordres de Stan Van Gundy, le changement de coach aurait dû permettre à cette équipe de franchir un cap. Pourtant, sur le début de saison, New Orleans propose un des pires spectacles de toute la ligue. Certes, la blessure de Zion Williamson depuis le début de saison n’aide pas. Cependant, cette équipe devrait être capable de remporter plus de 3 matchs en 18 rencontres. Brandon Ingram, qui doit être la star de l’équipe à l’heure actuelle, n’arrive pas à tirer ma franchise vers le haut, surtout en ayant manqué 7 matchs depuis le début de saison.

Du côté des recrues de l’été, Jonas Valanciunas réalise le travail pour lequel il a été recruté, avec un bon gros double double de moyenne. La recrue du deuxième tour de draft Herbert Jones apporte de l’énergie en sortie de banc, Kira Lewis progresse tout doucement. Mais on a l’impression que cette équipe manque de certitudes. Le parfait : la saison de Graham et Alexander-Walker qui n’arrivent pas à être réguliers. Ce manque de relais au scoring fait de New Orleans la 4ème pire équipe en termes de points marqués. Ainsi, alors même que Zion n’a pas mis un pied sur un parquet, le playin semble déjà loin pour les Pels.

Les Los Angeles Lakers

2èmes à l’Ouest dans nos previews – 8èmes le 21/11/2021 (9V-9D)

Alors que tout le monde les voyait comme un candidat au titre, les Angelinos sont à nouveau partis pour vivre une saison rendue compliquée par les blessures. Ou plutôt par une blessure en particulier : celle de LeBron James. Touché aux abdominaux, il n’a pu jouer que 7 matchs. Déjà en difficulté pour intégrer Westbrook, le groupe de Frank Vogel s’est retrouvé sans son leader de vestiaire. D’ailleurs, le coach des Lakers est sous le feu des critiques depuis le début de la saison. Celui-ci tâtonne, et ne semble pas vraiment quoi faire de l’ancien meneur d’OKC. Et malheureusement, le reste de l’équipe semble tout aussi perdu.

La principale faiblesse se trouve à l’intérieur. Que ce soit Dwight Howard ou DeAndre Jordan, aucun des deux n’arrive à peser, et Anthony Davis, même s’il réalise un bon début de saison, est bien trop seul dans la raquette. Heureusement, quelques lueurs d’espoirs subsistent à LA. Tout d’abord, le retour de Talen Horton-Tucker est bon. Après avoir raté quelques matchs, il est revenu, et a réalisé une série de bons matchs. Ensuite, Carmelo Anthony est en grande forme, et peut même se permettre quelques sorties dans le 5 majeur. Cependant, sans LeBron, le groupe semble souffrir, et il va falloir que celui-ci reparte directement sur les chapeaux de roues pour permettre aux Lakers de retrouver les hauteurs de l’Ouest

Les Atlanta Hawks

5èmes à l’Est dans nos previews – 11èmes le 22/11/2021 (8V-9D)

Triste début de saison pour la darling de l’an dernier. Pourtant, rien ne laissait présager un démarrage aussi poussif pour les faucons, l’intersaison ayant été assez calme, gage de stabilité. Cependant, à l’heure actuelle, nous parlons du 4ème pire defensive rating de la ligue. Un chiffre incompréhensible dans une équipe comptant des défenseurs comme De’Andre Hunter ou Cam Reddish. Certes, déjà l’an dernier, les Hawks n’étaient pas une défense d’élite, mais la différence entre les deux saisons est bien trop élevée.

Offensivement, Trae Young est en forme, même s’il perd trop de ballons (4 par match). Il faut davantage regarder les shooters comme Hunter ou Bogdanovic qui sont en difficulté au tir à distance sur le début de saison. L’attaque reste une des meilleures de la ligue, grâce notamment au bon début de John Collins, mais sans une meilleure implication défensive, les Hawks ne pourront pas espérer beaucoup plus qu’une place en milieu de tableau. Un peu limite pour une équipe qui voulait se frotter à l’élite de l’Est

Tout comme pour nos bonnes surprises, cet article ne se base que sur le premier mois. Certes, ces 3 équipes déçoivent par rapport aux prévisions, mais les surprises sont toujours possibles. En tout cas, une chose est sûre : elles seront attendues au tournant lors des prochaines semaines.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une