Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA : Les équipes qui nous ont surpris après un mois de compétition

Publié

le

NBA Les équipes qui nous ont surpris après un mois de compétition
Photo Icon Sport

NBA 2021-2022 – La NBA a repris ses droits depuis un mois environ. Chaque équipe a joué une quinzaine de matchs, et des tendances se dégagent déjà. Quelles équipes ont surpris par rapport à nos attentes ? Qui a su déjouer les pronostics ? Focus.

Les Golden State Warriors

8èmes à l’Ouest dans nos previews – 1ers le 20/11/2021

Les Warriors sont de très loin l’équipe qui a le plus contredit nos previews. Alors que nous pensions que l’équipe mettrait un peu de temps à se mettre en route, notamment à cause des blessures et des quelques arrivées, Stephen Curry et ses potes ont démarré sur les chapeaux de roues. Avec 14 victoires en 16 matchs, cette équipe propose probablement le meilleur show de ce début de saison. Le chef Curry est en feu, bien-sûr, et déjà dans les discussions autour du titre de MVP. Mais ce qui impressionne, c’est aussi la justesse et l’équilibre du groupe.

En effet, le double MVP peut compter sur Draymond Green en aboyeur et défenseur, de retour à un bon niveau après deux ou trois saisons compliquées. Les jeunes aussi se sont réveillés, à commencer par le génial Jordan Poole en sortie de banc. De son côté, Andrew Wiggins semble avoir trouvé le rôle parfait dans le 5 majeur, alliant bonne défense et scoring assez propre. Tout ceci se fait dans un système défensif au moins du niveau de celui de l’an dernier. Les Warriors sont une forteresse imprenable, guidés par les vétérans Draymond Green et Andre Iguodala. La meilleure défense de la ligue, tout simplement. D’ailleurs, cela ne devrait pas s’arranger pour les attaquants adverses, avec les retours dans les prochaines semaines de Wiseman et Thompson.

Les Chicago Bulls

8èmes à l’Est dans nos previews – 3èmes le 20/11/2021

On se posait beaucoup de question vis à vis des Bulls. Qui est le leader dans cette équipe ? Billy Donovan est-il l’homme de la situation ? Combien de temps vont-ils mettre à lancer leur saison ? Et bien, toutes les réponses ne sont pas définitives, mais en tout cas, une chose est sûre : le début de saison de Chicago est très bon. Seule ombre au tableau, nos doutes sur la raquette se sont confirmés, avec la blessure de Patrick Williams et le début de saison poussif de Vucevic. Les taureaux sont la 28ème équipe en termes de rebonds par match.

Mais le reste de la rotation performe à un très haut niveau. En particulier DeMar DeRozan, qui apparaît même dans certaines discussions au titre de MVP. Zach LaVine, quant à lui, performe dans ses standards, à 26,8 points par match. La fameuse rotation extérieure, que nous traitions comme le principal point fort de l’équipe, est globalement assez effrayante. Lonzo Ball est magnifique sur le début de saison et apporte sa vision de jeu et sa défense, toutes deux d’un très haut niveau. Et en parlant de défense, comment ignorer l’apport de Caruso en sortie de banc, qui culmine à 2,4 steals par match. Tout cela sans pouvoir compter sur Coby White, absent depuis le début de saison, qui devrait beaucoup apporter au scoring. On attendra de voir si cette bande tiendra ce rythme sur toute la saison, mais une chose est sûre : rien à redire sur les 15 premiers matchs.

Les Washington Wizards

9èmes à l’Est dans nos previews – 4èmes le 20/11/2021

Bizarrement, ça joue mieux sans Scott Brooks. Cette version new-look des Wizards commence très bien sa saison. Derrière un Bradley Beal en difficulté au shoot sur ce début de saison, les anciens angelinos arrivés cet été trouvent une deuxième jeunesse. On pense ici particulièrement à Kyle Kuzma, qui après une saison difficile à LA, retrouve des couleurs à Washington. De son côté, Montrezl Harrell domine les raquettes adverses avec 17 pts et 8 rebonds de moyenne. Et tout ça sans compter les Spencer Dinwiddie, Daniel Gafford, et Deni Avdija qui trouvent parfaitement leur rôle sur ce début de saison.

Le crédit est en grande partie à donner au nouveau coach Wes Unseld Jr. Le successeur de Scott Brooks a su faire de sa nouvelle équipe un groupe plus solidaire collectivement et défensivement. Preuve en est, les Wizards possèdent le 5ème meilleur defensive rating du début de saison.

Les Cleveland Cavaliers

13èmes à l’Est dans nos previews, 8èmes le 20/11/2021

C’est sûrement l’équipe qui a subi le plus de mésaventures depuis le début de saison parmi cette liste. JB Bickerstaff a dû jouer avec les absences de Lauri Markkanen, Kevin Love ou encore Evan Mobley. Et tout ça sans compter la blessure de Sexton, qui le condamne à mettre un terme à sa saison. Malgré tous ces soucis, le groupe vit bien et arrive à regarder dans les yeux plusieurs grosses équipes. Derrière des têtes comme Evan Mobley, Jarrett Allen ou Isaac Okoro, les Cavs se sont forgés une image de place forte défensive.

De l’autre côté du terrain, ce n’est pas parfait, mais ça marche. L’idée d’intégrer Markkanen au 5 majeur en poste 3 semble bien fonctionner. A côté, l’équipe peut compter sur Darius Garland et Ricky Rubio pour assurer la gestion, et faire jouer les grands Mobley et Allen. Sur le banc, Cedi Osman et Kevin Love arrivent de nouveau, après une saison compliquée, à se rendre très utile derrière l’arc pour l’un, et au rebond pour l’autre. Et au regard de la capacité du rookie Mobley à progresser à chaque match, on peut commencer à espérer un retour en playoffs dans l’Ohio, si l’infirmerie commence à se vider.

Les Charlotte Hornets

11èmes de l’Est dans nos previews, 5èmes le 20/11/2021

Et si c’était enfin la bonne pour Charlotte ? Après deux saisons en tant qu’équipe spectaculaire qui échoue aux portes des playoffs, les joueurs de James Borrego sont partis pour affirmer leur place dans l’élite. Lamelo Ball a encore progressé. Avec 19 points, 7 passes et 7 rebonds par match, il s’affirme comme le véritable leader de l’équipe. Pour l’épauler, Miles Bridges est en feu sur ce début de saison. Avec 20 points par match, il est le meilleur scoreur de son équipe. De plus, Gordon Hayward, Kelly Oubre et Terry Rozier assurent un bon soutien au scoring.

Ainsi, les Hornets sont la deuxième équipe à marquer le plus de points sur le début de saison. Par conséquent, le spectacle est au rendez-vous comme l’année dernière. Les highlights à base de alley-oop Lamelo/Bridges se multiplient, autant que les paniers marqués. Cependant, les paniers encaissés aussi sont en plein boom. Les Hornets sont la 5ème pire équipe en terme de defensive rating. Si les frelons arrivent à défendre ne serait-ce qu’un peu plus, le top 10, voire même le top 6, ne sont pas inaccessibles. En tout cas, on est en droit d’y croire.

Ces bonnes surprises ne sont bien entendu valables qu’à l’heure actuelle. Comme chaque année, certaines de ces équipes vont rester à leur niveau actuel, tandis que d’autres vont chuter. On se retrouvera en fin de saison pour savoir lesquelles parviendront à maintenir le rythme.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une