Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Play-In Tournament : Les Grizzlies dominent les Warriors et filent en playoffs

Sophie Clapier

Publié le

NBA Play-In Tournament - Les Grizzlies dominent les Warriors et filent en playoffs
Photo NBA

NBA 2020-21 : Toutes les franchises participant aux playoffs sont dorénavant connues. Les Warriors restant sur une défaite contre les Lakers comptaient évidemment sur Stephen Curry. Au Chase Center, avec le public qui revient peu à peu, ce sont pourtant les Grizzlies qui sont allés chercher la dernière place pour la course au titre. Après une fin de match de MA-LADE !

Les Grizzlies avaient soif de revanche

Après avoir perdu la huitième place à l’Ouest au détriment des Warriors -contre les Warriors- Memphis avait soif de revanche. Si Golden State de son côté avait bien bataillé contre les Lakers lors du premier match des Play-In, les Grizzlies avaient, eux, lutté pour s’imposer contre les Spurs. Mais à l’entame du match, Ja Morant lançait les hostilités. Le meneur a rapidement inscrit 10 points dont 2 paniers longue distance, la défense muselant Stephen Curry. La sortie rapide de Jonas Valenciunas après deux fautes rapides n’a eu, au final, aucune conséquence fâcheuse. 16-6 Grizzlies après seulement quelques minutes de jeu, c’en était trop pour le coach des Warriors qui demandait le temps-mort.

Malheureusement, c’était une nouvelle perte de balle qui attendait les Dubs, punie immédiatement par deux points de Dillon Brooks. Mais le chef n’a pas dit son dernier mot. Après des débuts maladroits à 1/6 au tir, le numéro 30 a ensuite enchaîné trois shoots du logo -dont un avec la faute supplémentaire- pour marquer dix points consécutifs. Un panier primé de Jordan Poole plus tard et les Warriors prenaient l’avantage. Pour une courte durée seulement. Avec neuf pertes de balle avant la pause, la franchise californienne a raté le coche pour prendre le large. A l’inverse, avec une énooooorme défense, ce sont les Grizzlies qui ont repris l’avantage et fait le break. Le coaching de faire entrer Grayson Allen s’est également avéré payant pour Memphis qui rajoutait alors six unités au compteur. A la mi-temps, Dillon Brooks et ses coéquipiers dominaient 62-49.

Les Warriors pas loin du K.O

Au retour des vestiaires, ce n’était guère mieux pour les champions 2018. Trop, c’est trop ! Multipliant les pertes de balle, Golden State a vu s’envoler la place en playoffs après un nouveau déficit de dix points. Seul au monde à cet instant, Andrew Wiggins a vainement tenté de rappeler qu’il était numéro un de draft et rookie de l’année en 2015. Avec 16 points à la fin du troisième quart, le Canadien a maintenu Golden State dans le match, quand Draymond Green et Kent Bazemore enchaînaient les déconvenues. En face, le banc a fait le travail, Ja Morant a continué sur sa lancée, enfonçant un peu plus les Warriors. Malgré tout, avant le dernier quart temps décisif, les joueurs de Steve Kerr limitaient la casse, menés 78-73.

Le réveil Curry était attendu, déjà, dans le troisième quart. Il y aura eu un sursaut en début de quatrième. Six points pour le finaliste MVP ramenaient Golden State à -1. On se dit alors que rien n’est fait, que les Grizzlies vont craquer. Mais a-t-on déjà parlé des turn-over côté Warriors ? Trois grosses possessions d’écart à l’avantage de Memphis à moins de six minutes du terme, les erreurs allaient pourtant dérouler du côté de Memphis. Le Chase Center retrouvait l’espoir après trois lancers francs convertis par Jordan Poole, ramenant Golden State à deux points. 97 partout après deux réussites du MVP unanime 2016 sur la ligne des lancers et l’arène était en ébullition. Moins d’une minute à jouer, possession Grizzlies, la défense des Warriors répond -enfin- présente. Fin des 24 secondes, balle Golden State. Prise à deux sur le sniper Curry. Ce dernier passe à Draymond Green, seul en tête de raquette. Il s’est approché, a tenté le floater, et a manqué. C’était LE moment où jamais pour Golden State, ça a terminé en prolongations (99-99).

Allen et Tillman assassins

Déjà mentionné précédemment, Grayson Allen a éteint le public avec deux gros shoots à trois points alors que les Warriors venaient de reprendre l’avantage 103-101. Aussitôt suivi par Draymond Green et Jordan Poole longue distance, Allen a ensuite été imité par Xavier Tillman (11 points à 4/8). C’était le coup de massue pour Golden State à quelques secondes du chrono des 24. Dans la foulée, Ja Morant a balancé deux gros tirs pour avancer Memphis à 114-109 à vingt dixièmes de la fin du match, terminant avec 35 points à 14/29, propre !

Le shoot à trois points de Jordan Poole a été anecdotique, Desmond Bane concluant la victoire des Grizzlies 117-112 qui affronteront donc le Jazz pour le premier tour des playoffs. Quant aux Warriors, 21 pertes de balle ont eu raison de leur défaite.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une