Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Play-In : les Lakers s’imposent avec difficulté, les Warriors joueront les Grizzlies

Mathieu Veillon

Publié

le

NBA Play-In : les Lakers s'imposent avec difficulté, les Warriors joueront les Grizzlies
Photo NBA

On l’attendait ce choc, et personne n’a été déçu cette nuit ! Les Lakers, longtemps menés, ont su revenir et s’imposer face aux Warriors, grâce notamment à un énorme shoot de LeBron James.

Un début pourtant idéal pour les Warriors

Bien pris en défense par les Lakers dès l’entame de match, Stephen Curry a su faire tourner la gonfle : Bazemore, Toscano Anderson et Poole en ont tour à tour profité et ont été globalement efficaces à 3 points, creusant un écart de 28-22 à la fin du 1er quart puis 55-42 à la mi-temps. Andrew Wiggins a également su tirer son épingle du jeu, l’ailier des Warriors terminant la rencontre avec 21 points. Mais le chef n’était pas en reste sur cette première mi-temps, avec 15 points au compteur et un panier au buzzer à 0.6 seconde de la pause.

Côté Lakers, l’adresse au tir a d’abord été en berne. Dennis Schroder finit le match avec un 3/14 au tir dont 1/6 derrière l’arc, et surtout enregistre un Plus/Minus de -20. Pour les novices en stats, cela veut dire globalement que, quand Shroder était sur le terrain, les Lakers ont encaissé 20 points de plus qu’ils en ont marqué. Autre point marquant : Andre Drummond a été catastrophique, comme prévu. Il n’a pris que 3 tirs en 16 minutes de jeu alors qu’il avait un avantage de taille sur ses adversaires, et n’a jamais pesé dans ce match. Frank Vogel s’est fait une raison et ne l’a d’ailleurs pas fait jouer lors des 16 dernières minutes du match, peut-être un choix de coaching très payant au final.

Anthony Davis repositionné en 5, les Lakers de retour dans le match

Car oui, ce changement tactique de Vogel a sans doute contribué au renouveau des Lakers. En souffrance sur le poste 4, notamment avec un 0/5 à 3 points jusqu’au 4ème quart-temps, Anthony Davis s’est remis à faire du sale dès que Drummond est revenu sur sa vraie place (le banc) et qu’il a pu occuper le poste 5. Il a alors scoré 20 points sur la fin de match et redonné de l’allant aux Lakers, qui en avaient bien besoin. Par ailleurs, les apparitions d’Alex Caruso ont fait énormément de bien aux Purple and Gold, le divin chauve enchaînant les bons choix offensifs et les efforts défensifs sur Curry notamment. Wesley Matthews a grandement contribué également au retour en grâce des Lakers, pas vraiment offensivement, mais surtout en défense. À l’inverse de Schroder, Matthews finit la rencontre avec un +/- de 17, et Vogel l’a bien compris en le faisant rentrer en fin de match à la place de l’Allemand pour sécuriser la défense. Choix payant, encore.

Les Warriors, eux, encaissent le coup. Si Draymond Green avait jusque-là fait un énorme travail défensif sur Anthony Davis, le pitbull de Golden State n’a pas marqué les esprits sur la deuxième partie de rencontre. Avec 4 paniers ratés sur 4 tentés ainsi que 3 turnovers sur le 3ème quart, et des fautes offensives évitables en toute fin de rencontre, Green a clairement gâché son beau travail effectué jusqu’alors. Heureusement pour les Warriors, Steph Curry était intenable ce soir, et malgré la défense serrée des Lakers le meneur continue à scorer. Il finira d’ailleurs le match avec 37 points et des pourcentages très bons pour un match de cette intensité.

Le King en mode clutch

Début du 4ème quart, 79-79 après un alley-oop de Davis sur une passe de LeBron, les compteurs sont donc finalement remis à zéro. Les deux angelinos commencent à chauffer et les Lakers prennent de l’avance, mais Curry reste bouillant et permet aux Warriors de rester dans la partie. Viennent alors les deux dernières minutes : Draymond Green fait une sale faute sur LeBron en lui écrasant les yeux avec ses mains, LeBron ne convertit qu’un seul de ses lancers, 98-98. C’est le moment que choisissent les Warriors pour perdre le match : Draymond Green commet son 6ème turnover de la partie avec une faute offensive, Davis et Curry se répondent pour porter le score à 100 partout, et le King réussit alors l’action de la soirée, peut-être la plus grosse action de la jeune histoire du Play-In Tournament.

Oh qu’il fait mal ce 3 points de LeBron, du logo du Staples Center, à 58 secondes de la fin. Les Warriors ne s’en remettront pas, et c’est sur ce score de 103 à 100 que les Lakers s’imposeront, avec un magnifique game-winner du King. Les Lakers ont eu chaud, mais ils affronteront bien les Suns au 1er tour des Playoffs !

Les Spurs ne sont pas passés loin face aux Grizzlies

Il s’en est fallu de peu pour que les Spurs réalisent l’exploit de la soirée. Pourtant menés de plus de vingt points après le premier quart-temps, les joueurs de Gregg Popovich se sont vite ressaisis. Dans le second, ils infligeaient un 30-18 leur permettant de revenir au score. Si DeMar DeRozan a été maladroit, il termine néanmoins avec 20 unités, comme Rudy Gay. Ce dernier, comme tout le banc des Spurs, a été essentiel pour maintenir à flot San Antonio. Quelques temps du moins, c’était sans compter sur Dillon Brooks. Le Canadien a éliminé les derniers espoirs texans dans les douze dernières minutes. Grand artisan de la victoire des Grizzlies 100-96, il a parfaitement été secondé par Jonas Valanciunas et Ja Morant, cumulant 43 points à eux deux. Pour la seconde année consécutive, les Spurs n’iront donc pas en Playoffs. Les Grizzlies affronteront, eux, les Golden State Warriors pour la dernière place en Playoffs en jeu à l’Ouest.


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une