Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Va-t-on enfin avoir un peu de magie du côté d’Orlando ?

Publié

le

NBA Preview : Va-t-on enfin avoir un peu de magie du côté d'Orlando ?
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, direction la Floride pour la preview du Orlando Magic !

L’implosion d’un roster qui stagnait

La saison dernière, à la manière des Pistons, le Magic a terminé l’aventure d’un groupe de joueurs qui faisait l’identité de la franchise depuis quelques années. Nikola Vucevic jouait sous les couleurs d’Orlando depuis 2012. Aaron Gordon et le Français Evan Fournier l’avaient rejoint deux ans plus tard, en 2014. Les dirigeants de la franchise n’ont fait qu’essayer d’entourer ce trio depuis. Sans grand succès. Une seule saison régulière s’est terminée avec un bilan positif (51.4% de victoires en 2018/19). En playoffs, ils n’ont jamais dépassé le premier tour, atteint deux fois en 2019 et 2020. À chaque fois, une défaite en cinq matchs à la clé. La première fois face aux futurs champions, les Raptors, puis face aux Bucks l’année suivante. On a pu voir que le niveau de cette équipe était clairement plafonné. Ce Magic-là n’a jamais été candidat au titre et ne s’en est jamais approché.

C’est pourquoi les dirigeants de la franchise ont décidé de tout faire exploser. Fournier, Vucevic et Gordon ont tous été transférés le même jour, lors de la trade deadline en mars dernier. Mettant fin à un cycle qui aura duré quasiment toute une décennie. En échange, le Magic a obtenu plusieurs pièces comme Wendell Carter Jr, Gary Harris ou encore RJ Hampton. Certains joueurs, comme Markelle Fultz ou Jonathan Isaac, sont les rescapés de l’éclatement du roster. C’est avec tous ces joueurs-là, en plus des rookies draftés, que la franchise va devoir composer cette saison. Le Magic entre ainsi dans une reconstruction dont il est encore difficile de voir les contours.


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Dwayne Bacon (Knicks), Otto Porter Jr (Warriors), James Ennis (Libre), Chasson Randle (Libre), Sindarius Thornwell (Libre).

Les arrivées

Robin Lopez (Wizards – 1 an), E’Twaun Moore (Suns – 1 an), Jalen Suggs (5ème choix Draft 2021), Franz Wagner (8ème choix Draft 2021).

Les prolongations

Moritz Wagner (2 ans), Ignas Brazdeikis (1 an – two-way).


Le 5 majeur du Orlando Magic

Markelle Fultz – Jalen Suggs – Gary Harris – Jonathan Isaac – Wendell Carter Jr

NBA Preview 2021-2022 - 5 majeur du Orlando Magic

NBA Preview 2021-2022 – 5 majeur du Orlando Magic

Note : Jonathan Isaac et Markelle Fultz, qui reviennent tous deux d’une rupture des ligaments du genou, pourraient ne pas être remis à temps pour le début de saison. Il est fort probable qu’il soient remplacés par Cole Anthony et Chuma Okeke dans le cinq majeur ci-dessus, en tout cas pour le début de la saison.

La rotation sur le banc

Meneurs : Cole Anthony, Michael Carter-Williams.

Arrières : Terrence Ross, RJ Hampton, E’Twaun Moore.

Ailiers : Franz Wagner, Ignas Brazdeikis.

Ailiers-forts : Chuma Okeke.

Pivots : Mo Bamba, Robin Lopez, Moritz Wagner.


Les points faibles/points forts

Points forts : Jeunesse talentueuse et défense

Jalen Suggs, Cole Anthony et Markelle Fultz sur les lignes arrières, Jonathan Isaac et Franz Wagner sur les ailes, Mo Bamba et Wendell Carter Jr à l’intérieur… Le Magic peut compter sur une jeunesse particulièrement talentueuse. Et ce, sur tous les postes. Dix joueurs de l’équipe ont été sélectionnés dans le Top 25 des cinq dernières drafts. Six sont issus du Top 8. Chacun a un potentiel certain à développer, bien que cela puisse prendre plusieurs années. Pour cela, les dirigeants du Magic ont souhaité les entourer de vétérans qui peuvent leur apprendre les ficelles du métier.

De plus, la plupart peuvent déjà apporter une défense individuelle solide. Reste au nouveau coach Jamahl Mosley de faire fonctionner leurs capacités dans une défense collective. En bref, même s’il va falloir faire un tri parmi ces talents, les dirigeants du Magic ont de quoi construire une belle base pour l’avenir.

Points faibles : Équilibre de l’effectif et blessures

Pour que le coach fasse fonctionner un effectif, il faut déjà que celui-ci soit construit intelligemment. Or ce n’est pas vraiment le cas du côté d’Orlando. L’équipe va devoir soit jouer très grand, soit très petit. Il n’y aura pas d’entre deux possible. Le Magic compte en effet 4 pivots, 8 guards et seulement 4 forwards (ailiers et ailier-forts). Dans une NBA moderne qui avantage les grands ailiers polyvalents, l’effectif du Magic semble anachronique. Gary Harris et Terrence Ross, malgré leurs physiques d’arrières, vont sûrement devoir jouer ailiers. Ce qui risque de poser des gros problèmes défensifs.

Par ailleurs, les blessures pourraient mettre des bâtons dans les roues de cette équipe. Jonathan Isaac, le seul ailier ayant un niveau de titulaire NBA, n’a connu qu’une saison complète depuis son arrivée en 2017. Le même constat est applicable à Markelle Fultz et Wendell Carter Jr. Alors qu’ils doivent être titulaires sur le papier, ces trois joueurs sont particulièrement sujets aux pépins physiques. Fultz, Isaac et Carter-Williams devraient d’ailleurs manquer le début de saison.


Pronostic en fin de saison : 15èmes à l’Est.

Nouveau coach, nouveaux joueurs : le Magic repart de zéro cette saison. Le talent est là, mais les jeunes joueurs vont devoir apprendre à se connaître et à jouer ensemble, surtout dans un effectif si étrangement construit. Il va falloir du temps au coaching staff pour monter une équipe cohérente avec une identité offensive comme défensive. Cette saison 2021/22 va surtout permettre à la franchise d’identifier les joueurs essentiels à sa reconstruction, ses têtes d’affiche pour les prochaines années. Les blessures et les éventuels transferts pourraient aussi venir chambouler la saison du Magic. Difficile de les voir performer dans la Conférence Est avec si peu de certitudes.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une