Nous suivre

Football

OGC Nice, nouveau projet toujours en développement

Romain Delanis

Publié

le

OGC Nice, nouveau projet toujours en développement
AFP

Ce soir, l’OGC Nice reçoit le Stade Rennais à l’Allianz Riviera (20h45, Canal + Sport) en ouverture de la 21ème journée de Ligue 1 Conforama. L’occasion de faire le point sur l’avancée du projet niçois, ponctué pour l’instant par un manque d’expérience et de stabilité de son équipe. En interne, le projet suit son cours.

Une ambition européenne… la saison prochaine

Il y a peu sur RMC, Jean-Pierre Rivère, le président de l’OGC Nice, confiait sa volonté de retrouver l’Europe la saison prochaine avec son club. Si Nice se situe actuellement à la 11ème place du championnat à mi-saison, les places européennes restent tout de même accessibles pour les Aiglons, à 4 points du 4ème, le FC Nantes. Ce serait évidemment un beau cadeau pour l’OGC Nice et son nouveau propriétaire britannique Jim Ratcliffe d’accrocher l’Europe plus rapidement que prévu.

Pourtant, l’OGC Nice de Patrick Vieira peine pour l’instant à convaincre. Sur courant alternatif (8 victoires, 4 nuls, 8 défaites), les niçois enchaînent les prestations convaincantes puis décevantes. Si l’OGC Nice par le rachat tardif d’Ineos cet été avait été très actif sur le marché des transferts (Dolberg, Ounas, Claude-Maurice, N’Soki), le club ne bougera certainement pas cet hiver. L’ancien international tricolore Patrick Vieira devra donc faire avec son collectif actuel, très jeune et encore en rodage pour avancer, sans pression mise par la direction.

Mention bien à domicile pour Nice

Très performant à domicile sur la fin d’année 2019 et le début 2020, l’OGC Nice a encore du mal à trouver la bonne carburation à l’extérieur (2 victoires seulement pour 6 défaites et 2 nuls). Si le parcours en Coupe de France est bon, Patrick Vieira a tenu à maintenir la pression chez ses joueurs en évoquant l’état d’esprit à avoir sur le terrain.

Le dernier match de championnat à Angers (1-1) a montré encore toutes les failles du nouvel effectif niçois par moments : suffisance, fébrilité défensive et manque d’activité et d’animation devant (Kasper Dolberg, la recrue phare du mercato estival niçois, reste sur 5 matchs sans marquer).

L’objectif niçois sur cette deuxième partie de saison paraît clair : développer et créer du lien sur cette jeune équipe pétrie de talent et finir le plus haut possible, afin d’attaquer sereinement une saison 2020-2021 qui s’annonce pleine de rebondissements sur la Côte d’Azur.

Romain Delanis


Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?