Nous suivre

Football

OL – Leipzig : La cacophonie de Rudi Garcia

Nicolas Jacquemard

Publié le

Icon Sport

Si l’Olympique Lyonnais s’est miraculeusement qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions en arrachant le nul face à Leipzig, ce n’est certainement pas grâce à son entraîneur, Rudi Garcia, qui a une nouvelle fois montré ses limites.

La première période de l’Olympique Lyonnais a été l’une des pires de l’histoire du club en Ligue des Champions. Rudi Garcia, entraîneur depuis maintenant plusieurs semaines, a tout fait à l’envers, ou presque :

  • Titulariser Rafael dans le couloir gauche alors que cela n’a jamais marché et qu’au contraire, le Brésilien a toujours montré ses limites en évoluant à ce poste, même en Ligue 1. Marçal, spécialiste du poste, était sur le banc et est entré en jeu en fin de rencontre.
  • Titulariser Tete à droite qui enchaîne les contre-performances, alors que Rafael aurait pu évoluer à ce poste.
  • Le choix du 4231 avec deux ailiers qui n’en sont pas et qui ne débordent pas pour amener le danger dans la surface. Moussa Dembélé n’a pas vu un seul centre arriver. Houssem Aouar est un joueur axial, Martin Terrier aussi.
  • Isoler Houssem Aouar sur un côté alors qu’il est le leader technique. Le jeune Lyonnais doit évoluer dans le cœur du jeu pour avoir une vraie influence sur le jeu de son équipe. Si Lyon est encore en Ligue des Champions, c’est à mettre à son crédit.
  • La paire Lucas Tousart – Thiago Mendes, ça ne marche pas ! Le technicien s’entête avec cette paire où les deux joueurs ont des profils similaires. Un récupérateur et un vrai relayeur technique, même dans un milieu à 2, c’est indispensable en Ligue des Champions.
  • Jeff Reine-Adélaïde sur le banc, mais pourquoi ? Peu de satisfactions côté lyonnais ces dernières semaines, mais si un joueur sort du lot, c’est lui !
  • Pourquoi des changements si tard ? Il a fallu attendre une heure pour que Rudi Garcia réagisse alors que son équipe était ultra dominée et éliminée. Aucun attaquant n’est entré en jeu alors que l’OL était éliminé jusqu’à la 83ème.

Au final, la qualification est au bout et certains diront que l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais a réussi son coup. C’est faux. Si l’OL est encore en Ligue des Champions, elle le doit à une part de réussite et à quelques joueurs comme Houssem Aouar, qui ont su hausser leur niveau de jeu malgré le fait qu’ils ont été abandonnés par leur entraîneur.

Dicodusport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une