Nous suivre

Open d'Australie 2021

Open d’Australie : Mladenovic, Nadal, doigt d’honneur, ce qu’il faut retenir de la journée de jeudi

Julien Correia

Publié

le

Open d'Australie : Mladenovic, Nadal, doigt d'honneur, ce qu'il faut retenir de la journée de jeudi
Photo Paul Crock / AFP

OPEN D’AUSTRALIE 2021 – La fin du 2ème tour était au programme ce jour du côté de Melbourne. Nadal et Medvedev se sont notamment qualifiés sereinement tout comme Mladenovic. Tsitispas a lui connu des frayeurs. En revanche la tenante du titre Sofia Kenin est déjà éliminée.

Riche journée aujourd’hui du côté de l’Open d’Australie. Entre des favoris qui tiennent leur rang, une tenante du titre qui se fait éliminer, des faits insolites… il était vraiment impossible de s’ennuyer ! Vous n’avez pas pu suivre ce qu’il s’est passé entre cette nuit et ce matin ? On vous propose une séance de rattrapage !

Mladenovic continue son chemin, Kenin déjà au tapis

S’il ne reste (déjà) plus que 3 Français en lice, Kristina Mladenovic compte bien poursuivre son aventure le plus loin possible dans le tournoi. Et la Nordiste se donne les moyens de ses ambitions. Face à la Japonsaise Nao Hibino, après un début de rencontre compliqué, la Française s’est vite reprise. Menée 5-3 dans le premier set, elle a inversé la tendance pour s’imposer 7-5, 6-1. Heureuse de cette victoire, elle a affiché une force mentale qui fait un peu trop souvent défaut ces derniers temps côté tricolore. « Je ne me suis pas crispée, je ne suis pas partie dans le négatif. Quand j’ai réussi à égaliser à 5-5, j’ai senti cette montée en puissance. J’ai remis mon jeu en place. » Au prochain tour, elle affrontera l’Américaine Jessica Pegula.

De mental, il en est également question pour Sofia Kenin. Il suffit de regarder l’état de l’Américaine en conférence de presse pour jauger la pression qu’elle se met sur les épaules. Terrassant pratiquement tout sur son passage l’an passé, la 4e joueuse mondiale et tenante du titre a quitté la salle en pleurs. Quelques instants plus tôt, elle quitta le court par la petite porte, battue par l’Estonienne Kaia Kanepi (6-3, 6-2). La joueuse reconnaît qu’elle n’a pas supporté la pression. « Je n’ai pas supporté la pression. Une phase d’apprentissage ? Une crise de croissance ? Il y a de ça. Depuis mon titre j’ai l’impression que tout le monde m’attend. »

Nadal et Medvedev tout en sérénité, Tsitsipas dans la douleur

Dans le tableau masculin, les principaux favoris ont répondu présent. Mais tout n’a pas été simple pour le Grec Tsitsipas. Face à Thanasi Kokkinakis enfant du pays et 267ème mondial, la tête de série numéro 5 a été poussée dans ses retranchements. Finalement, il sortira vainqueur de ce duel âpre en 5 sets 6-7 (5/7), 6-4, 6-1, 6-7 (5/7), 6-4. Heureux du dénouement, le Grec a reconnu la supériorité de son adversaire. Fêtant ses 25 printemps aujourd’hui Daniil Medvedev n’a quant à lui pas fait de cadeau à son adversaire. Tête de série numéro 4, il fait figure de favori dans ce tournoi. Face à Roberto Carballes Baena il s’est imposé aisément en 3 sets (6-2, 7-5, 6-1) et continue sur sa lancée impressionnante.

Trois sets c’est également ce dont aura eu besoin Rafael Nadal pour disposer de Michael Mmoh. Jamais inquiété, le Majorquain a également rassuré sur son état physique. Après avoir remporté le match (6-1, 6-4, 6-2), Nadal a indiqué qu’il avait « amélioré son revers ces dernières années ». Notamment pour combler le fait qu’il court désormais moins que par le passé.

Une journée insolite

Mais outres les résultats, cette journée fera date dans l’édition 2021 du tournoi. Alors que l’on dispute le second set de la rencontre entre Nadal et Mmoh, une scène peu courante s’est produite. Une spectatrice ayant visiblement un peu trop abusé de boissons alcoolisées, a tout simplement adressé un doigt d’honneur à l’encontre de l’Espagnol ! Détendu, Nadal s’exprima : « Il est pour moi ce doigt d’honneur ? ». La spectatrice a ensuite été priée de quitter les tribunes.

Autre fait marquant après le match acharné entre les deux Italiens Fognini et Caruso. Après un duel qui les a mené jusqu’au super tie-break (4-6, 6-2, 2-6, 6-3, 7-6 (14-12)), en faveur de Fognini, les deux hommes souhaitaient visiblement encore en découdre à l’issue de la rencontre. À deux doigts d’en venir aux mains, les Transalpins ont eu une explication tendue. Fognini, vainqueur mais très proche de la sortie après avoir sauvé une balle de match signifiant à son adversaire qu’il avait été chanceux tout au long de la partie. Il lui a même demandé « d’arrêter de lui casser les c… ». Ambiance donc.

Julien Correia


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?