Open d’Australie : Tsonga – Djokovic, onze ans après


Jo-Wilfried Tsonga affrontera cette nuit Novak Djokovic pour le compte du deuxième tour de l’Open d’Australie. Plus qu’une simple rencontre, c’est un remake de la finale de l’édition 2008. Souvenir.

C’était en 2008, à Melbourne. Jo-Wilfried Tsonga n’a alors que 22 ans et à la surprise générale, le Manceau se hisse en finale d’un Grand Chelem, celui de l’Open d’Australie. En huitièmes de finale, le Français écarta son compatriote Richard Gasquet, alors tête de série numéro 8. Pour ce premier majeur de l’année 2008, Tsonga n’est lui-même pas tête de série dans ce tournoi.

C’est alors que la France du tennis commence à se prendre de passion pour ce joueur à la puissance rare, capable de tenir tête aux meilleurs joueurs du circuit dans l’échange. Sa victoire en trois sets en quart de finale face à la tête de série numéro 14 du tournoi, le Russe Mikhail Youzhny, confirme alors son excellente forme du moment. Sa présence en demi-finale d’un Grand Chelem à seulement 22 ans est déjà un exploit en soit. Mais la rencontre qui va suivre en sera un encore plus important.

A 22 ans seulement, Tsonga réalisa un exploit à Melbourne – Imago

Face à la tête de série numéro 2 de l’Open d’Australie, l’Espagnol Rafael Nadal, Jo-Wilfried Tsonga se révèle aux yeux du monde entier lorsqu’il expédie la pépite espagnole en trois sets (6-2, 6-3, 6-2). Dans l’autre rencontre, c’est le Serbe Novak Djokovic, alors tête de série numéro 3, qui réalise lui aussi une sacrée performance en éliminant le maître Roger Federer en trois sets également (7-5, 6-3, 7-6). L’opportunité est alors exceptionnelle pour les deux finalistes de remporter leur premier tournoi du Grand Chelem.

Malgré une entame sérieuse du Français dans cette finale, qui remporte le premier set (6-4), la logique sera ensuite respectée puisque Djokovic remportera alors les trois sets suivants pour finalement s’imposer (4-6, 6-4, 6-3, 7-6) et s’offrir son premier tournoi du Grand Chelem, le premier d’une longue série.

En demi-finale, le Français est impressionnant face à Nadal – L’Équipe

Pour Jo-Wilfried Tsonga, cette finale de l’Open d’Australie restera l’unique participation du Français à une finale d’un Grand Chelem. Peut-être arrivée trop tôt dans sa carrière, cette finale laissera un goût amer au Français, comme il l’avoue encore aujourd’hui : « C’est une défaite qui m’a fait très mal. (…) Ce tournoi m’a propulsé très vite dans un cercle de joueur auquel je n’avais pas vraiment été préparé. »

11 ans plus tard, cette rencontre du second tour de l’Open d’Australie face à Novak Djokovic rappellera certainement des souvenirs à Jo-Wilfried Tsonga. Une victoire serait alors une petite revanche et permettrait surtout au Français de redonner un nouvel élan à sa fin de carrière, au même endroit où celle-ci a vraiment décollé il y a 11 ans.

Bastien Pitte

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des