Nous suivre

Cyclisme sur route 2022

Paris-Nice 2022 : Mathieu Burgaudeau s’impose sur la 6ème étape

Publié le

Paris-Nice 2022 Mathieu Burgaudeau s’impose sur la 6ème étape (2)
Photo Icon Sport

PARIS-NICE 2022 – Jusque dans les derniers mètres, Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) a montré qu’il était costaud en remportant la 6ème étape de Paris-Nice à Aubagne. Il s’agit de la deuxième victoire française sur la Course au Soleil, après le succès de Christophe Laporte sur la 1ère étape.

Dans une course à suspense Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) s’impose lors de la 6e étape de Paris-Nice qui reliait Courthézon et Aubagne sur une distance de 214 km. En début de course, la Suisse est à l’honneur avec Johan Jacobs (Movistar) qui prend seul la tête de la course. Le coureur de la Movistar est rejoint rapidement par quatre autres coureurs dont Valentin Madouas (Groupama FDJ), porteur du maillot à pois. Victor Koretzky, Yevgeniy Fedorov et Lars van den Berg complètent ce groupe de cinq qui prennent une avance de 4’30 à 183 km de l’arrivée. Intercalé entre la tête de la course et le peloton, le Belge Sébastien Grignard (Lotto Soudal) parvient à recoller au groupe de fuyards. 

Presque un sans faute pour Valentin Madouas

Au Col de Murs, Valentin Madouas s’empare des cinq points en franchissant le sommet en premier dans l’optique de conserver sa tunique. Dans la montée de ce col, le sprinteur néerlandais Fabio Jakobsen (Quick-Step Alpha Vinyl), vainqueur de la 2e étape renonce à la course. La liste des abandons s’élargit avec les Belges Jordi Warlop (B&B Hôtels KTM) et Aimé De Gendt (IntermarchéWG) ainsi que l’Espagnol Ruben Fernandez (Cofidis). 

La bonne opération au classement de la montagne continue pour Valentin Madouas qui prend le maximum de points au Col de Sambuc (cat 2) puis au Col des Portes (cat 3) ainsi que au Col de Pas de la Couelle (cat 3). Le coureur de la formation Groupama FDJ craque dans le dernier col au programme de cette étape et est avalé par le peloton à 8,5 km du sommet. Le Col de l’Espigoulier situé à une trentaine de kilomètres de l’arrivée, voit le peloton revenir complètement sur un trio composé du Français Victor Koretzky (B&B-KTM), Johan Jacobs (Movistar) et Matthew Holmes (Lotto-Soudal) qui ont fait de la résistance. 

Deuxième victoire française sur Paris-Nice 

Dans la descente, Søren Kragh Andersen (Team DSM) se distingue à l’avant de la course à 20 km de la ligne. Le Danois atteint la barre des 80 km/h et s’illustre à 7 secondes du peloton. Il est rejoint après avoir passé 5 km seul en tête. C’est donc un peloton réunifié qui aborde les dix derniers kilomètres. À 8km de l’arrivée, Olivier Le Gac (Groupama FDJ) prend les choses en main rapidement rejoint par Christophe Laporte (Jumbo Visma). Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) part à la poursuite des deux coureurs en étant suivi par Guillaume Martin (Cofidis).

Mathieu Burgaudeau se saisit de l’occasion de se détacher seul en tête avec 9 secondes d’avance à 6 km de la fin. L’écart grandit et passe à 15 secondes alors que l’on rentre dans les cinq derniers kilomètres. Mathieu Burgaudeau atteint même les 20 secondes, mais le peloton s’organise sous l’impulsion d’une attaque de Christophe Laporte. Le coureur français se sacrifie pour faire venir son coéquipier Wout van Aert (Jumbo-Visma). Jusqu’au bout du suspense et dans les derniers mètres, Mathieu Burgaudeau remporte la 6e étape de Paris-Nice. 

À lire aussi

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une