Nous suivre

Mondiaux de Cyclisme sur route 2022

Paul Penhoët : « Romain Grégoire ne se sentait pas super bien »

Publié le

Photo Icon Sport

MONDIAUX CYCLISME SUR ROUTE 2022 – L’équipe de France Espoirs est passée à côté de ses Mondiaux en Australie, alors que Romain Grégoire était le grand favori ce vendredi, sur le circuit difficile de Wollongong. 

Romaon Grégoire n’est pas passé à l’attaque dans le final et pour cause. Le Français ne se sentait pas très bien, comme l’a expliqué son coéquipier Paul Penhoët à l’arrivée pour DirectVelo.

Romain Grégoire ne se sentait pas super bien alors qu’il y avait une tactique mise en place autour de lui. Tout ça nous a fait courir à l’envers, Bastien Tronchon aurait aimé partir de plus loin dans la bosse. J’ai été décroché sur le haut de la dernière bosse et j’ai mis du temps à rentrer dans la descente. Mais dès que je suis revenu dans le paquet, Romain s’est mis à rouler pour moi. Puis Bastien a pris le manche aux 1500 mètres mais ça n’a pas été suffisant.

Bastien Tronchon est lui passé à l’offensive dans le dernier tour, mais trop tard selon ses propres dires. Le coureur AG2R Citroën regrettait de ne pas avoir attaqué plus tôt dans la dernière bosse, le Mount Pleasant.

Mathis nous a soulagé toute la course. On n’avait pas à prendre nos responsabilités, on attendait juste le final. Ensuite, c’était à nous de jouer. Je suis parti un petit peu trop tard dans la dernière bosse et ça n’a pas été suffisant pour faire la différence. En partant d’un peu plus tôt, je pense qu’on aurait pu reprendre les deux qui étaient devant. Mais c’est comme ça, on ne peut pas refaire le monde.

« Ils voulaient encore que je passe alors que j’étais devant depuis 140 bornes… Il ne fallait pas abuser non plus, j’étais à fond ».

Mathis Le Berre a tout donné pour les Bleus : https://t.co/qtnJljNrfC

📷 Patrick Pichon – FFC pic.twitter.com/2yv1oJCoP7


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une