Nous suivre

Cyclisme sur piste

Piste Ligue des Champions : Mathilde Gros battue pour la première fois en vitesse

Publié le

Piste Ligue des Champions Mathilde Gros battue pour la première fois en vitesse
Photo UCI

LIGUE DES CHAMPIONS DE CYCLISME SUR PISTE – Pour la première fois de la compétition, Mathilde Gros a laissé échapper l’épreuve de vitesse, battue en finale par Olena Starikova. Mais elle conserve la tête du classement général du sprint. 

La semaine dernière, Mathilde Gros avait remporté pour la troisième fois en trois manches de Ligue des Champions l’épreuve de vitesse dans un lieu familier, le vélodrome de Saint-Quentin-En-Yvelines. Cerise sur le gâteau, avec sa deuxième place en keirin, elle avait pris la tête du classement général sprint. C’est donc nantie d’un maillot bleu ciel qu’elle prenait le départ de la première des deux manches londoniennes, les dernières de la compétition.

La Reine est tombée

Mais il n’y aura pas de 4/4 pour la championne du monde. Pourtant, sa série et sa demi-finale – toutes deux sacrément corsées – ont été gérées de main de maître par la Française. Mais en finale, elle n’a rien pu faire contre une autre sacrée cliente, Olena Starikova. L’Ukrainienne n’est rien d’autre que la vice-championne olympique en titre de la discipline, et elle a parfaitement mené sa barque. Elle a accéléré à la cloche et résisté à l’effort monumental de la Tricolore dans le dernier virage, pour devenir la première à faire tomber la nouvelle reine du sprint cette saison en Ligue des Champions.


L’avantage avec la Ligue des Champions, c’est que les possibilités de rebond ne manquent pas. Sur le keirin, Mathilde Gros est sortie d’une série difficile pour avancer jusqu’en finale. Mais, cernée par les adversaires de marque, elle a du baisser pavillon après avoir passé trop de temps nez au vent. Elle n’a pas réussi à monter sur la boîte d’une course remportée, comme la semaine dernière, par Steffi van der Peet, qui a coiffé au poteau Kelsey Mitchell. Néanmoins, la Française conforte son maillot de leader du classement général, et a de bonnes chances d’être sacrée demain.

Des progrès pour Helal

Les Bleus du sprint ont failli faire un nouveau chou blanc. Jusqu’à ce que Rayan Helal ne fasse tomber, lors de sa série de vitesse, Stefan Bötticher, troisième du classement général du sprint tout de même. Ainsi, il était attendu pour sa demi-finale. Mais alors qu’il menait bon train en tête, il a commis l’erreur d’ouvrir la porte à la corde, ce dont a profité Matthew Richardson. L’Australien, étincelant vainqueur du keirin, a du céder à l’issue d’une superbe finale contre le champion du monde Harry Lavreysen. Mais il réalise le bon coup de la soirée en récupérant la tête du classement général du sprint.


Rayan Helal avait auparavant chuté dès sa série du keirin, tout comme Tom Derache, qui avait connu le même sort en vitesse. Pas de chance, les deux fois, le Nordiste est tombé dans la série d’un certain Harry Lavreysen. Même résultat pour Taky Marie-Divine Kouamé. Pas à son aise en vitesse, elle a failli réussir un gros coup en keirin, mais a échoué à sortir de sa série pour un boyau. Tout ce beau monde aura une belle chance de briller demain pour la dernière manche, toujours à Londres.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une