Nous suivre

Actualités

Le Placard à Balais #1 : Le quidditch existe-t-il toujours?

Avatar

Publié

le

placard balais quidditch

Le week-end prochain se tiendra la deuxième édition des Jeux Européens de Quidditch [1]. Cette année, 15 équipes seront présentes, soit 3 de plus que lors de la dernière édition, qui avait eu lieu en 2015. Cette compétition internationale, organisée par l’IQA [2] va donc être une lutte sans merci entre des équipes qui, pour la plupart d’entre elles, n’ont qu’une seule idée en tête : repartir avec le trophée (aujourd’hui détenu par la France, cocorico!). 

Le quidditch, adapté de la saga à succès [3], est une discipline qui se  développe de plus en plus et, comme nous le montre cet événement, qui se « sportifie » davantage. Aujourd’hui (et ce n’était pas le cas à ses débuts), nous dénombrons davantage de joueurs attirés par la dimension sportive du quidditch, que par son lien avec la fiction. Ce développement, profitable pour le quidditch en tant que sport, le dénature-t-il ? 

En quoi le quidditch est-il un sport ? 

Si l’on jette un oeil du côté du Larousse en ligne [4], nous verrons que le sport est défini comme tel : 

Activité physique visant à améliorer sa condition physique.

Ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises.

Aujourd’hui, il s’est développé de telle sorte que les meilleures équipes n’hésitent pas à s’entraîner plusieurs fois par semaine afin de rester compétitives. Les tournois sont nationaux [5] et internationaux. Autrement dit, le quidditch répond à ces deux critères présentés dans le dictionnaire : il s’agit d’un véritable sport.

Comment le quidditch a-t-il évolué de la fiction au sport ? 

L’une des forces du quidditch réside dans des perspectives d’évolutions qui s’appuient sur l’invraisemblable. Alex Benepe, lors du TEDxUCLA 2016, [6] nous explique que le sport est d’abord né dans l’esprit d’une auteure. Il était irréel, impraticable. Par la suite, des fans de la saga ont décidé de l’adapter, pour le rendre concret. Là encore, c’est un ensemble d’idées, d’envies et de rencontres qui ont permis à ce sport d’être jouable. Dans les années 1990’s, le quidditch a été pensé. Dans les années 2000’s, il est né. Aujourd’hui, il traverse une troisième phase : la reconnaissance. Par la volonté et le partage d’une passion commune, le quidditch grandit petit à petit et cherche à être reconnu par de plus en plus d’organismes officiels. La fédération britannique de quidditch affiche ouvertement sa volonté d’être reconnue par le ministère des sports d’ici 2020 [7]. La France, sans calendrier précis, partage la même ambition. Qui sait jusqu’où ce jeune sport peut aller ? 

Aujourd’hui, cette volonté de “sportisation” du quidditch est marquée par les organismes officiels de la discipline. La plupart des fédérations nationales n’évoquent que peu, sur leurs sites internet, le lien avec la saga originale. Dans la présentation de l’IQA, aucune mention n’est faite de l’oeuvre originale. Qui plus est, l’entité internationale a récemment modifié son image, passant du “IQA quidditch” de ses comptes réseaux sociaux et de son url, vers un “IQA sport”, orientant davantage la discipline vers ce besoin de reconnaissance en tant que sport. 

Bien entendu, certaines difficultés se dressent encore sur la route de la reconnaissance officielle, à commencer par la nécessité logistique, qui rend complexe une prise en main intuitive et une mise en place facile pour les primo-arrivants. Mais le quidditch est dans une nouvelle dynamique qui garantit, s’il poursuit dans cette voie, un beau développement en tant que discipline sportive. 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le sujet, je vous invite à lire ce très bon article d’Audrey Tuaillon Demésy, docteure en sociologie et maître de conférences à l’Université de Franche-Comté [8]. Elle étudie depuis plusieurs années l’évolution du quidditch, interroge sa communauté et la manière dont elle a transformé une idée, un concept, en une activité mondiale. Le quidditch est aujourd’hui pratiqué dans plus d’une vingtaine de pays, au sein de 500 clubs. Il est présent en Europe, en Amérique et se développe également en Asie et en Afrique.

Quelle communauté pour cette discipline hybride ? 

Le quidditch est donc un mélange entre une activité créée par des fans pour donner vie à une fiction, et une discipline se mouvant vers un réel sport. C’est dans sa communauté que réside, sans aucun doute, la principale force du quidditch. Son hybridité fournit une richesse de points de vue et favorise l’émergence d’idées, propices à son développement. Du fan de Harry Potter à l’athlète en quête de sensations sportives, tout le monde y retrouve son compte ! … En théorie. 

Un récent article, publié lors de l’US Major League [9] met en perspective l’un des défis actuels du quidditch. Sa communauté évolue. Le sport est-il en train de perdre une partie de sa communauté et, par la même occasion, de son esprit ? 

Certains des fondateurs du quidditch, ceux qui y jouaient il y a dix ans dans les universités, étaient des fans de Harry Potter, pas forcément des athlètes. Ils sont en train de perdre leur place dans notre communauté” argue Andy Marmer, le directeur général du Quidditch Post [10]

Auteur d’un constat ou détenteur d’une opinion bien tranchée, Marmer attire l’attention sur l’importance de cet enjeu. Le quidditch peut-il survivre sans Harry Potter ? Cette “sportisation” vers laquelle la discipline se tourne va-t-elle lui permettre d’inclure les fans de la fiction ? Et si elle les perd, le quidditch sera-t-il toujours le quidditch, ou aura-t-il donné naissance à un sport à part ? 

Seul le temps nous donnera la réponse à ces questions, et nous permettra de savoir si le quidditch vit actuellement une révolution silencieuse. 

Pour l’instant, les équipes n’oublient pas leurs origines, comme nous avons pu le voir sur les réseaux sociaux lors des 20 ans de Harry Potter le 26 juin dernier. 

« Honnêtement, si J.K. Rowling n’avait pas créé Harry Potter, je ne me serai pas fait le moindre ami à l’université, puisque 99% d’entre eux viennent du quidditch. »

Armand Cosseron

[1] European Games, 8-9 Juillet 2017, à Oslo, Norvège. Plus d’infos : https://www.facebook.com/events/1513447952013409/

[2] IQA : International Quidditch Association, Association Internationale de Quidditch. Plus d’infos : iqasport.org

[3] Pour en savoir plus sur l’adaptation du quidditch en France : http://blog.playeur.co/le-quidditch-sport-de-sorciers-devenu-realite/ (Consulté le 01/07/2017)

[4] http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/sport/74327 (consulté le 01/07/2017)

[5] La quatrième Coupe de France aura lieu à Limoges, les 18-19 Novembre 2017

[6] Alex Benepe, avec Xander Manshel, a adapté en 2005 le quidditch pour pouvoir le pratiquer pour de vrai. Lien vers le Ted Talk : http://ccsubs.com/video/yt%3AtuXH0lLhMRo/the-emergence-of-real-life-quidditch-alex-benepe-tedxucla/subtitles?lang=fr (Consulté le 01/07/2017)

[7] https://en.wikipedia.org/wiki/QuidditchUK (Consulté le 01/07/2017)

[8] http://theconversation.com/le-quidditch-ce-sport-reel-venu-dharry-potter-64534 (Consulté le 01/07/2017)

[9] L’US Major League est une compétition américaine réunissant les meilleurs joueurs de différentes provinces. Lien vers l’article : http://lithub.com/can-you-have-quidditch-without-harry-potter/ (Consulté le 01/07/2017)

[10] Média fondé en 2014 et traitant de l’actualité internationale du quidditch. Lien vers la citation : [8]

 


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une