Nous suivre

Hockey sur glace

Playoffs NHL : Les Oilers giflent les Panthers et restent en vie en finale

Avatar

Publié le

Playoffs NHL Les Oilers giflent les Panthers et restent en vie en finale
Photo Icon Sport

PLAYOFFS NHL 2024 – Pour ce match du titre, les Panthers de Florida ont été largement dominés par les Oilers d’Edmonton. À domicile, ces derniers ont martyrisé leurs adversaires pour une victoire 8-1. Avec ce festival offensif, les Oilers se relancent dans la série pour être menés 1-3. Un Connor McDavid record dépasse Wayne Gretzky avec 32 passes en série. Match 5 en Floride mardi soir.

Les Oilers sont au bord du gouffre pour ce match 4. En effet, ils sont menés 3 victoires à 0 par les Panthers de Florida. Une nouvelle défaite à l’ombre des derricks et la saison de NHL sera terminée. Les Canadiens vont donc tout donner pour rester en vie et retourner en Floride. Ils pourront se baser sur le dernier tiers du match 3 pour revenir dans la série. En face, les Panthers vont vouloir terminer rapidement car on ne sait jamais comment se poursuivra la série. Fort de leur succès jeudi soir, après un solide 2ème tiers, les Floridiens sont en confiance et compteront une nouvelle fois sur leur gardien Bobrovsky pour faire la différence.

Les Oilers prennent les devants

Le début de match est légèrement à l’avantage des visiteurs qui se montrent rapidement dangereux. En même pas 2 minutes de jeu, ils se retrouvent en avantage numérique. Ils ne sont pas loin d’ouvrir la marque mais le palet termine sur le poteau. Sur la contre attaque, les Oilers patinent très vite et Mattias Janmark trompe Bobrovksy. Ce dernier était en dehors de la cage pour stopper Connor Brown. Le palet revient en arrière sur le Suédois qui n’a plus qu’à le mettre dans la cage ouverte. La Rogers Place peut exulter. Et elle va continuer son boucan après une échappée de  Janmark. Le Suédois trouve parfaitement en arrière Adam Henrique qui permet aux locaux de mener 2-0 ! C’est la 2ème fois seulement des séries que les Panthers sont menés de 2 buts. Leur réaction est attendue.



Et ils répondent présents. Gustav Forsling se trouve seul à la bleue et décoche un puissant tir vers la cage. Vladimir Tarasenko dévie le palet et trompe Stuart Skinner. Déjà décisif jeudi soir, le russe redonne de l’espoir aux visiteurs, qui reviennent à 2-1. Ils ne sont pas loin d’égaliser mais Skinner sort un arrêt de grande classe pour soulager les Oilers. Les débats s’équilibrent en fin de tiers et Skinner résiste bien aux incartades des Panthers. Et sur une nouvelle échappée, Léon Draisaitl se défait des défenseurs et trouve Dylan Holloway. Le Canadien fait un joli numéro pour tromper Sergei Bobrovsky. Le cerbère russe s’incline une 3ème fois ce soir, et est moins impérial en ce début de match. La Rogers Place devient incandescente. Cette fois-ci, les Oilers profitent des circonstances pour virer en tête 3-1 à la 1ère pause mis les Panthers ne sont pas encore morts et peuvent parfaitement revenir.



Le festival continue pour les Oilers

Pas le temps de niaiser en ce début de tiers. Rapidement, les Oilers profitent d’une erreur des Panthers pour permettre à leur capitaine d’arriver lancé devant le gardien floridien. Et quand Connor McDavid est en mode fusée, il est inarrêtable, même quand on s’appelle Sergei Bobrovsky. Il doit encore s’avouer vaincu pour une 4ème fois lors de ce match. L’attaquant étoile des Oilers marque enfin dans cette série finale, bien aidé par le poteau sur ce coup-ci. Les hôtes profitent des erreurs et les événements tournent enfin en leur faveur dans cette finale. Et des Oilers en confiance et en vitesse, ils sont difficilement arrêtable. Et cela se confirme après une énième attaque rapide de McDavid. Alors qu’on pensait qu’il donnerait le palet à un ailier, il le glisse à son défenseur Darnell Nurse. Celui-ci ajuste Bobrovsky et inscrit le 5ème but de son équipe. Cela en est trop pour Paul Maurice qui sort son cerbère russe, complètement dépassé ce soir. Anthony Stolarz prend donc place devant le filet à 5-1 pour les Oilers. McDavid, en feu ce soir, n’est plus qu’à une passe du record de Wayne Gretzky en série…

La suite du tiers est très long pour les visiteurs qui subissent et prennent des vagues d’assaut des Oilers. Ces derniers sont de plus en plus proche d’aggraver le score, en témoigne un poteau sur supériorité numérique. Clairement, les joueurs de la franchise d’Alberta ont le vent dans le dos sur ce match et dominent dans tous les compartiments du jeu, y compris dans l’engagement. Et le 6ème but arrive en double supériorité. L’Allemand Léon Draisaitl tire et le palet rebondi suite à l’arrêt de Stolarz. Ryan Nugent-Hopkins a bien suivit et y va de son but. 6-1, 6 buteurs différents, la messe est bien dite. Et McDavid valide une une nouvelle passe pour égaler la légende.

Le calice jusqu’à la lie

Le dernier tiers n’est ni le plus relevé ni le plus intéressant. En effet, le match est plié et nous assistons plutôt à un enchaînement de pénalités entre les 2 camps et la rotation des joueurs pour faire souffler. Skinner fait quelques arrêts et l’attaque des Panthers est définitivement muette ce soir, plus rien ne rentre. Stuart Skinner fait d’ailleurs son meilleur match de la série et rassure sa défense sur les rares offensives adverses. Et pour parfaire la soirée, les Oilers rajoutent 2 derniers buts pour satisfaire le public. Si Holloway y va de son doublé, Connor McDavid produit sa 32ème passe en série, ce qui devient le record et il efface Wayne Gretzky des tablettes. Ryan McLeod parachève le récital et conclue le match sur le score salé de 8-1. Avec ce festival offensif des Oilers, les 2 équipes ont marqué chacune 12 buts depuis le début de la série.

Si Edmonton avait enfin prouvé qu’il était encore en vie lors du dernier tiers du match 3, ils ont montré aux Panthers ce samedi soir qu’ils n’étaient pas encore au fond du trou. Le réveil a été cinglant et piquant pour des Panthers totalement dépassés et à l’agonie sur ce match. Si ils ont peut être un peu lâché à la mi match, rien n’allait dans le sens des Panthers. A contrario, les Oilers ont produit leur meilleur match de la série et les gros canons ont enfin montré les muscles avec un Connor McDavid record. Le match de mardi soir promet un nouvel affrontement de haut niveau à Sunrise entre des Oilers relancés et des Panthers devant se réveiller.

Journaliste/rédacteur depuis décembre 2016 - Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *